Warning: include_once(/homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/ubh/ubh.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-settings.php on line 391

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/46/d456916985/htdocs/wp-content/plugins/ubh/ubh.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php7.3') in /homepages/46/d456916985/htdocs/wp-settings.php on line 391
World War Z - Lavisqteam.fr
août 4, 2021

World War Z

world_war_z_affiche_02

De : Marc Foster

Avec : Brad Pitt, Mireille Enos, David Morse, David Andrews, Daniella Kertész

Pays : Etats-Unis

Année : 2013

Genre : Horreur, Action

Scénario : Matthew M. Carnahan, Joseph M. Straczynski, Samon Lindelof

Résumé :

Un jour comme les autres pour Gerry, ancien membre de l’ONU qu’il a quitté pour s’occuper de sa famille. Un événement inconnu semble avoir infecté des milliers de gens, les transformant en monstres avides de chair humaine. Gerry reprend du service pour tenter de trouver l’origine de cette pandémie qui se répand à très grande vitesse aux quatre coins du globe et tenter de trouver un antidote… Mais en existe-t-il  un ?

Avis :

World War Z est probablement le film de zombies qui a obtenu le plus de promo à travers le monde. Jamais encore auparavant un film de zombies n’avait tenu le devant de la scène des semaines avant même sa sortie. Mais un film tout public peut-il être un bon film de genre ? Crainte doublée lorsque l’on voit qui est en charge de la réalisation : Marc Foster (Quantum Of Solace, Machine Gun Preacher, … rien de bien mémorable). Fonçons à Philadelphie, lieu où débute un film qui fit déjà le Buzz avant sa sortie en salles.

WORLD WAR Z

A première vue, une adaptation du roman de Max Brooks (fils de Mel) semblait impossible, le roman n’ayant pas de trame précise et se trouve être une succession de (faux) propos recueillis par un agent de la commission Post-Traumatique de l’ONU. Difficile d’imaginer donc ce que les scénaristes allaient faire avec un tel matériel. Et l’histoire en fin de compte tient la route. Si l’on excepte le sempiternel héros qui a pris sa retraite mais qui se voit obligé de reprendre du service, l’histoire va nous emmener aux quatre coins du globe, ce qui nous permettra de mesurer l’ampleur de cette mortelle pandémie.

Les scènes d’attaques de zombies comptent sûrement parmi les plus impressionnantes vues à ce jour. Impressionnantes mais pas forcément réussies. En effet, certains passages sont complétement bâclés, la cause à des effets numériques approximatifs (l’attaque du mur de Jérusalem par exemple, ou la manière absurde qu’ont les zomblards de sauter sur leur victime). Pire que ça, le film se voit complétement dénué de toute effusion de sang, un comble pour un film de ce genre ; preuve que Foster cherche avant tout le tout public. Ce n’est pas que je cherche un film ultra-gore, mais c’est un film de zombies, merde quoi !!! Et Bordel, messieurs les réalisateurs, tenez le-vous pour dit une bonne fois pour toutes : un zombie, ÇA NE COURT PAS !!!

Le film nous emmène successivement en Corée du Sud, à Jérusalem ou encore aux Pays de Galle, là on prend conscience que ce n’est pas une petite pandémie de merde, mais bien une apocalypse mondiale. Chaque endroit où se rend Gerry apporte une pièce de plus au puzzle que doit résoudre notre héros. Brad Pitt est bon dans son personnage comme bien souvent, et les acteurs secondaires sont convaincants eux aussi. La musique Isolated System composée par Muse est une vraie réussite et s’inscrit dans le même registre que le magistral thème de 28 jours plus tard.

Le scénario nous offre son lot de bonnes surprises. Le suspense de certaines scènes est tout simplement hallucinant (notamment dans le labo ou dans les cages d’escalier de l’immeuble). Au cinéma, personne ne moufetait, on entendait une mouche péter… Les scénaristes ont visiblement lu le premier ouvrage de Max Brooks (« Guide de survie en territoire zombie » dont je vous recommande fortement la lecture), cette impression vient plusieurs fois dans le film (notamment le coup des magazines pour se protéger les avants bras : superbe !)

Voici un exemple des quelques bonnes surprises d’un film au-dessus de la moyenne, nous offrant les images d’apocalypse zombie les plus impressionnantes vues à ce jour, mais, comme les films très attendus, la déception était au rendez-vous, et le fan de film de zombie que je suis en attendait plus. Un film à voir en 2D, la 3D n’apporte absolument rien (je suis pourtant un défenseur de la 3D). A espérer que sortira un Director’s Cut non censuré en Blu Ray (comme ils l’avaient fait avec Troie qui supplantait largement la version cinéma)

world-war-z-full-movie-online

Suite au succès du film, deux séquelles sont mises en chantier, j’ai hâte de voir la suite. Et oui car World War Z n’est pas un mauvais film, mais il se révèle être un blockbuster dans le style « Je suis une légende », un film d’action post apocalyptique gentillet alors que nous nous attendions à quelque chose de bien plus bourrin. Voyons le bon côté, ce film pourra initier le plus jeune public aux péloches zombifiées, c’est toujours mieux que l’initiation qu’ils ont eue des films de vampires il y a quelques années avec une série de 5 films dont je tairais le nom.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Trasher

Note de Mickey: 16/20 Je m’attendais à une meilleure fin, je suis un peu déçu quand même…

AqMENote de AqME: 14/20 De très bonnes idées perdues dans un carcan hollywoodien.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.