février 9, 2023

Thief

thief_4-2332484

 Résumé :

Alors que Garrett est dans sa planque, Erin, une amie et voleuse elle aussi, le rejoint. Ils se promènent ensemble sur les toits de la ville. Mais contrairement à Garrett, Erin a une autre façon de faire avec les gardes. Au lieu de les neutraliser ou de les éviter comme le Maître-voleur, elle les tuera avec son crochet. Garrett lui subtilisera pendant leur balade, elle s’en rendra malheureusement compte, et c’est ainsi qu’ils se battent, le crochet tombe sur une coupole en verre, Erin cherche à le récupérer mais la glace se brise … Garrett essaye de la rattraper mais sans succès, Erin chute et tombe en plein milieu  d’une incantation, la vitre continue de se briser et le Maître-voleur la suit dans sa chute… Nous retrouverons Garrett, un an plus tard dans une charrette tirée par des mendiants sans qu’il ne souvienne ce qui s’est passé pendant tout ce temps, ni si Erin est toujours en vie ou pas !

Avis :

Premier point négatif (il y a en… et ils sont un certain nombre), Garrett a une amie ! Le Maître-voleur depuis le début de la saga a toujours été une personne qui travaille en solo, il ne prend contact avec les gens seulement pour demander des contrats et recevoir sa récompense … Et ici, il a un cœur ! Car c’est ce qu’il se passe malheureusement… On perd encore du caractère alors qu’au premier épisode Dark Project : La guilde des voleurs, nous avions un personnage très charismatique… Mais bon !

Parlons de suite du scénario, qui est, je dois le dire, très étrange, même un petit peu « What the fuck » si je peux me permettre. Garrett va donc au début chercher à reprendre contact avec Basso (personnage que l’on doit secourir de la prison des Marteleurs dans Thief 1 ou Dark Project : La guilde des voleurs, afin qu’il nous paye. Ceci est un clin bien sympathique je dois l’avouer). Jusqu’ici tout va bien, Garrett continuait à le voir régulièrement pour obtenir des contrats. Le scénario devient très étrange quand on commence à faire des recherches sur ce qu’il s’est passé avec Erin. Nous allons commencer par aller chercher un livre pour Orion, un homme qui souhaite mettre le règne du Baron à bas et sauver la ville de la Grisaille. Après cela nous devrons chercher des informations ici et là, dans un hôpital psychiatrique par exemple car la jeune femme a absorbé toute la puissance du sortilège en son sein. Les responsables de l’acte de magie vont donc essayer d’extirper cette magie du corps de la femme. Orion qui cherche à créer un remède va se servir lui aussi de cette magie ! Là on arrive un peu dans le n’importe quoi… (Je reviens cependant sur la mission dans l’hôpital psychiatrique, point positif : l’ambiance horreur est très bien gérée, je bougeais très lentement et sursautais à chaque bruit ! Point négatif, il y avait déjà dans Thief 3 ou Dark Project : Deadly Shadows, une mission dans un hôpital psychiatrique… petit manque d’originalité).

Thief 1

Pendant toute l’histoire nous aurons des sortes de flash où Erin prend contact avec nous … Elle sera à la fin tellement consumée et corrompue par la magie qu’elle accusera Garrett d’être devenu ainsi ! Oui les femmes sont dangereuses et Garrett a fait une grosse erreur en voulant la protéger…

Passons à autre chose, le troisième volet a maintenant quelques années, 10 ans même ! Vous pensez donc qu’il y aura comme tout jeu qui sort aujourd’hui une qualité graphique qui se respecte… Et bien on est rentré dans les jeux super commerciaux d’aujourd’hui, il faut des beaux graphismes sinon ça ne se vendra pas, résultat les personnes ayant un ordinateur à puissance moyenne feront tourner correctement le Thief 3 mais ne pourront pas jouer convenablement à Thief, même en mettant les graphismes au minimum ! On ne parlera même pas du lancement du jeu et des chargements … Qui sont juste beaucoup trop longs ! J’aurai donc honnêtement préféré une qualité moindre, pour que tous puissent jouer tranquillement sans avoir à acheter un ordinateur avec les derniers composants sortis ! Car un jeu qui mise sur la qualité graphique n’est pour moi pas un jeu qui vaut le coût d’être joué …

Continuons… Nous allons attaquer un point où il y a quelques trucs positifs, heureusement ! L’inventaire de Garrett, toujours avec nos flèches à eau, nos flèches de feu, des flèches à tête large, et des flèches à dents de scie plus puissantes que celles à tête large et quelques autres, mais surtout le retour des flèches à grappin ! Bonne nouvelle, on les avait perdues dans le Thief 3, mais pas une bonne nouvelle en fait… Ils ont fait en sorte qu’on ne puisse les utiliser que sur certaines poutres très voyantes, alors que les anciennes étaient utilisables sur toutes les poutres de bois ! C’était donc à nous de fouiller… Sans que tout nous soit indiqué.

Thief 2

En parlant d’aide ! Après les graphismes d’aujourd’hui, les jeux dirigés d’aujourd’hui ! J’entends par là que le joueur n’a plus le plaisir de découvrir les zones cachées, les endroits où aller, les personnes à aller voir … Rien de tout ça existe encore, maintenant tout est indiqué ! Il y a même un système de concentration, cette sorte d’énergie nous permet de crocheter plus facilement (bah ouais c’est moins stressant comme ça si un garde arrive je suis sûr d’avoir fini avant qu’il ne me choppe !), de voir les pas d’un garde à travers les obstacles (oui ! Fini, le fait d’enregistrer soi-même une patrouille ou d’écouter les bruits de pas, maintenant on utilise la concentration et on sait quand passer !) et plein d’autres utilisations ! Je ne saurai toutes vous les citer car une fois le jeu installé j’ai désactivé cette capacité, je trouve idiot et le mot est faible de nous rajouter tous ces trucs… C’est comme si les jeux étaient adaptés à des enfants de 10 ans qui ne pouvaient réfléchir… Alors pourquoi le pictogramme 16 ans sur le boîtier !? Ce genre de rajout me met hors de moi, et pour ce qui est de l’indication ce n’est pas tout, il y a une option pour que tous les objets de l’environnement soient bleus, c’est-à-dire que sur une atmosphère sombre il vous est impossible de louper des échelles, des cordes, des grilles … N’allez plus chercher pendant des heures, on vous montre tout ! C’est plutôt sympa, encore heureux on peut aussi désactiver cette option …

On continue dans l’innovation, mais parfois faut pas… Le combat dans Thief a changé. Avant nous pouvions attaquer, avec notre épée ou notre dague, l’adversaire dans le dos. Ce qui semble logique, nous incarnons un voleur, soit la perversité même. Ça c’était avant ! Une nouvelle ère est arrivée, maintenant quand nous sommes derrière un adversaire nous devons appuyer sur une touche (qu’il soit alarmé ou pas, dans les autres Thief, un garde alarmé ne pouvait être neutralisé par derrière) et Garrett sortira sa matraque pour le neutraliser, nous n’avons qu’à regarder la petite scène tranquillement ! Et pour les combats en face à face, nous devons donner des coups de matraques (avant c’était l’épée ou la dague, on avait l’air un peu plus malin je trouvais mais ça se discute), comment éviter les gardes qui essayent de nous taillader… Voilà un problème de taille ! Fini de se déplacer soi-même pour esquiver ! Les développeurs ont pensé à tout et ont ajouté une petite touche pour esquiver facilement les coups sans vous éloigner, ce qui vous permet de reprendre le combat très rapidement. Ça c’est une bonne idée !

Je crois avoir fini avec les points négatifs, j’en ai sans doute oubliés !

Thief 3

Un point que j’ai apprécié, après avoir fini le scénario principal, il y a possibilité d’effectuer 25 contrats de la part de Basso, ces contrats sont au sein de la ville même, ce sont en principe des maisons à dévaliser ou des informations à récupérer. Et il y a aussi 6 contrats à effectuer de la part de deux commanditaires différents, ces contrats sont forts sympathiques car nous sommes plus dans l’esprit voleur. Le commanditaire souhaite récupérer un objet et il nous paiera si nous accomplissons ses désirs. Cette partie du jeu est un plus par rapport aux épisodes précédents et je veux le souligner car il est vraiment cool !

Une fois les chapitres finis, nous pouvons les refaire, avec les améliorations et les objets que nous avons achetés (clé anglaise pour dévisser, pince coupante pour couper des câbles liés aux pièges etc…). Une façon d’optimiser ce que l’on a fait précédemment.

Je parlais au début de la planque de Garrett, à la fin de chaque chapitre nous y rentrons mais vous pouvez vous-même y entrer pour déposer des objets (flèches, nourriture, bombes) dans votre coffre ou admirer vos trésors ! Ce sont des objets rares cachés dans les missions, les contrats et au sein de la ville elle-même, Garrett étale ces trésors (peintures, bracelets, devoirs etc…) dans toutes sa planque, tel un musée c’est assez beau à regarder !

Conclusion :

En bref, Thief, maintenant quatrième de la saga, est gâché par l’effet « Jeu d’aujourd’hui », j’entends par là : beaucoup d’aide et des graphismes trop développés. Le jeu reste sympathique par quelques bonnes innovations et certains bons ajouts mais on baisse encore de niveau par rapport au Thief 3 ! Ils ont voulu sortir la saga des décombres mais c’est pour moi un succès à moitié accompli. C’est un plaisir de revoir Garrett, le Maître-voleur, mais il faut être en mode Expert et enlever leurs aides pour avoir un minimum de difficulté !

Note : 14/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=pRz0gkCTm3k[/youtube]

Par Herschell

MickeyNote de Mickey: 12/20 Un bon gameplay, une bonne durée de vie, mais une histoire assez bancale, des cinématiques qui saccade, et des graphismes assez médiocre pour un jeu qui est sorti sur Next-gen, le portage a été totalement foiré.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.