janvier 16, 2022

Alice au Pays des Merveilles

alice-au-pays-des-merveilles

Titre Original: Alice in Wonderland

De : Tim Burton

Avec Johnny Depp, Mia Wasikowska, Michael Sheen, Helena Bonham Carter, Anne Hathaway

Année: 2010

Pays: Etats-Unis

Genre: Fantastique

Résumé:

Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Avis:

L’univers de Tim Burton et celui de Lewis Carroll, le projet était plus qu’alléchant. On était en droit d’attendre un film énorme, mais le résultat ne sera qu’un film sympa. Car je trouve que le film l’est, mais il lui manque plein de petites étincelles pour que ce soit génial.

5354-alice-au-pays-des-merveilles-tim-burton

Alice est une belle jeune fille de dix-neuf ans maintenant. Son père est décédé et sa mère a pris la décision de la marier à un Lord. Mais quand ce dernier fait sa demande, c’est trop soudain et Alice prend excuse de réfléchir. Dans sa réflexion, elle se lance à la poursuite d’un lapin blanc affuté d’un gilet. Elle finit par tomber dans un terrier et retourne une nouvelle fois au pays des merveilles. Un endroit bizarre, où la diabolique reine Rouge règne avec sévérité sur ses sujets et aux régions. Elle aspire la terreur et la haine. Mais une prophétie dit que le jour où Alice sera de retour au pays des merveilles, le jour frabieux arrivera et Alice devra affronter le Jabberwocky et le tuer pour mettre ainsi fin au règne de la reine Rouge et commencer celui de la reine Blanche. Mais le souci c’est qu’Alice ne se souvient de rien. Commence alors une grande aventure, où règnent le courage et la loyauté.

Tim Burton ne nous adapte donc pas le premier roman de Carrol, mais le second « De l’autre côté du miroir« , ce moment où Alice est de retour au pays des rêves. J’aime l’idée d’adapter sa suite, car la première version est très connue.

Le film de Burton est un bon film, même si son scénario est assez mince. Il est plaisant et ça se regarde avec sympathie, mais c’est quand même décevant de la part d’un si bon réalisateur comme peut l’être Tim Burton.

Comme je le disais, l’intrigue et les évènements du film sont assez minces et j’ai l’impression que Burton ne fait que survoler l’univers d’Alice. C’est un peu trop facile et tout passe trop vite. Le film manque de profondeur, d’un côté sombre ou vraiment déjanté. Tim Burton a voulu faire un film grand public, c’est dommage parce que le film perd en intimité, caractère et même si l’on reconnait la patte du réalisateur, ce n’est plus comme avant, surtout qu’il sort de « Sweeney Todd » un film très fort en caractère.

Visuellement c’est impeccable, il y a rien à redire, c’est beau à regarder, plein de couleurs et la photo est soignée. Les effets spéciaux sont excellents, on ne s’ennuie pas, on s’amuse même. Les décors sont magnifiques, les costumes superbes et les maquillages savoureusement exagérés. On prend plaisir aussi à voir les références et autres clins d’œil à son cinéma. Le film est plein de scènes que j’aime bien, voir même beaucoup.

Mais il manque cette magie, cette audace, cette patte à laquelle Tim Burton nous a habitué. L’ensemble si bon soit-il, laisse un gout fade et le film n’est que sympa, alors qu’il aurait dû être tellement plus.

Pareil pour les personnages. Ils sont amusants, souvent drôles, farfelus ou délirants, mais je ne les ai pas trouvés attachants.

Pourtant, le film jouit d’un bon casting, avec les habitués du cinéma de Burton, comme Johnny Depp sympa et méconnaissable. Helena Bonham-Carter qui nous offre un très bon show, c’est d’ailleurs mon personnage préféré du film. Christopher Lee qui prête sa voix au Jabberwocky, Timothy Spall qui lui double le chien Bayard ou Alan Rickman dans le rôle de la chenille Absolem.

Et puis il y a tous ces petits nouveaux avec en tête d’affiche Mia Wasikowska qui obtient le rôle d’Alice. C’est une comédienne que j’ai découverte dans ce film et que j’aime beaucoup, mais dans d’autres films que celui-là, car je trouve son Alice fade et sans saveur, j’ai du mal avec elle dans ce rôle. On accueille les bras ouverts Anne Hathaway dans le rôle de la reine Blanche. Je trouve la comédienne délirante dans rôle, qui ne l’est pourtant pas. Ces allures qu’elle prend pour avoir de la grâce et qui font transparaître sa gentillesse, sont terriblement drôles dans la caricature. J’adore, les deux reines sont terribles. Crispin Glover est pas mal, Matt Lucas est drôle dans un double rôle et Michael Sheen prête sa voix au lapin Blanc.

BlogAlice1

Version d »Alice » par Tim Burton n’est donc pas à vomir comme j’ai pu l’entendre dire, je prends tout de même un certain plaisir à la regarder, mais c’est vrai que j’attendais mieux et autre chose. C’est donc une petite déception.

Note : 10/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aadiD_lUIXk[/youtube]

Par Cinéted

ServalNote de Serval: 04/20

TrasherNote de Trasher: 06/20 Ce n’est déjà pas mon conte de fée préféré, mais cette affreuse version de Tim Burton ne me fera pas changer d’avis. Et puis quelle 3D de merde!

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.