Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; VipersVideoQuicktags has a deprecated constructor in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/vipers-video-quicktags/vipers-video-quicktags.php on line 31

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 93

Notice: Constant WP_MAX_MEMORY_LIMIT already defined in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-config.php on line 94
Love Letter - Lavisqteam.fr
septembre 23, 2021

Love Letter

Love Letter est un jeu créé par le japonais Seiji Kanai, mettant en scène une cour royale. Les joueurs incarnent des prétendants de la princesse du royaume, et doivent lui délivrer une lettre d’amour pour obtenir ses faveurs. Mais, noblesse oblige, la lui remettre directement serait fort cavalier, c’est pourquoi il faudra passer par les différents membres de la cour comme il se doit. Le vainqueur est soit celui qui est parvenu à évincer tous ses concurrents, soit celui qui s’est le plus rapproché de sa dulcinée à l’issue d’une lutte de pouvoir acharnée, traitant avec les plus hautes instances du palais comme avec les plus modestes.

Nous avons ici un jeu à rôles cachés au cours duquel l’identité de chaque joueur va changer durant toute la partie, passant tour à tour par chaque instance du palais, et qui tirera partie de déduction et l’intuition de chacun des participants.

Si le pitch peut ne pas emballer la plupart des gens, et si le thème, assez oubliable, n’a pas grand-chose à voir avec la mécanique, force est de constater que ce titre a su gagner ses lettres de noblesse (lettres, Love LETTER… hahaha) jusqu’à devenir une référence. Règles rapides, parties rapides, matériel efficace, accessible mais subtil pour un prix dérisoire, il a su s’imposer dans toutes les ludothèques. Il peut même se targuer d’avoir raflé de nombreux prix et nominations, dont le prestigieux As d’Or en 2014.

Au fil du temps, il a été décliné en de nombreuses versions, et si la plupart sont juste des rethématisations dans des univers de fiction plus ou moins connus (de Star Wars à Legend of Five Rings, en passant par Adventure Time), d’autres proposent un vrai vent de fraîcheur en apportant de nouvelles mécaniques ou des cartes supplémentaires. Retour sur un nouveau classique du monde du jeu de société moderne.

PS : je ne parlerai pas ici des versions d’origine (japonaises pour la plupart) ni de leurs illustrations…

Love Letter

2 à 4 joueurs

Premier du nom, il pose les bases de la mécanique principale, qui sera reprise par tous les opus. Le principe est simple : chaque joueur a une carte en main, le joueur actif pioche une carte et en joue une des deux. Toute la réflexion va s’articuler autour du choix de cette carte. Il y en a 8 différentes, la plupart existant en plus d’un exemplaire dans le paquet, toutes possédant une capacité qui leur est propre.

1) Garde (x5) : s’il devine la carte d’un adversaire ciblé (sauf Garde), la cible est éliminée de la manche

2) Prêtre (x2) : permet de voir la carte qu’un adversaire a en main

3) Baron (x2) : compare la carte qu’il reste en main avec celle d’un autre joueur, la plus faible étant éliminée de la manche

4) Servante (x2) : rend insensible à toute capacité adverse jusqu’à son prochain tour

5) Prince (x2) : oblige un joueur (y compris soi) à défausser sa carte et à piocher pour la remplacer

6) Roi (x1) : échange la carte qu’il reste en main avec celle d’un autre joueur

7) Comtesse (x1) : doit être jouée si elle est en présence d’un Prince ou d’un Roi

8) Princesse (x1) : le joueur est éliminé s’il la joue ou la défausse

La fin d’une manche peut survenir lorsqu’une des deux conditions est remplie : soit lorsque la pioche est vide, soit lorsqu’un joueur est seul à ne pas avoir été éliminé de la manche, auquel cas il est vainqueur et remporte un Marqueur Affection. Dans l’autre situation, tous les joueurs encore en vie révèlent leur carte, la plus grande remportant la manche. Sans entrer dans les détails des cas particuliers et des stratégies, l’on peut souligner que la meilleure carte, la Princesse, fait perdre son possesseur si elle est jouée ou défaussée (notamment avec le Prince). Il va donc falloir la refiler à quelqu’un puis l’éliminer, ou la garder jusqu’à la fin de la manche, en espérant ne pas se faire éliminer avant…

La partie s’achève dès qu’un joueur possède 7/5/4 Marqueurs Affection pour 2/3/4 joueurs, il est alors le grand gagnant !

A noter, niveau matériel, des cartes, des cubes de bois rouge et un sachet en feutrine qui rend le jeu facilement transportable.

Mon avis ici

Love Letter (2019)

2 à 6 joueurs

Cette édition, sortie en 2019, remplace la précédente dans les boutiques. Deux nouveaux personnages font leur apparition et le jeu permet d’accueillir 2 joueurs supplémentaires. Les jetons en bois laissent leur place à du plastique, avec pour symbole la balance qui apparaît sur la boîte et sur le sachet.

Les changements niveau personnages :

0) Espionne (x2) : permet de gagner un Marqueur Affection si personne d’autre en vie n’a joué d’Espionne

1) Garde (x6) : pas de changement de pouvoir mais de nombre d’occurrence

Pas de changement pour le 2) 3) 4) 5)

6) Chancelier (x2) : pioche 2 cartes et en replace 2 de sa main sous la pioche

7) Roi (x1) : pas de changement

8) Comtesse (x1) : pas de changement

9) Princesse (x1) : pas de changement

La fin de partie survient lorsqu’un joueur obtient 6/5/4/3 Marqueurs Affection pour 2/3/4/5 ou 6 joueurs. A noter que jusqu’à 4 joueurs, il est possible de retrouver le jeu d’origine en retirant les Espionnes, un Garde, et les Chanceliers. Cette nouvelle mouture fait donc tout comme sa grande sœur mais en mieux, du coup à moins de préférer les illustrations et le matériel de la première édition, autant prendre celle qui se trouve actuellement sur le marché.

Le Gant de l’Infinité : un jeu Love Letter

2 à 6 joueurs

Changement de thème pour surfer sur la vague Marvel, cette édition propose non seulement de quitter les châteaux pour rejoindre la plus célèbre équipe de super-héros, mais aussi de changer de mode de jeu ! Si toutes les versions de Love Letter proposent des jeux compétitifs avec un seul gagnant à la fin, celle-ci oppose Thanos, le Titan fou, à l’équipe des Avengers. Ce jeu semi-coopératif à un contre tous n’a presque plus rien à voir avec les autres éditions, même s’il en garde la mécanique principale. Modification notable avant de passer à la suite, chaque équipe possède son propre deck, et Thanos joue avec 2 cartes en main alors que les membres des Avengers n’en ont qu’une comme dans les autres Love Letter.

Liste des cartes :

Equipe Avengers

1) Spider-Man, Nebula, Star-Lord : désigne un chiffre, si Thanos possède ce chiffre dans sa main la carte est vaincue

2) Gamora, Ant-Man et la Guêpe, Black Widow : regarde la main de Thanos

3) Captain America, Thor, Hulk : peut combattre Thanos

4) Docteur Strange, le Faucon, Black Panther : un joueur de l’équipe (y compris soi) récupère un Jeton Pouvoir

5) La Sorcière Rouge, Vision : regarde les trois premières cartes du paquet Héros et les replace dans l’ordre de son choix

6) Captain Marvel, Iron Man : permet de combattre Thanos, ou de faire combattre un coéquipier

Thanos

1) Outrider (x2) : désigne un adversaire et tente de deviner sa carte en main, il est vaincu si Thanos devine juste

2) Corvus Glaive (x1) : choisit un adversaire, dont la carte est vaincue si elle vaut 3 ou moins

3) Black Dwarf (x1) : peut combattre un adversaire

4) Proxima Midnight (x1) : prend un Jeton Pouvoir

5) Ebony Maw (x1) : pioche une carte puis place une carte de sa main sous son paquet

7) Thanos (x1) : ne peut être joué

En plus de ses personnages, Thanos possède les 6 Pierres de l’Infinité (un exemplaire chacune). Si une des Pierres (ou la carte Thanos) est vaincue, cette carte est remélangée dans son paquet.

1) Pierre de l’Esprit : choisit un chiffre, tous les adversaires possédant ce chiffre en main sont vaincus

2) Pierre de l’Âme : choisit un joueur, s‘il possède une carte de valeur 3 ou plus, cette carte est vaincue

3) Pierre de l’Espace : peut combattre deux adversaires différents

4) Pierre du Pouvoir : prend 3 Jetons Pouvoir

5) Pierre de Réalité : pioche 2 cartes et place 2 cartes de sa main sous son paquet

6) Pierre du Temps : copie l’effet d’une autre carte déjà jouée

L’on remarque plusieurs changements, à savoir la notion de combat, le fait d’être vaincu, et les Jetons Pouvoir. Et cela est directement lié au but du jeu, modifié en conséquence par rapport au Love Letter de base : chaque équipe possède un certain nombre de points de vie, et une équipe perd s’ils descendent à 0. De plus, si Thanos parvient à rassembler les 6 Pierres, que ce soit dans sa main et/ou en jeu, il gagne instantanément la partie. Il peut même accompagner cela de son fameux « Claquement de Doigts » et se la péter comme il se doit, cela ne change rien à l’issue de la partie mais c’est classe !

Combattre un adversaire signifie comparer sa main avec celle du joueur ciblé (si la cible est Thanos, l’attaquant choisit la carte ciblée parmi les deux), la plus faible étant vaincue. Les joueurs impliqués dans le combat peuvent dépenser un Jeton Pouvoir pour augmenter la valeur de leur carte de 2.

Si une carte est vaincue, son propriétaire la défausse, en pioche une autre, et son équipe perd un point de vie.

Niveau matériel, le sachet est violet (comme Thanos) alors qu’il est rouge en temps normal, l’on découvre des Jetons Pouvoir en plastique, les jauges de points de vie sont des curseurs sur une carte à part.

Si le thème peut paraître artificiel et forcé, il est bon de constater qu’il fonctionne très bien, et l’on retrouve avec plaisir les personnages principaux de la licence Marvel (et leur design du Comics), avec l’Ordre Noir aux ordres du Titan fou au grand complet. Comme dans les films du Marvel Cinematic Universe, Thanos est la puissance incarnée (il a deux cartes en main contrairement aux autres), et recherche les Pierres pour asseoir sa domination sur l’univers… Et l’emporter sur les héros qui doivent le vaincre pour gagner la partie.

Mon avis ici

Love Letter Premium

2 à 8 joueurs

Une version qui n’est jamais sortie en France, et comme son nom l’indique, s’accompagne d’une édition très supérieure à la normale. La boîte est en carton, joliment décorée, avec un rabat magnétique pour la fermeture. Les cartes sont plus grandes et les sleeves (ou protège-cartes) sont fournies et aux couleurs du jeu, de sorte que les cartes que l’on va mélanger régulièrement s’abîmeront moins. De plus, les cubes en bois ont été remplacés par des cœurs, ce qui va plus dans le thème.

Comme vous l’avez constaté, le jeu permet de monter jusqu’à 8 participants, et cela s’accompagne nécessairement de nouveaux personnages. 2 ou 3 comme dans la version 2019 ? Que nenni… Il y a un personnage supplémentaire pour chaque chiffre ou presque ! Et deux nouvelles valeurs par rapport au jeu de base, le 0 et le 9. Ce qui veut dire deux personnages de valeur 2, deux de valeur 3, etc. Mais voyons cela de plus près. Partez du principe que les personnages entre 2) et 8) sont identiques à la version de base, je listerai ici les ajouts.

0) Bouffon (x1) : donne le Marqueur Bouffon au joueur de son choix. Si la cible remporte la manche, le Bouffon gagne un Marqueur Affection

0) Assassin (x1) : si un joueur utilise un Garde contre un Assassin, le Garde est éliminé et l’Assassin se défausse et pioche pour remplacer sa carte

1) Garde (x8) : pas de réel changement, si ce n’est que l’on ne désigne pas un personnage mais un nombre, et qu’ils sont plus nombreux

2) Cardinal (x2) : oblige deux adversaires à échanger leur main, puis regarde l’une des deux cartes échangées

3) Baronne (x2) : regarde la main de deux adversaires

4) Flagorneur (x2) : désigne un joueur, et si le prochain participant joue une carte qui cible un adversaire, celui-ci doit la jouer sur la personne désignée par le Sycophante

5) Comte (x2) : si la manche se termine suite à l’épuisement de la pioche, le joueur voit la valeur de sa carte augmentée de 1

6) Connétable (x1) : s’il est éliminé pendant la manche, il remporte un Marqueur Affection

7) Reine Douairière (x1) : compare la carte qui lui reste en main avec celle d’un autre joueur, la plus forte est éliminée de la manche

9) Evêque (x1) : s’il devine la carte d’un adversaire ciblé (sauf Garde), il remporte un Marqueur Affection, et sa cible peut défausser sa carte pour en piocher une autre

La partie se joue en 4 Marqueurs Affection, peu importe le nombre de joueurs. Mais si l’on descend à 4 ou moins, il suffit de retirer les ajouts de cette édition et de jouer exactement comme au jeu de base, vu que tout comme l’édition 2019, celle-ci la contient intégralement.
A noter que l’Evêque, même s’il porte une valeur plus élevée que la Princesse, ne la bat pas quand il s’agit de comparer la carte à la fin d’une manche.

Les parties de Love Letter Premium sont bien plus longues que la version de base, ce qui s’explique facilement par le nombre de joueurs possible et de rôles supplémentaires. Le jeu perd en rapidité mais pas en fluidité, vu que le choix est toujours proposé parmi deux cartes en main. Cela étant, vu qu’il y a plus de participants, notre tour de jeu arrive après plus de temps et ceux qui sont éliminés rapidement ont le temps de s’ennuyer… C’est un peu dommage. Pour autant, il s’agit d’une bonne version, et surtout d’une très belle édition, qui a le mérite de proposer l’expérience pour une plus grande tablée. De surcroît, il y a plus de possibilités de gagner des Marqueurs Affection que dans la version classique (avec notamment le Bouffon et le Connétable), de sorte que plusieurs participants peuvent obtenir des points durant la même manche. Cela rend les parties bien moins interminables que l’on pourrait s’y attendre. Malgré ces quelques défauts j’aime beaucoup cette version et les nouveaux rôles !

Lovecraft Letter

2 à 6 joueurs

Howard Philip Lovecraft est un auteur que l’on ne présente plus, pour son imaginaire, son bestiaire, et surtout l’immense influence de son œuvre sur toute la culture populaire et geek. Et s’il y a bien un domaine dans lequel son univers a été plus que représenté, c’est bien celui du jeu. D’abord jeu de rôles, avec l’Appel de Cthulhu, mais par la suite évidemment jeu de société, avec des titres comme Pandemic Cthulhu, Cthulhu Wars, les Demeures de l’Epouvante, Horreur à Arkham, et j’en passe.

Et comme de Love Letter à Lovecraft il n’y a qu’un pas… Pourquoi ne pas le franchir ?

Lovecraft Letter n’a jamais été édité en France, ce qui est fort dommage, car son édition américaine remplit les mêmes cases que la version premium, à savoir une boîte magnétique et des sleeves fournies. Mais elle pousse le bouchon encore plus loin : les Marqueurs Affection sont remplacés par des jetons style poker recto verso ! Mais nous y reviendrons un peu plus bas…

Concernant les cartes, là encore, cette version contient tout de celle de base, si bien que l’on peut jouer à 4 si l’on ôte les ajouts. Mais ce serait passer à côté de tout ce qui fait le sel de l’univers de Lovecraft… Mais partons déjà du principe que les cartes de 1 à 8 sont les mêmes, seuls les noms changent pour mieux coller au thème. Les proportions ont cette fois été conservées, je ne vais donc pas les réécrire.

1) Investigateur

2) Chats d’Ulthar

3) Grande race de Yith

4) Signe des Anciens

5) Prof. Henri Armitage

6) Randolph Carter

7) La Clé d’Argent

8) Necronomicon

A ces cartes normales s‘ajoutent 8 cartes, les cartes Folie, une pour chaque valeur. Elles ont deux textes, un identique à la version sain d’esprit, et un Folie. L’on ne peut appliquer l’effet Folie que si l’on possède déjà une carte Folie devant soi.

1) Profonds : si l’adversaire désigné a une carte de valeur 1 en main, il est éliminé. Si non, fonctionne comme un Investigateur

2) Hydromel Doré : regarde la carte d’un adversaire, puis pioche une carte et défausse une carte

3) Chien de Tindalos : si le joueur désigné n’a aucune carte Folie devant lui, il est éliminé de la manche

4) Livre d’Eibon : ne peut plus être éliminé de la manche de quelque façon que ce soit

5) Mi-Go : le joueur désigné lui donne sa carte et récupère la carte Bocal à Cerveau de Mi-Go à la place, puis le propriétaire du Mi-Go défausse une carte

6) Nyarlathotep : récupère dans sa main les cartes de tous les adversaires, puis leur rend la carte de son choix parmi elles

7) Trapézoèdre brillant : si l’autre carte en main est supérieure à 4, remporte la manche

8) Cthulhu : si joué avec 2 cartes Folie devant lui, il remporte la partie ; si non, le joueur est éliminé de la manche

0) Bocal à Cerveau de Mi-Go : le joueur est éliminé s’il la joue ou la défausse; cette carte est en dehors de la pioche au début de chaque manche

La mécanique de Folie, au cœur de cette version, a l’air très puissante mais elle comporte un risque énorme : le test de santé mentale. Au début de chaque tour, si un joueur possède au moins une carte Folie, il doit avant de piocher sa carte retourner autant de cartes du dessus du paquet qu’il possède de cartes Folie. S’il tombe sur une carte Folie de cette façon, il est éliminé de la manche. Sinon, les cartes retournées sont défaussées et il pioche sa carte habituelle. Un joueur en Folie a plus de chances d’éliminer les autres ou de leur nuire, mais il augmente aussi grandement ses chances de sombrer dans le chaos… Au fait, le Livre d’Eibon empêche d’être éliminé. Y compris par un test de santé mentale… Oui c’est fort mais encore faut-il survivre au premier, et parvenir à conserver la carte la plus forte jusqu’au bout…

Au niveau des conditions de victoires, je parlais au-dessus des fameux jetons de poker recto verso… Si un joueur remporte une manche sans aucune carte Folie devant lui, il remporte un jeton côté sain d’esprit. S’il remporte une manche avec au moins une carte Folie devant lui, il remporte un jeton côté fou. La partie s’arrête dès qu’un joueur cumule soit 2 jetons côté sain d’esprit, soit 3 jetons côté fou ! Les parties peuvent donc s’arrêter en seulement 2 manches… Mais il n’est pas facile de terminer une manche sans avoir joué la moindre carte Folie, tant elles sont nombreuses et tentantes…

Ah, petite précision, il est même possible de gagner dès la première manche en réalité… Si vous avez bien lu le descriptif des cartes, le grand Cthulhu permet de gagner, non pas la manche, mais la partie ! Pour peu que l’on ait deux petites cartes Folie devant soit au moment de le jouer, ce qui implique d’avoir survécu à la bagatelle de 2 petits tests de santé mentale… Le jeu en vaut-il la chandelle ? Bien sûr !

A noter que cette version est ma préférée, non seulement l’édition est superbe, le matériel impeccable, mais en plus elle contient tout le jeu de base en ajoutant cette mécanique de folie qui porte le jeu vers une autre dimension, ajoutant un côté aléatoire et une prise de risque donnant accès à un plus grand pouvoir…

C’est tout pour ce tour d’horizon de l’univers de Love Letter. Ou comment à partir d’une mécanique très simple et d’un thème qui peut en rebuter plus d’un (je le sais d’expérience), il est possible d’obtenir un classique présent dans toutes les ludothèques. Les nombreux prix et nominations dont il a fait l’objet et sa réédition ne font que confirmer ce phénomène.

Et vous, allez-vous délivrer cette lettre d’amour à la Princesse ? Si oui, choisissez bien de quelle façon, ce ne sont pas les versions qui manquent !

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.