décembre 8, 2023

Franz Ferdinand – Right Thoughts Right Words Right Action

8af01767

Avis :

C’est en 2001 que le groupe Franz Ferdinand se forme à Glasgow. Robert Hardy, alors guitariste, rencontre Alex Kapranos dans un café et le persuade d’apprendre la basse et de chanter pour faire un groupe. A l’époque, Alex est alors l’ex-chanteur du groupe The Karelia. Ensemble, il recrute les deux autres membres du groupe. Le nom du groupe leur vient lors d’une course hippique, alors qu’un cheval se nomme Franz Ferdinand, rappelant l’archiduc assassiné et déclencheur de la Première Guerre Mondiale. En 2003 le groupe sort un EP et c’est en 2004 qu’ils sortent leur premier album éponyme. Le succès sera immédiatement au rendez-vous, notamment grâce au tube Take Me Out. En 2005, le groupe rencontre Kanye West et il s’échange des politesses, chacun disant aimer le travail de l’autre. Après divers festivals, le groupe sort alors son deuxième skeud, You Could Have It So Much Better. Il se hisse premier des ventes en Angleterre et intègre le top 10 chez les américains. C’est alors que le groupe décide de faire une petite pause dans l’écriture de nouvelles chansons. En 2009 sort tout de même un troisième opus, Tonight : Franz Ferdinand, qui sera aussi un carton, notamment avec les singles Ulysses et Lucid Dreams. Il faudra attendre 4 ans pour avoir un quatrième album, au nom à rallonge, Right Thoughts Right Words Right Action. Maintenant, 4 ans pour faire un album, cela laisse du temps et on pourrait avoir un peu de nouveautés. Alors qu’en est-il avec cet album ?

Le premier constat quand on regarde la track list, c’est que le groupe s’est légèrement foutu de la gueule du monde. Mettre 4 ans pour faire un album et finalement faire un album de seulement 35 minutes, c’est très léger, voire trop. Mais bon, certains groupes comme Royal Republic font des albums courts mais excellents. Le skeud s’ouvre sur Right Action, un morceau typique du groupe et qui reste dans ce qu’ils savent faire. Les guitares sont largement mises en avant dans des riffs légers et une redondance dans le rythme, rappelant le rock anglosaxon. La batterie est elle aussi bien présente, suivant un rythme intéressant. Mais le plus gros défaut de ce skeud, c’est que l’on ne sera jamais pris au dépourvu. En gros, on a du Franz Ferdinand qui fait du Franz Ferdinand sans se fatiguer. Evil Eyes est là pour en attester, avec un rythme scandé et un refrain qui rentre en tête, mettant en avant les grattes. Alors certes, c’est très sympa, mais on reste un peu sur notre faim niveau originalité. Heureusement pour nous, certains morceaux sortent un peu du carcan rock calme, avec Love Illumination, qui est un vrai morceau rock, plus rapide et surtout bien plus original et accrocheur, avec un clavier fort sympathique. Au niveau des autres bonnes surprises et bons morceaux, on a Treason ! Animals qui fait penser à un morceau qui serait un croisement entre The Who et The Doors, notamment à cause du clavier redondant en fond sonore, du rythme et de la voix. Malheureusement, tout n’est pas rose dans cet album. En effet, certains morceaux sont relativement faibles et parfois très anodin, à l’image de The Universe Expended, lénifiant au possible. On peut aussi parler de Bullet, d’un classique presque insupportable et avec un refrain aigu dégueulasse. Enfin, Fresh Strawberries n’est pas terrible non plus car il s’agit du genre de morceau que l’on écoute et que l’on oublie aussitôt. Le skeud se clôt sur Goodbye Lovers & Friends et le morceau s’avère intéressant et bien plaisant, terminant l’album sur une bonne note.

news franz ferdinand rc

Il paraitrait qu’en live, Franz Ferdinand sonne faux et que cela gâche le plaisir d’écoute. Sur album, la voix d’Alex Kapranos s’insère parfaitement dans les morceaux. Bien évidemment, on sent qu’il ne peut pas trop pousser avec son organe, car il a certaine limite que l’on peut entendre. Néanmoins, le groupe est assez intelligent pour l’aider sur certains morceaux avec des chœurs afin de donner plus de pêche à l’ensemble, comme sur Brief Encounters ou encore Evil Eyes. La qualité première que l’on peut faire au chanteur, c’est aussi de savoir moduler sa voix pour la rendre langoureuse ou plutôt chaude. En un sens, elle rappelle parfois celle de Jim Morrison comme sur le titre Treason ! Animals. Bref peu de points faibles de ce côté-là.

Au final, Right Thoughts Right Words Right Action, le quatrième album de Franz Ferdinand est assez sympathique, mais il n’est pas extraordinaire pour autant. En effet, si l’on enlève les deux/trois titres intéressants, il reste des morceaux agréables, mais qui ne sortent pas du carcan que s’impose le groupe. Du coup, on se retrouve avec un groupe qui ne tourne pas en rond mais qui a du mal à se renouveler et c’est bien dommage, car on sent un réel potentiel. Et puis, il serait bien de sortir un album un peu plus long non ?

  1. Right Action
  2. Evil Eyes
  3. Love Illumination
  4. Stand on the Horizon
  5. Fresh Strawberries
  6. Bullet
  7. Treason ! Animals
  8. The Universe Expended
  9. Brief Encounters
  10. Goodbye Lovers & Friends

Note : 13/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Ooq23i-QGBM[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.