juin 22, 2021

Shuri – Nic Stone

Auteure : Nic Stone

Editeur : Lumen

Genre : Aventure

Résumé :

Shuri est la sœur du roi d’une mystérieuse nation nichée au cœur de l’Afrique, le Wakanda, dont le dirigeant, surnommé Black Panther, est doté de pouvoirs surhumains. À treize ans à peine, c’est déjà un petit génie, une scientifique très douée, partiellement formée aux arts martiaux comme la plupart des membres de la famille royale.

Mais lorsque son frère, dont l’accession au trône est assez récente, lui réclame une nouvelle tenue de combat, elle peine à s’exécuter : impossible pour elle de manipuler correctement le vibranium, le métal le plus précieux du pays, capable de donner au tissu des propriétés extraordinaires. Pour se changer les idées, elle se laisse entraîner par sa meilleure amie à une étrange cérémonie. Là, Shuri a une vision à glacer le sang, et découvre que l’Herbe-Cœur, dont le roi tire ses pouvoirs, est en train de dépérir à un rythme alarmant.

Avis :

L’univers Marvel a, en très peu de temps, bouffé tout le monde du cinéma. A un tel point que certaines personnes ne font plus l’effort de voir autre chose et sont obligés de s’abreuver de super-héros jusqu’à la lie. Avec la plateforme Disney+, les producteurs et scénaristes ont commencé à grignoter le petit écran avec des séries Marvel. Il n’aura pas fallu longtemps pour que le monde de la littérature enfant et young adult ait droit à ses produits dérivés, ses histoires plus ou moins nouvelles. Et c’est plutôt une bonne aubaine pour Marvel, mais aussi pour les éditeurs, puisque cela permet d’attirer un nouveau lectorat, mais aussi de parler de personnages secondaires qui ne pourraient pas avoir leur propre show, voire leur propre film. C’est ainsi que grâce à Lumen, on a droit à Shuri, une aventure dans le monde de Black Panther.

On va ici suivre la petite sœur de Black Panther qui va se rendre compte que l’herbe-cœur, qui sert de « vitamines » à son frère, dépérit à vue d’œil. Elle décide alors de mener une enquête avec sa meilleure amie qui va l’amener jusqu’à Londres et lui faire rencontrer Tornade des X-Men. Bien évidemment, le récit ne va pas beaucoup chercher plus loin. On nage en pleine littérature Young Adult et le scénario ne veut pas trop se compliquer la vie. C’est relativement linéaire, ça ne renforce pas forcément l’univers de Black Panther et on sent que l’ensemble est très léger. Peut-être trop même, car l’ennui viendra pointer le bout de son nez au bout d’un moment, l’histoire manquant de piquant et d’intérêt. On peut même dire que trois cents pages, c’est trop long pour l’histoire racontée, ou tout du moins pour le peu de développement dans cet univers.

La quête de Shuri va l’amener très loin du Wakanda, mais pour trouver des éléments de réponses qu’elle aurait pu avoir toute seule. Ce voyage n’est qu’un prétexte pour présenter quelques personnages et leur accorder quelques liens sans grande influence sur l’univers Marvel. D’ailleurs, la prise de risque est minime, puisque ces relations ne seront certainement pas utilisées dans d’autres médias. Donc ici, on va découvrir que Black Panther a un frère, Le Loup Blanc, qui bosse à Londres. On va aussi voir que Black Panther a eu une relation avec Ororo, Tornade des X-Men, et que cette dernière est la reine du pays voisin au Wakanda. On aura quelques apparitions de Okoye, la Dora Milaje qui aura droit à une série visiblement. Bref, que des personnages qui permettent à Shuri d’avancer dans son voyage, mais sans jamais avoir une réelle importance.

On sent bien que Nic Stone essaye de mettre en avant des thématiques plus ou moins intéressantes et en rapport avec le Wakanda. Le roman aura une petite portée écologiste quand il abordera le problème du réchauffement climatique pour les pays africains. D’ailleurs, le fait que le Wakanda, pays très riche et aux avancées technologiques incroyables ne fasse rien pour les pays voisins est un problème. Mais le thème sera traité par-dessus la jambe, sans jamais vraiment avoir d’appui sur l’intrigue. On aura aussi quelques lignes sur le fait d’avoir un destin tout tracé qui ne nous correspond pas. Shuri n’est pas faite pour les protocoles imposés par la royauté, tout comme son amie ne semble pas faite pour être Dora. Mais là encore, ces thèmes sont vite expédiés et ne sont jamais remis en cause.

Shuri restera princesse, parce que finalement, ce n’est pas si mal que ça. Et K’Mara deviendra Dora parce que finalement, c’est plutôt cool. D’ailleurs, on aura énormément de mal à ressentir de l’empathie pour ces deux figures féminines. Certes, le roman s’adresse principalement à de jeunes adolescentes friandes de l’univers Marvel, mais cela n’empêche pas pour autant de les rendre intéressantes. Shuri n’est pas très agréable et certaine de ses réflexions sont très enfantines (alors qu’elle doit bien avoir une vingtaine d’années dans le film). Quant à K’Mara, elle est insupportable, à cabotiner tout le temps pour cacher une certaine détresse morale. Ça en est presque pénible. Quant à Black Panther, qui intervient de temps à autre, il est le grand frère blagueur et protecteur qui ne sert à rien. Certainement dans une volonté de ne pas prendre le pas sur l’héroïne…

Au final, Shuri est un roman qui s’adresse à un public de niche dont, à titre personnel, je ne fais pas partie. Le lectorat sera plutôt jeune, féminin et qui a envie de gratter un peu (un tout petit peu) l’univers Marvel et plus précisément celui de Black Panther. Ceux-là se régaleront certainement, même si l’intrigue est faible et que le ton est trop badin. Pour les autres, on sera dans une lecture plus ou moins plaisir, qui manque de profondeur, de finesse et d’envie de bousculer les codes. Bref, Shuri n’est qu’un premier tome, visiblement, et on espère vraiment une plus grosse prise de risque et de maturité sur les tomes suivants, s’il y en a.

Note : 08/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.