juin 25, 2024

Sword Art Online – Arc 2

Titre Original : Sodo Ato Onrain

D’Après une Idée de : Reki Kawahara, Tomohiko Ito

Pays : Japon

Nombre d’Episodes : 11

Genre : Aventure, Action, Science-Fiction

Résumé :

En 2022, l’univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d’un MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur) révolutionnaire intitulé « Sword Art Online ». Immergé dans le jeu, le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Lors de la sortie officielle du jeu, Kirito, ancien testeur de la version bêta, rejoint des dizaines de milliers de personnes. Cependant, l’engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu’ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer. Problème : la mort virtuelle provoque également la mort dans la vie réelle…

Avis :

Tomohiko Itō est un réalisateur de films et séries d’animation japonaises. Il est principalement connu pour avoir réalisé les deux premières saisons et les films sur « Sword Art Online« . Il est aussi connu pour avoir participé et présenté plusieurs story-boards pour une autre œuvre japonaise importante, « Death Note« .

Après un premier Arc (saison) génial, ce deuxième Arc reste toujours aussi flamboyant sur certaines choses, mais la passion retombe quelque peu, car Tomohiko Itō a enlevé une chose essentielle qui faisait tout l’attrait du premier Arc, et c’est dommage. Après, la série reste toujours un excellent moment de divertissement, on se laisse prendre dans cette nouvelle histoire.

Kirito a vaincu le boss final qui l’avait piégé, lui et dix mille autres joueurs dans le jeu RPG « Sword Art Online« . En tuant le boss, qui n’était autre que le créateur du jeu, Kirito a rendu la liberté aux joueurs restant encore en vie. Mais à son réveil, il découvre que trois d’entre eux ne se sont pas réveillés et que pire encore, parmi eux fait partie Asuna, son amour. Kirito est impuissant, et le monde réel lui parait fade sans elle. Quelques mois après son réveil, Kirito apprend que Asuna serait détenue dans Alfheim, un MMORPG peuplé de fées et de créatures magiques. Sans aucune hésitation, Kirito se reconnecte donc au jeu de réalité virtuelle pour aller sauver celle qu’il aime.

Alors certes la série reste intéressante en s’offrant une nouvelle quête. Elle reste aussi intéressante car elle explore (ou devrais-je dire, elle survole) les conséquences d’un tel piège, les joueurs étant restés plus de deux ans enfermés dans un jeu, quelle répercussion cela peut-il avoir sur les joueurs en eux-mêmes, mais aussi sur le monde réel et celui du jeu vidéo. La série sait rester intéressante, car elle nous entraîne aussi dans un nouvel univers, au travers d’un nouveau jeu. Le scénario dans ce sens est astucieux et tient la route, même si on reprochera à ce deuxième Arc de mettre le personnage d’Asuna en retrait. C’est dommage, car elle qui était puissante dans le premier, devient ici une demoiselle en détresse qui attend d’être sauvée. La série fonctionne très bien puisqu’elle reprend certains joueurs et surtout en développe d’autres. Si l’on restera un peu dubitatif devant le délire incestueux entre Kirito et sa sœur, la série offrira toutefois une belle relation à l’intérieur du nouveau jeu.

Visuellement parlant, « Sword Art Online » est toujours aussi démentielle et ce nouveau monde qu’elle explore offre bien des ingrédients qui vont plaire. Graphiquement, c’est impeccable, on ne peut rien reprocher à la série, détails, couleurs, fluidité de l’animation, idées, références, un monde fait de fées et de magie… Bref, ce nouvel Arc, c’est du très bon cinéma. On notera que les combats sont toujours aussi fabuleux et innovants, allant de plus en plus dans l’intensité. Cet Arc finira même avec un combat qui deviendra très intéressant, tant il va, dans ses grandes lignes, juger la folie et le désespoir d’un homme.

Mais derrière le plaisir de découvrir ce nouvel univers, derrière le plaisir de découvrir cette nouvelle quête, ces nouveaux défis et ennemis, ce nouvel Arc a enlevé quelque chose de primordiale dans « Sword Art Online« , le fait de n’être que dans un jeu et que les personnages ne jouent plus leurs vies à chaque combat. D’un coup, ce qui faisait le suspense et l’intensité de la série retombe quelque peu, car si les joueurs venaient à mourir, ce n’est pas bien grave, ils recommencent et ce tout petit détail enlève quand même pas mal d’intérêt. Bien sûr, il a été remplacé par autre chose et l’histoire que cet Arc nous raconte tient la route et on aime la suivre, car Tomohiko Itō sait toutefois y mettre de la dramaturgie, de la tragédie et du rythme, mais c’est vrai qu’on reste quelque peu déçu et au fil des épisodes, la déception reste.

On finira quand même la série avec une envie de continuer l’aventure, car malgré tout, on s’est amusé, on s’est laissé prendre au jeu, et puis visuellement, on a pris tout ce que l’on voulait et peut être même plus.

Note : 14,5/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=0fWoNQifu2s[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.