janvier 22, 2022

Un Frisson dans la Nuit

Titre Original : Play Misty for Me

De : Clint Eastwood

Avec Clint Eastwood, Jessica Walter, Donna Mills, John Larch

Année : 1971

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Un programmateur de disques de radio passe tous les jours, à la demande d’une auditrice, la chanson « Misty ». Un soir dans un bar, il rencontre une jeune femme, Evelyn. Elle lui avoue être l’auditrice. Une liaison plus qu’orageuse s’annonce.

Avis :

Après avoir enchaîné petits boulots, études et service militaire, le jeune Clint Eastwood commence dans le cinéma au milieu des années 50. Comme beaucoup d’autres avant et après lui, il commence par de petits rôles, puis il finit par décrocher un rôle récurrent dans la série « Rawhide » (huit saisons tout de même). Dès lors, il se fait remarquer par Sergio Leone et Don Siegel. Petit à petit, il passe à la production, et enfin, il finit par passer derrière la caméra.

« Un frisson dans la nuit » est donc le premier film que va réaliser Clint Eastwood et quel premier film il nous offre-là. S’inspirant aussi bien d’un fait réel que de sa propre expérience, Clint Eastwood va nous étonner, car il nous emmène dans un genre d’intrigue qu’on connaît par cœur et pourtant, malgré cela, il nous scotche. Prenant et oppressant, le réalisateur nous tient parfaitement en haleine avec cette histoire d’admiratrice très, très excessive et envahissante. Le film fut à l’époque de sa sortie une franche réussite, ramenant près de quatre fois les sommes investies, ce qui permettra donc à Clint Eastwood de pouvoir poursuivre dans cette nouvelle voie, pour notre plus grand plaisir cinéphile.

Dave Garver est animateur et programmateur dans une émission de radio locale. Tous les soirs, une auditrice appelle et lui demande de passer « Misty » d’Erol Garner. Un soir, après le travail, dans un bar dans lequel il a ses habitudes, il fait la connaissance d’Evelyn Draper, une jeune femme séduisante avec qui il va passer une nuit. Mais très vite, Garver va se rendre compte que la jeune femme est très envahissante et qu’elle pourrait même être très dangereuse…

Pour son premier film en tant que réalisateur, Clint Eastwood a opté pour le thriller avec ce  » … frisson dans la nuit » et près de cinquante ans après sa sortie, ce premier métrage demeure un cru Eastwoodien de très haute qualité.

« Un frisson dans la nuit« , c’est un film aussi bon dans ce qu’il raconte que dans son ambiance. Dès son premier film, Clint Eastwood fait preuve d’une grande maîtrise et d’un œil hors pair. Avant même de revenir sur le scénario de ce film, la première chose qui vient en tête quand je repense à ce film, c’est son ambiance parfaitement tenue de bout en bout de film. « Un frisson dans la nuit » est un film noir, à l’ambiance sombre qui n’est pas s’en rappeler certains Hitchcock. Puis en plus de cette ambiance noire, Clint Eastwood installe un sacré climax qui nous happe pour jamais nous lâcher. C’est bien simple, plus le film avance, et plus le metteur en scène nous tient, car même si l’on connaît cette histoire presque par cœur aujourd’hui, Clint Eastwood a ce don du suspens. Le réalisateur pique en permanence notre intérêt et l’on a envie de savoir jusqu’où cette histoire va aller et surtout comment ce pauvre Garver va bien pouvoir se sortir de là. On notera aussi que malgré son grand âge, et même si l’ensemble mériterait une restauration, que ce soit dans les idées, dans ses scènes, ses plans, son rythme, son montage ou encore certaines de ses séquences, « Un frisson dans la nuit » est un film qui n’a pas pris une ride. On restera même bluffé devant la qualité de certaines séquences ou encore toutes les idées que Clint peut avoir (là de suite, je pense à une scène d’agression par exemple).

Puis cette mise en scène est au service de cette histoire génialement connue de tous que Clint Eastwood arrive pourtant à nous faire redécouvrir. Franchement, une fan qui vire à la psychose, ce n’est pas bien neuf et pourtant, Clint Eastwood nous tient tout le long avec un suspens qui ne fait que croître au fur et à mesure et il arrivera au final à faire de cette histoire banale, un terrible morceau de cinéma. Un morceau avec lequel Clint Eastwood s’amuse, car on ne sait jamais où, quand, et comment, la fan va décider de frapper et c’est ce qui fait toute sa force, mais aussi la passion qu’on peut avoir devant ce film.

Une passion qui s’étire forcément sur ses acteurs, avec notamment deux qui sortent du lot. Bien sûr, Clint Eastwood est terrible dans le rôle (pour l’anecdote, il fut ici rémunéré qu’en tant qu’acteur, ne touchant rien pour la réalisation de ce film). Un rôle très différent d’ailleurs de ce à quoi il nous a habitués. Oui, le cow-boy de Sergio Leone, lui « L’inspecteur Harry« , tient un rôle génial ici, celui d’un homme fragile et presque démuni face à cette femme qui a jeté son dévolu sur lui. Mais comme je le disais, si Clint Eastwood est très bon, c’est bien Jessica Walter qui crève l’écran dans le rôle de cette femme envahissante, névrosée et jalouse, qui se crée une vie, une histoire, une passion et un amour. À noter un joli rôle pour Donna Mills, ainsi qu’un rôle pour le réalisateur, ami et mentor de Clint Eastwood, Don Siegel.

Pour son premier film en tant que réalisateur, Clint Eastwood démontre déjà un immense talent, nous entraînant dans un thriller sombre, qui ne sait que croître au fur et à mesure que cette fan envahit la vie de cet animateur radio. Soigné, maîtrisé et tenu, alors qu’il a quarante ans passés et une belle carrière, Clint Eastwood s’aventure sur d’autres sentiers, et c’est le début d’une immense aventure. Une aventure peut être même plus grande que sa carrière d’acteur. Bref, si vous avez envie de voir où est né le réalisateur Eastwood, alors jetez-vous sur « Un frisson dans la nuit« , vous ne serez pas déçus.

Note : 17/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.