août 18, 2022

Avengers: l’Ere d’Ultron – Humains Après Tout

161927.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original : The Avengers : Age of Ultron

De: Joss Whedon

Avec Robert Downey Jr, Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Jeremy Renner, Scarlett Johansson

Année: 2015

Pays: Etats-Unis

Genre: Fantastique

Résumé:

Alors que Tony Stark tente de relancer un programme de maintien de la paix jusque-là suspendu, les choses tournent mal et les super-héros Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye vont devoir à nouveau unir leurs forces pour combattre le plus puissant de leurs adversaires : le terrible Ultron, un être technologique terrifiant qui s’est juré d’éradiquer l’espèce humaine.
Afin d’empêcher celui-ci d’accomplir ses sombres desseins, des alliances inattendues se scellent, les entraînant dans une incroyable aventure et une haletante course contre le temps…

Avis:

Succès monumental au box-office, il était forcément logique de voir débouler une suite. Avengers fait partie de ces blockbusters qui ont assuré la pérennité d’une maison d’édition, aussi dans la vente de comics que dans le cinéma. Ainsi, après un premier âge assez terne dans le cinoche mais ouvrant la voie à des tonnes de super productions, Marvel s’est lancé dans un deuxième plus palpitant avec des métrages plus convaincants à l’image de Captain America Le Soldat de l’Hiver. Bon, il est vrai qu’il faut oublier The Amazing Spider-Man le Destin d’un Héros ou encore Thor le Monde des Ténèbres, mais globalement, les films Marvel deviennent de plus en plus sombres et donc intéressants. Grande messe des super-héros, Avengers est le ponton qui relie chaque histoire des plus grands héros Marvel et qui permet aussi de lancer quelques suites et spin-off pour gagner un peu plus d’argent. Néanmoins, difficile de passer à côté de ce gros gâteau qu’on nous offre, plein de crème, un peu écœurant, mais qui rassasie son homme.

216295.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Alors que Loki est vaincu et le Tesseract mis à l’abri, les Avengers sont sur le point de mettre la main sur le sceptre du dieu de la Malice. En découvrant l’objet, Tony Stark, alias Iron Man, trouve une intelligence artificielle et décide de la réactiver pour créer une armée de robots indépendante instaurant une paix durable. Malheureusement, il libère Ultron, une entité mégalomaniaque qui confond protection des humains avec extinction de l’espèce humaine. Les Avengers se réunissent afin de contrecarrer les plans machiavélique du robot qui et aidé par deux nouvelles recrues, Quicksilver et Scarlet Witch.

Joss Whedon n’a pas eu peur d’annoncer de très gros films en guise d’inspiration. En effet, il cite Le Parrain et Le Parrain 2 de Coppola mais aussi James Bond. Alors sans jamais réussir à égaler les films précités, Avengers l’Ere d’Ultron reste un divertissement fort sympathique et qui se laisse déguster avec délectation. Il est assez différent du premier car il reste plus ambitieux et montre une volonté de donner une chance à chacun. Ainsi, le scénario, sans être à tiroirs, va permettre d’en savoir plus sur certains personnages et donc de donner de l’épaisseur à plusieurs personnages, renvoyant leurs faiblesses et leur part d’humanité. Car sous l’armure, sous les talents et les pouvoirs, nos super-héros ne sont finalement que des humains. On ressent vraiment une certaine faiblesse, notamment chez Hulk qui apparait assez peu et qui souffre du syndrome de Jekyll et Hyde. On retrouve le monstre avec une facette très attachante et très touchante. Son rapport avec Black Widow est fort intéressant, (rapport proche de La Belle et la Bête) personnage qui gagne aussi en épaisseur et qui devient là aussi bien touchant. Mais le personnage qui devient central dans l’histoire, c’est bien Hawkeye (dans une VF abjecte), le plus humain de tous et qui va réserver quelques surprises, rendant l’ensemble plus terre à terre.

Bien entendu, difficile de ne pas faire d’oublis dans cette pléiade de personnages, mais on notera tout de même que Iron Man bénéficie d’un traitement moindre (avec un Robert Downey Jr. qui doit en avoir ras le cul de jouer Tony Stark) ou encore que Captain America ne bénéficie pas d’un travail particulier. Fort heureusement, Thor rattrape le coup même s’il reste assez effacé. On notera aussi la présence de Quicksilver et Scarlet Witch dans des seconds rôles dont la psychologie reste assez enfantine. Quant au grand méchant Ultron, il reste moins charismatique que Loki mais possède une façon de penser assez unique et plutôt dévastatrice. Par ailleurs, le film n’est pas avare en scènes de destruction massive.

Si Joss Whedon n’est pas réputé pour sa maestria derrière une caméra, il le prouve une fois de plus dans ce film. Certes, il y a un plan séquence inspiré au début mais depuis Gravity de Cuaron, on commence à en bouffer à toutes les sauces et il faut dire que l’on a vu beaucoup mieux (True Detective pour ne citer que ça). Ensuite, il y a quelques bonnes idées qui parsèment le métrage, qui sortent du cadre du film de super-héros, à l’image du flashback de Black Widow qui ressemble davantage à un film d’horreur, mais tout cela est bien léger. Il manque au film des plans iconiques pour mettre en valeur les héros comme les méchants. Par exemple, on introduit Ulysse Klaw, l’un des méchants de Black Panther (qui aura droit à son film), mais il ne marque pas parce qu’il manque un plan qui rende ce personnage détestable. Après, le film est relativement bien foutu, bien rythmé, on ne s’ennuie pas, mais hormis l’aspect spectaculaire, les passages plus « humains » manquent d’une mise en scène enlevée.

Enfin, dernier petit point noir, le film se veut plus dark, plus sombre, mais il se permet toujours des vannes enfantines. Et le problème c’est que toutes les vannes tombent au mauvais moment et dédramatise un propos qui aurait dû être plus tendu. On n’a pas de blagues potaches dans The Dark Knight par exemple. De ce fait, les blagues tombent à plat et manquent de finesse, surtout au moment où elles sont employées. Le monde est au bord de la destruction, l’humanité court à sa perte et nos sauveurs se balancent des piques à deux balles. Difficilement crédible comme attitude surtout qu’au passage précédent les personnages ont des mines graves.

343452.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au final, Avengers l’Ere d’Ultron est un bon film, un gros divertissement qui donne ce que le public attend. Entre des scènes d’action et de destruction massive dantesques et un traitement plus humain, le film est spectaculaire, mais il approfondit aussi certains personnages et des relations pas si évidentes. Alors bien évidemment, il ne faut pas chercher la complexité dans le scénario, il ne faut pas s’attendre à du Watchmen et il ne faut pas s’attendre à une réalisation incroyable, mais le tout se tient et le spectateur en aura pour son argent. Maintenant, on attend avec impatience la suite des évènements, avec un Thanos qui semble plutôt amusé par cette situation.

Note: 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=TIIpiYzBdhI[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.