janvier 28, 2022

Toy Story 2

Toy_Story_2

De : John Lasseter, Ash Brannon et Lee Unkrich

Avec les voix originales de : Tom Hanks, Tim Allen, Don Rickles

Année : 1999

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Scénario: John Lasseter, Andrew Stanton, Peter Docter et Ash Brannon

Résumé :

Tout semble être redevenu calme dans la chambre d’Andy. La gueguerre entre Woody et Buzz est entérinée, la bonne humeur est omniprésente. En jouant avec ses jouets, Andy déchire le bras de son cow-boy préféré et, ne voulant pas l’abimer davantage, il préfère ne pas l’emmener au camp de vacances de cow-boys auquel il se rend pour quelques jours. Par un concours de circonstances, il se retrouve sur la table du vide grenier organisé par la mère d’Andy en son absence. Un collectionneur sans scrupule trouve Woody, le vole afin de parfaire sa collection et l’envoyer au musée du jouet de Tokyo. Buzz et ses amis vont tout faire pour le ramener à temps…

Avis :

Autant l’avouer tout de suite, j’ai mis un long moment avant de découvrir ce film. Il faut dire que la majorité (pour ne pas dire la totalité) des suites de Walt Disney sont hideuses et ont pour unique but d’empiler les billets (La Belle et la Bête 2, Cendrillon 2, …). Suite à de telles bouses animées, je m’étais promis de ne plus regarder ces affreuses suites. Et pour une fois, bien mal m’en a pris. En effet, loin d’être la stupidité à laquelle je m’attendais, Toy Story 2 réussi l’exploit d’être encore plus réussi que le premier épisode.

N’ayons pas peur des mots, Toy Story 2 fait bel et bien partie du cercle très fermé des suites qui ont su supplanter l’œuvre originale (L’empire contre-attaque, Terminator 2, …)

3626308xcjde

Tout d’abord, l’animation pourtant géniale du premier opus est ici encore plus aboutie. Il faut dire que le procédé est en plein boum et que les progrès en la matière sont de plus en plus impressionnants. Le scénario est très inventif et nous permet de découvrir de nouveaux personnages, Madame Patate, l’irritante Jessie, Zurg, Siffly ou encore Pile-Poil.

Les références et les clins d’œil sont omniprésents et ne pouvaient que me charmer. On ne compte plus les multiples références aux films cultes comme Star Wars (les bruitages, ou une parodie inattendue du fameux « Je suis ton père ») , 2001, L’odyssée de l’Espace (le thème est repris quand Rex joue au jeu vidéo), Goldfinger (la porte bloquée avec le chapeau-melon), Terminator (la vision de Zurg), Star Trek (Buzz salue l’autre Buzz d’un salut Vulcain), Jurassic Park (la vision du rétroviseur quand Rex suit la voiture) ou encore Les aventuriers de l’Arche perdue (Lorsque Buzz se débarrasse de tous ses ennemis d’un coup de laser dans un diamant). Mais le film n’est pas qu’une accumulation de symboles, loin de là.

L’humour est également un des points forts. Les répliques fusent entre les personnages, notamment Bayonne et Mr Patate avec leurs jeux de mots divinement vaseux («  ça m’en bouche un groin »), la crétinerie de Rex (« ça s’épelle comment FBI ? »). Les situations sont toutes plus drôles les unes que les autres, mais les enjeux dramatiques restent tout de même bien présent.

En effet, Toy Story 2 est un vrai film d’aventure, pour enfants bien sûr, mais l’action est bien présente, notamment cette ultime scène dans l’aéroport. Drôle et plein d’action le film est une ode à l’amitié, en effet, quelle chance a Woody d’avoir tous ses amis défiant de multiples dangers pour le ramener dans la chambre ! Toy Story 2  est même parfois émouvant, principalement lors de la chanson de Jessie : « Quand elle m’aimait encore », difficile de retenir la petite larme qu’on sent se poindre au bord de l’œil et de ne pas se sentir coupable d’avoir jeter nos vieux jouets usés.

ts_ts2_03

Si certains d’entre vous n’ont jamais vu cette pure bombe pour les mêmes raisons qui ont fait que je ne voulais pas le voir, rétractez-vous. Vous avez ici un véritable chef d’œuvre. Une chose est sûre, je n’ai pas attendu aussi longtemps pour découvrir le 3è opus de cette fabuleuse histoire de jouets. Un film brillant à consommer sans modération

Le meilleur Disney ? Peut-être pas, mais le meilleur Pixar, assurément.

Note : 19/20

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RSU_cOpfOv4[/youtube]

Par Trasher

cobra-original-1-290x290Note de Casey Slyback: 13/20 Une histoire sympa mais des situations moins drôles que dans les deux autres volets.

ServalNote de Serval: 16/20

Note de Mickey: 16/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.