décembre 3, 2021

Ugo, Chevalier des Rêves T.01 – Ce Fameux Vendredi 13… – Jeff De Levens

Auteur : Jeff De Levens

Editeur : Afnil

Genre : Fantastique

Résumé :

Ugo Desfrais un personnage comme vous et moi se retrouve victime d’un accident de la route ce fameux Vendredi 13, jour fatidique qui va complètement bouleverser sa vie. Suite à un profond coma, il revient doté de cet étrange pouvoir de naviguer sans frontière entre le monde onirique et la réalité.

Avis :

Le premier tome de la série Ugo, chevalier des rêves constitue un roman à la fois énigmatique, historique, d’une certaine manière, et fantastique. Le lecteur se balade dans une époque contemporaine, dans un univers éthéré, ainsi que dans le passé, notamment du temps des chevaliers en armure. La narration est fluide et efficace. Un peu comme dans une pièce de théâtre, l’auteur indique quel personnage est en train de parler, ce qui évite l’emploi de verbes de diction, et parfois une certaine lourdeur dans le rythme. De ce fait, plus que fluide et efficace, la lecture se veut rapide. Cette idée s’avère renforcée par le fait que le roman ne contient pas de chapitre, comme si le livre devait se lire d’une seule traite.

Dans les premières pages, le lecteur découvre un Ugo un peu désabusé de la vie, qui ne semble pas du tout heureux à son travail. Ses collègues l’insupportent, le bernent, profitent de lui, et son supérieur ne le remarque pas, si ce n’est quand de lourdes tâches doivent être faites. Du côté personnel, son ménage n’apparaît pas spécialement fortuné non plus. Le début du roman nous présente ainsi une personne, certainement habituellement positive, mais qu’une nouvelle journée perturbe énormément, jusqu’à arriver au moment fatidique d’un terrible accident. A partir de cet instant-là, la véritable histoire commence.

Certains passages traînent clairement en longueur, comme la course-poursuite du milieu du récit, ou la scène historique en armure, à la fin du roman. Ces deux scènes constituent les deux instants les plus mouvementés du livre. L’auteur les fait durer un peu trop longtemps, détaillant chacun des gestes des personnages, et rallongeant des moments clés qui en deviennent alors ennuyeux. De plus, la course-poursuite arrive dans l’intrigue alors que le sujet des chevaliers des rêves n’a pas encore été abordé. Ainsi, le lecteur suit le héros qui poursuit d’autres personnes, sans comprendre ce que cela signifie véritablement, ni sans saisir ce que cela implique. L’action dure, n’apporte pas d’informations intéressantes et cela finit par en devenir frustrant. Ces passages ne nous apportent pas de nouvelles données sur les personnages, sur leurs pensées, sur leurs objectifs, et restent plutôt superficiels. L’action est captivante jusqu’à ce qu’elle s’éternise sans que cela ne paraisse très utile, ce qui est vraiment dommage.

Sans le résumé qui explique en partie en quoi consiste l’intrigue sur les rêves, le lecteur aurait dû attendre presque les trois quarts du roman pour entendre parler de cet univers parallèle. Le tome un ne nous en dit pas beaucoup sur cette dimension curieuse, qui constitue pourtant tout le mystère de l’histoire, et la partie la plus originale du récit. Les rares informations auxquelles on a droit sont étonnantes, et la scène qui intègre Ugo à cette institution est tout aussi intrigante. Les chevaliers des rêves constituent un ordre atypique sur lequel le lecteur désire en apprendre plus. L’auteur a inventé un environnement intéressant, et la dimension onirique apporte de la légèreté et de la poésie.

La scène finale nous renvoie au temps des templiers et au titre du roman, qui n’avait pas vraiment été beaucoup utilisé jusque-là. Malgré des longueurs, la conclusion est satisfaisante, tout comme les actions en armure du Moyen-Âge, agrémentées d’explications d’Histoire. Le lecteur termine cependant le récit sans avoir bien saisi la personnalité d’Ugo, et sans avoir bien compris si notre héros acceptait ou non sa nouvelle situation dans l’ordre des chevaliers des rêves. De plus, ce dernier reste encore bien sombre. On ne comprend pas le pourquoi de son existence ni à quoi il sert. Bien que mettre en place des mystères permette de tenir le lecteur en haleine, ici, cela frustre plus qu’autre chose, étant donné des passages longs et ennuyeux, et un personnage principal qui n’est pas étudié en profondeur.

Concernant les autres figures, la femme d’Ugo est un personnage plutôt intéressant, qui évolue bien et qui constitue un personnage pilier de l’histoire. Crédible et cohérente, le lecteur se l’imagine mieux qu’Ugo, dont la consistance reste floue. On s’attache à sa femme, qui essaie de faire que leur vie de couple revienne à la normale après l’accident. Tous ses efforts sont louables et mettent en place une situation de convalescence ainsi qu’une vie de couple banale étonnamment prenante. L’autre femme importante de l’histoire reste très énigmatique, bien que les quelques détails qui ressortent apparaissent très clichés. On ne sait pas très bien sur quel pied danser avec elle, ni de quel côté elle se situe. Figure angélique, cette belle femme intrigue. Les deux grandes scènes d’actions la portent en héroïne sans qu’on en sache qui elle est et ce qu’elle vient faire là.

Au final, on ne comprend pas très bien ce qui se passe avec la confrérie, constituée de membres aussi stricts que froids, ou particulièrement mystérieux, et on ne s’attache pas vraiment à Ugo, qui manque de consistance. Pourtant, les chevaliers des rêves donnent envie d’en apprendre davantage sur leur ordre. Le trop peu d’information frustre à la longue.

Note : 12/20

Par Lildrille

Lildrille

Passionnée d’imaginaire et d’évasion depuis longtemps, écrire et lire sont mes activités favorites. Dans un monde souvent sombre, m'évader et fournir du rêve sont mes objectifs. Suivez-moi en tant qu'auteure ici : https://www.facebook.com/ChloeGarciaAuteure. Et en tant que chroniqueuse aussi là : https://simplement.pro/u/Lildrille.

Voir tous les articles de Lildrille →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.