décembre 2, 2020

Escobar

Titre Original : Loving Pablo

De : Fernando Leon de Aranoa

Avec Javier Bardem, Penelope Cruz, Pater Sarsgaard, Julieth Restrepo

Année : 2018

Pays : Espagne

Genre : Biopic

Résumé :

Impitoyable et cruel chef du cartel de Medellin, Pablo Escobar est le criminel le plus riche de l’Histoire avec une fortune de plus de 30 milliards de dollars. « L’empereur de la cocaïne » met la Colombie à feu et à sang dans les années 80 en introduisant un niveau de violence sans précédent dans le commerce de la drogue.
Fascinée par son charisme et son pouvoir, la très célèbre journaliste Virginia Vallejo, va s’apercevoir qu’on ne s’approche pas de l’homme le plus dangereux du monde impunément…

Avis :

Réalisateur espagnol, Fernando León de Aranoa a une assez jolie réputation. Sorti cette année, « Escobar » est le deuxième film que je vois de lui après le sublime « Princesas« , sorti en 2005. Pourtant le réalisateur a une filmographie assez conséquente et c’est très régulièrement qu’il nous propose de nouveaux projets. Parmi ceux qui ont fait parler un peu plus d’eux, on situera « Les Lundi au soleil » 2002, ou bien « Amodor » 2010 ou encore, « A perfect day, un jour comme un autre » sorti en 2016 et qui voyait le réalisateur jouir d’un casting international.

Des films qui parlent de Pablo Escobar, il y en a à la pelle. Il faut dire que le parcours du célèbre trafiquant a de quoi passionner. Après Benicio Del Toro qui avait incarné Escobar en 2014 dans « Paradise Lost » de Andrea Di Stefano, c’est au tour de Javier Bardem de se glisser dans la peau du trafiquant de Colombie. Intéressant, car la vie de son personnage l’est, cet énième film sur « Escobar » demeure toutefois une petite déception, car malgré la perf géniale de Javier Bardem et Penelope Cruz, cette nouvelle version manque de caractère et se trouve être bien trop lisse et sage pour vraiment passionner. On se retrouve alors devant un petit film qui se regarde et qui marque surtout son coup parce qu’il a des acteurs incroyables.

Escobar, c’est l’empereur de la cocaïne. Impitoyable chef de cartel, il s’est bâti une fortune aussi immense que sa cruauté et sa réputation. Des années 70 à sa mort en 1993, de son règne de terreur à sa fuite et sa chute, une jeune journaliste éprise du truand, Virginia Vallejo, va raconter ses années Escobar. Ces années où elle sera totalement amoureuse de Pablo, tout en haïssant au plus profond d’elle Escobar.

« Escobar » n’est pas un mauvais film, loin de là, mais je ne peux pas dire non plus qu’il va être passionnant. En fait, « Escobar » est un film qui fait son taf, rien de plus, rien de moins.

Très bien raconté, ayant un scénario fourni et intéressant, le film suit et nous raconte bien la montée du Baron du Cartel de Medellin, comme sa chute. Tour à tour dramatique ou amusant, « Escobar » développe bien l’amour sans fin, mais aussi empreint d’ambiguïté, pour sa famille et surtout ses enfants. Pour changer un peu, on appréciera que le film nous soit raconté du point de vue de la maîtresse d’Escobar, impeccablement incarnée par Penelope Cruz.

Mais si le film demeure intéressant et suit bien la vie du trafiquant, on lui reprochera de ne pas surprendre et de rester parfaitement dans les clous. Si Javier Bardem est totalement habité par son personnage au point de le rendre terrifiant et méconnaissable, le film en lui-même, au vu de son personnage, de son arrogance, de sa folie, et de sa supériorité, demeure finalement très lisse et a tout du film hollywoodien de base, c’est-à-dire un film bien fait, mais à qui il manque une saveur, un caractère, une empreinte qui marque vraiment. Car à la sortie de la salle, ce qui reste vraiment, c’est la perf de ses deux acteurs principaux. D’ailleurs, on regrettera aussi qu’il n’y ait pas plus de personnages marquants. Tout comme on regrettera ce choix d’avoir pris un casting pour la plupart espagnol, un réal espagnol aussi, pour faire un film qui se déroule en Colombie, avec des personnages colombiens, et de nous les faire tourner en anglais. Ce choix qui est sûrement pour exporter le film plus loin, lui enlève un certain charme et pousse encore plus la sensation de lisse qu’a « Escobar« .

Il n’y a donc pas vraiment grand-chose à dire de plus sur ce cru 2018 d’ »Escobar« . C’est bien fait, c’est intéressant, c’est divertissant, les acteurs sont bons, la mise en scène demeure sympa et remplit un certain cahier des charges. Après, ça reste dommage d’avoir pris des acteurs incroyables pour finalement offrir un film qui ne marquera pas autant que son affiche. Bref, c’est donc un film à voir, mais qui n’est pas essentiel non plus.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.