mai 17, 2021

Die Hard 4 Retour en Enfer

18765026.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : Live Free or Die Hard

De: Len Wiseman

Avec Bruce Willis, Justin Long, Timothy Olyphant, Cyril Raffaelli

Année: 2007

Pays: Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Pour sa quatrième aventure, l’inspecteur John McClane se trouve confronté à un nouveau genre de terrorisme. Le réseau informatique national qui contrôle absolument toutes les communications, les transports et l’énergie des Etats-Unis, est détruit de façon systématique, plongeant le pays dans le chaos. Le cerveau qui est derrière le complot a tout calculé à la perfection. Ou presque… Il n’avait pas prévu McClane, un flic de la vieille école qui connait deux ou trois trucs efficaces pour déjouer les attaques terroristes.

Avis :

Pour de nombreuses personnes, la saga Die hard s’arrête au troisième film. Certains vont même jusqu’à renier l’existence de Die Hard 4. Mais ça, c’était avant que le cinquième opus de John Moore ne voit le jour, enterrant complètement la licence John McClane. Mais quoi qu’on en dise, si le Die Hard 4 Retour en Enfer est moins sur la lignée lancée par John McTiernan, car possédant un humour moins fin, il n’en reste pas moins un excellent divertissement et un film d’action efficace. Alors il est vrai qu’il est un peu en dehors des clous des trois premiers, mais il a l’avantage d’essayer de se mettre au gout du jour, proposant une histoire sur fond de piratage informatique, tout en essayant de garder l’essence de ce qui fait un Die Hard.

18824482.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Alors que John McClane s’engueule une fois de plus avec sa fille, il reçoit un appel du central. Il doit aller chercher un hacker informatique et le ramener au FBI. Sur place, il rencontre le jeune Farrell et lui sauve la vie d’une attaque à l’arme lourde par des terroristes. Traqués sans relâche, ils vont découvrir que le jeune hacker a créé un segment de code informatique qui va aider un terroriste pour pirater une base de données. Avec l’aide de John McClane, il va essayer de démanteler ce réseau et ce nouveau grand méchant.

La première chose qui frappe dans ce nouveau Die Hard, c’est le coup de vieux de John McClane et l’évolution de son personnage. Alors divorcé, il cherche à renouer des liens avec sa fille. Il semble plus fatigué, moins enjoué. Ce qui rend l’introduction mitigée est sans doute logique, puisque comme toute personne John McClane vieillit. Mais dans le fond et dans l’ensemble du film, ce Die Hard 4 reste un Die Hard. Certes, il est vrai que l’humour est bien moins fin que dans les trois premiers, il est vrai aussi que les explosions, les situations extrêmes sont bien trop grosses, mais il y a quelque chose qui fait que c’est encore un Die Hard. Surement le personnage de John McClane qui reprend du poil de la bête au fur et à mesure du film. Mais quoiqu’il en soit, il y a quelque chose qui fait que ça reste un film dans la lignée des précédents.

L’un des plus gros défauts du film est d’avoir un duo qui ne fonctionne pas vraiment. Si Die Hard 3 présentait un duo idéal, le quatrième opus est trop timoré et essaye trop de coller à l’actualité et au syndrome de la jeunesse. Ainsi, McClane doit faire équipe avec un jeune hacker dont l’humour laisse à désirer, ce qui n’était pas le cas de Zeus dans l’épisode précédent. Et c’est vraiment là que le bât blesse, car Justin Long, même s’il demeure sympathique, n’est pas assez charismatique pour ce rôle et ne rend pas assez la pareille à Bruce Willis. En continuant sur les personnages, le bad guy du film n’est pas du tout charismatique. Si Timothy Olyphant est un excellent acteur, il n’est pas du tout à l’aise dans ce rôle. Il n’est pas crédible, pas assez dangereux et n’est finalement qu’un patron qui donne des ordres sans pour autant en imposer. Du coup, les enjeux du film deviennent amoindris et en deçà des autres opus.

Néanmoins, il faudrait être une mauvaise langue pour dire que ce Die Hard 4 Retour en Enfer est un mauvais film. En termes d’action, il est vraiment intéressant, même si la fin laisse à désirer et va un peu trop loin entre une grosse course-poursuite en camion et l’abattage d’un avion chasseur. La réalisation de Len Wiseman est plutôt correcte, donnant des scènes lisibles et parfois impressionnantes. Le film durant deux heures, l’action commence de suite pour ne plus nous lâcher jusqu’à la fin. Enfin, dernier point et pas des moindres, le film oublie quelque peu de critiquer les problèmes de société. Le succès des trois premiers Die Hard tenait aussi aux reproches faits à la police, au gouvernement ou encore aux bureaucrates et malheureusement, c’est un peu ce qui manque dans ce quatrième film. On a bien des réflexions sur les médias, l’informatique ou encore l’information, mais rien de bien convaincant ou acide.

18824487.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Die Hard 4 Retour en Enfer est un film d’action sympathique. Certes, il est à part dans la saga Die Hard, mais il garde son essence dans un certain sens même s’il reste bien inférieur aux précédents. Mais en termes d’action et de séquences bigger than life, on est servi et le film reste agréable et se suit sans aucun problème. Pas la tuerie des films précédents, mais un film assez honnête.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.