décembre 2, 2020

Vampire, Vous Avez Dit Vampire?

18465116

De : Tom Holland

Avec Chris Sarandon, William Ragsdale, Amanda Bearse

Année : 1985

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Charlie Brewster est un adolescent sans histoire. Il partage sa vie entre sa mère, sa petite amie, ses copains et ses séries préférées a la télévision sur les films d’horreur de série B. Tout va être bouleverse lorsqu’il va découvrir que son nouveau et séduisant voisin est un monsieur qui a les dents longues. Qui va croire Charley en 1986?

Avis :

Il y a un adage qui dit souvent qu’avant, c’était mieux. En matière cinématographique, on pourrait effectivement le dire, surtout quand on voit en ce moment toutes les sorties qui sont en fait des remakes et que l’originalité n’est plus mise en avant, mais plutôt le rapport entrée/argent. C’est en voyant que les grands pontes d’Hollywood voulaient faire un remake de Vampire, vous avez dit vampire ? que l’envie de voir l’original m’a subitement prise. Créature remise au gout du jour grâce (ou à cause) des Twilight et consorts, il était très logique de voir débouler tous les vieux films de vampires que toutes les boîtes de production gardaient dans des cartons tout poussiéreux. Fright Night fait donc partie de cette salve de films qui ont connu un certain succès et qui ont vu naître un remake. Le remake sera sujet à une critique ultérieurement, mais maintenant, c’est plutôt l’ancien métrage qui nous préoccupe, sorti en 1985 (diantre, je n’avais qu’un an !) et qui traite les vampires d’une manière très différente à celle d’aujourd’hui. Mais au fait, ce film, est-il bon ou est-il mauvais ?

235_2-2cc59d6

Elle a pris cher Yvette Horner !

A l’époque, les vampires n’étaient des êtres imberbes qui brillaient au soleil et qui ne baisaient qu’une fois le mariage établi. A l’époque, le vampire était beau, machiavélique, mais il était aussi violent, sombre et sans pitié. C’est un peu ce que dresse ici Tom Holland, réalisateur trop méconnu qui a pourtant réalisé aussi le premier Chucky. Dans cette histoire, on va suivre les aventures de Charlie, un adolescent qui vit seul avec sa mère. Un jour, la maison voisine est achetée et un soir, Charlie découvre son voisin en train de faire l’amour avec une charmante femme puis la mordre au cou. Passionné par les films d’épouvante, il s’imagine de suite avec un vampire pour voisin et alarme tout le monde dont ces deux meilleurs amis. Sauf que son voisin s’en rend compte et il va s’en prendre à Charlie mais aussi à son entourage. Si le scénario demeure relativement simple dans son déroulement, il montre un vampire d’un genre nouveau. La créature est toujours aussi mauvaise, mais elle est incorporée dans un milieu urbain et plus dans un vieux château croulant en Transylvanie ou dans un vieux caveau dégueulasse. De plus, il montre une bête dans son temps et qu’il est difficile de soupçonner être un vampire puisqu’elle est à la mode et d’un aspect peu repoussant. De ce fait le film fait la part belle à Dracula, les vieux films de la Hammer ou encore Nosferatu.

Quand on regarde Fright Night aujourd’hui, on peut se dire que tout cela respire à plein nez les années 80. Que ce soit dans l’ambiance, les décors, les costumes, la réalisation, tout cela montre ce qui se faisait de mieux dans ces années-là. Alors bien évidemment, le réalisateur évite de tomber dans le gothique à outrance, puisque nous sommes en pleine ville et pas dans un château brumeux aux tours sombres. Par contre, il va proposer une ambiance assez délétère, assez brumeuse, surtout pendant les phases nocturnes. Il en ressort un film à l’aspect assez sombre malgré les traits d’humour permanents. D’ailleurs, c’est assez fort, car malgré la présence d’un humour parfois douteux et parfois très bon, le film reste par moment assez effrayant et la fin demeure presque un pastiche des vieux films de vampires de la Hammer. Mais tout en étant une sorte de parodie, le passage demeure assez glauque et parfois bien effrayant. Bien entendu, les plans sont choisis avec une belle justesse et le passage dans la maison est vraiment très bon. Enfin, les passages dans le lycée de Charlie sont des moments assez savoureux notamment grâce à la présence de Démon, personnage haut en couleur cachant tout de même un gros côté sombre.

fright-night-chris-sarandon

Alors alors, tu la trouves comment l’imitation de Thriller ??

D’ailleurs la plupart des personnages rencontrés dans ce métrage ne sont pas unilatéral. En effet, ils ont tous une partie de bien et une partie de mal, et c’est ce qui fait la grande différence avec les personnages de films actuels, et notamment dans les films de vampires car ils sont soit gentils (Twilight), soit méchants (30 jours de nuit), mais en aucun ils ne sont les deux. Avec vampire, vous avez dit vampire ? chaque personnage possède deux faces et bien souvent, au cours du film, ces visages changent pour montrer leur vrai nature. Par exemple, prenons le vampire de l’histoire, il peut paraître accueillant, galant et son voisin ne l’aurait même pas intéressé s’il n’avait pas fouiné dans ses affaires, du coup, même si dans le fond il demeure une créature démoniaque, il possède une certaine part d’innocence. En plus, Chris Sarandon l’incarne à la perfection et on voit vraiment tout son talent dans ce film. Un acteur qui a vraiment la classe. De l’autre côté, on a Charlie, jeune adolescent fasciné par le monde horrifique mais aussi par sa petite copine et on va vite voir ce qui l’intéresse le plus. L’acteur incarnant Charlie est très bon et sa prestation est excellente. Mais que dire du pseudo chasseur de vampire, Peter Vincent, à la fois lâche et courageux, et dont la performance est vraiment très bonne. Démon est le personnage drôle de l’histoire malgré une fin tragique et une destinée funeste, il demeure peut être le personnage le plus complexe et le plus travaillé. Si l’ambiance est réussie, elle le doit aussi à la prestation du casting qui reste très bon.

Mais ce qui a le plus d’étonnant dans ce film, c’est la faculté à rendre des effets spéciaux kitsch à mort en de magnifiques trucages, qui font plus vrai que les effets numériques d’aujourd’hui. Pour un film datant de 1985, les effets spéciaux sont très impressionnants et donnent un très gros avantage au film. Ainsi, les différentes transformations, que ce soit pour Sarandon en vampire, pour Démon en vampire puis en loup ou encore pour la copine de Charlie, sont vraiment réussies et donnent vraiment des frissons, notamment à cause des déformations de la bouche, des dents ou encore des doigts. Tout cela est fait de manière très fine, donnant du crédit à la transformation qui ne peut se faire que de nuit, ou en cachette pour cacher sa monstruosité aux autres. Il y a quelques effets gores qui parsèment le film, mais il relève plus du grandguignolesque que de l’effet vraiment ragoutant. Ainsi, on pourra voir un homme fondre sous la forme d’une mélasse verdâtre ou encore une petite marque au crucifix sur le front. Tout cela n’est pas bien méchant, mais reste relativement bien foutu pour l’époque.

vampire-vous-avez-dit-vampire-1985-08-g

Ah non ! Moi la sodomie, jamais !

Au final, Vampire, vous avez dit vampire ? est un excellent film de vampire et qui a tout pour s’imposer encore aujourd’hui comme une référence dans le domaine des canines. Drôle, lugubre, inquiétant, dérangeant, parfois gore et vraiment bien fait, le film ne fait pas son âge et presque 30 ans après n’a pas pris une ride. Aujourd’hui encore, rares sont les films proposant des vampires classiques (croix, ail, eau bénite et soleil) et qui restent intéressant. Si le film traîne parfois en longueur, il reste innovant et très plaisant. Bref, un film dont un remake semble bien inutile, se suffisant à lui-même et j’espère que les fans de ce genre de film bouderont le vilain remake, qui est lui, vraiment pas bon.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.