janvier 27, 2023

Ca

ca

Titre Original: It

De : Tommy Lee Wallace

Avec Harry Anderson, Dennis Christopher, Richard Masur, Tim Curry

Année: 1990

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

Une créature sans nom, Ca, répand la terreur et la mort dans la petite ville de Derry. Jusqu’à ce qu’une bande d’enfants mette fin aux agissements du monstre. Trente plus tard, les sept amis se réunissent à Derry : Ca est revenu…

Avis:

Adapter une œuvre littéraire n’est jamais facile, et rares sont les productions tirées de livres qui ont fait date. Alors quand il s’agit d’un téléfilm en deux parties, et qui plus est, traitant d’un des plus grands romans de Stephen King, les fans ont de quoi être inquiets et se ronger les ongles jusqu’à l’os. Pour avoir lu le roman récemment, j’étais très curieux de voir ce téléfilm car il m’a semblé que la densité des deux tomes, la richesse des personnages et surtout la profondeur de l’amitié écrite dans ces livres étaient tout bonnement impossible à retranscrire à l’écran. Et puis, la fin du livre est tellement métaphysique, que j’avais assez peur du résultat final. Mais plus j’y pense et plus je me dis que le choix d’un téléfilm est assez judicieux, car il permet un découpage en deux parties, ce qui donne plus de temps au réalisateur pour mettre le plus d’ingrédients dedans. Malgré cela, le téléfilm reste-t-il fidèle au roman? Retrouve-t-on la richesse des deux livres? Ça est-il aussi effrayant à lire qu’à voir?

ca_2_salutgeorgie

Le scénario est connu par beaucoup de monde et d’ailleurs il est assez simple dans sa structure. Un groupe de jeunes combat un vilain monstre qui aime prendre l’apparence d’un clown pour buter de jeunes enfants. Malheureusement, 30 ans plus tard, le monstre revient et les enfants devenu adultes doivent tenir leur promesse de revenir pour tuer ça. Alors il est vrai que vu comme ça, c’est assez simple. Mais la force du scénario réside dans d’incessants allers et retours dans le temps et qu’ils montrent avec justesse le groupe se former et les amitiés se faire. Si le film prend quelques libertés avec le livre et s’il omet des passages plutôt crus (comme la scène où tous les enfants font l’amour avec Beverly pour devenir plus fort contre ça), on peut dire qu’il reste assez fidèle dans les grandes lignes. En même temps, adapter 1200 pages n’est pas une chose aisée et je trouve que Tommy Lee Wallace y est fort bien arrivé.

Malgré tout cela, on peut peut-être regretter le côté superficiel du téléfilm. En effet, comme le format est purement lié au petit écran, il a fallu faire des coupes notamment sur les choses violentes ou purement sexuelles. De ce fait, l’ambiance en prend un petit coup, car pour tout lecteur, il manque quelques liens forts qui font que l’on s’attache vraiment à ce groupe d’adultes obligé de retourner leur mémoire pour parvenir à l’innocence de l’enfance. Mais il faut dire que ce cher Grippe-sou, le clown, est un véritable atout dans le métrage. Son design est très fidèle et il fait réellement froid dans le dos. Ces différentes apparitions sont relativement bien faites et il ajoute une belle touche glauque au métrage, car il oscille entre loufoquerie et méchanceté pure.

Au niveau des acteurs, un véritable travail a dû être effectué, car il a fallu trouver des acteurs jeunes qui ressemble un tant soit peu aux acteurs adultes. Le pari est réussi et si certains enfants jouent moins bien que d’autres, au niveau du casting adulte, c’est quasiment un sans-faute. Chez les jeunes, si l’on excepte l’acteur jouant Ben Hanscom et Seth Green dans le rôle de Richie Tozier, les autres s’en sortent plutôt pas mal. Chez les adultes, le héros, Bill Denbrough est résolument niais à souhaits et j’ai trouvé l’acteur assez pathétique. Par contre, Tim Curry est résolument la star du film en incarnant un clown sadique à la perfection, car au-delà du maquillage effrayant, il arrive à dire les pires atrocités en sautillant comme un cabri. Du coup, son rôle devient vraiment intéressant et on attend avidement son passage à l’écran.

Malheureusement, tout n’est pas toujours bien traité dans les téléfilms et le côté gore va en prendre un coup. Certes, bien souvent cela n’est pas nécessaire dans les films pour mettre mal à l’aise bien au contraire. Mais quand on sait que le petit Georgie se fait arracher le bras, ou encore que des corps sont mutilés, cela aurait certainement rajouté une ambiance malsaine et un côté vraiment sadique au clown. Alors oui, il y a du sang rouge qui gicle, avec les ballons ou l’évier, mais cela reste bien gentillet et c’est assez dommage. Niveau effet spéciaux, si on peut saluer le travail fait sur les lumières sortant des yeux de ça et sur les lueurs mortes, quand on voit le monstre de fin, on reste très déçu. Parce que premièrement, cela ne correspond pas totalement à la forme définitive de ça dans le bouquin, et puis en plus, l’animation est assez ridicule et le monstre est beaucoup moins effrayant que le clown! C’est dommage qu’une telle fin ait été privilégiée.

ca-1990-tv-01-g

Au final, on peut tout de même dire que ça est un bon téléfilm, bien au-delà des productions télévisuelles actuelles. Le film montre un monstre effrayant possédé par un acteur de talent qui investit complètement son personnage. Il montre aussi une équipe de bras cassés qui malgré les difficultés respectives et leur vie de merde arrive à vaincre un monstre ancestral grâce à l’amour et à l’amitié. Si tout cela reste assez superficiel dans le métrage, on en sort heureux de voir une œuvre du King pas si martyrisée que ça et qui reste tout de même assez fidèle au roman.
Nous flottons tous en bas…

Note: 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=RYW3NyAPuMI[/youtube]

Par AqME

TrasherNote de Trasher: 08/20 Mal joué et manquant de rythme. Reste quelques passages sympas!

HerschellNote de Herschell: 12/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.