janvier 27, 2022

The Lizzie Borden Chronicles

11759390_1129215520425189_870749998_n

D’Après une Idée de : Gregory Small, Richard Blaney, Barbara Nance, Jason Grote et David Simkins

Avec Christina Ricci, Clea DuVall, Cole Hauser, Jonathan Banks

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Nombre d’Episodes: 8

Résumé:

En 1892, après que son procès pour meurtre se soit soldé par un acquittement, le retour à la vraie vie de Lizzie Borden…

Avis:

La télévision et les séries télés ont toujours été le bon plan pour des acteurs en perte de vitesse. Combien de très bons comédiens qui n’attirent plus les foules sont passés un temps, ou en permanence, sur le petit écran ? Comme beaucoup avant elle, Mercredi Adams a eu un très beau début de carriè…euh excusez-moi, Christina Ricci, a eu un très beau début de carrière, jalonné d’excellents films et d’excellents rôles, mais depuis un certain temps, l’actrice se fait rare. Après quelques films directement sortis en DVD et d’autres moyennement accueillis au box-office, l’actrice s’est donc retournée vers la télé. Après l’annulation de sa série « Pan Am » au bout de sa première saison, la voici dans un tout autre registre pour la première et unique saison de « The Lizzie Borden Chronicles« .

C’est la deuxième fois que Christina Ricci incarne « Lizzie Borden ». Après l’avoir incarnée dans un téléfilm pour la chaîne Lifetime, l’actrice a souhaité revenir dans la peau de cette femme et ainsi en a découlé une série fantasmée et assumée de ce qui a été la vie des sœurs Borden après l’acquittement de la cadette à son procès. Cette série est donc une fiction, qui a pour point de départ un fait divers réel et tout ce qui suivra ne sera que pure invention, mais en même temps avec un personnage comme Lizzie Borden, il y avait matière à se permettre les meurtres les plus fous.

« Lizzie Borden » est une série que j’ai voulu voir, car depuis « Sleepy Hollow« , j’ai toujours un faible pour Christina Ricci et l’idée de la voir incarner une tueuse en série, surtout à l’époque dans laquelle évolue la série, m’intriguait et « The Lizzie Borden Chronicles » est une série assez sympa à voir au moins une fois. En même temps, s’il y a plusieurs choses qui m’ont gêné, j’ai quand même pris plaisir à voir Christina se lancer dans une série de meurtres aussi délicieux que violents et barbares.

899026_1129215550425186_1610900055_o

En 1892, dans le Massachusetts, les sœurs Borden sont connues de tous. Enfin surtout Lizzie, la cadette. Lizzie a tué ses parents à coups de hache et c’est par miracle qu’elle fut relaxée au cours de son procès. Depuis, elle essaie, avec sa sœur, de retrouver une vie « normale », mais la population n’est pas prête à oublier et les sœurs Borden ne sont pas prêtes de trouver une vie normale, surtout que Lizzie a pris goût aux meurtres et qu’elle va avoir tendance à se débarrasser de toutes personnes quelque peu gênante qui se mettent au travers de sa route.

Après avoir incarné la « tueuse Borden » une première fois devant la caméra de Nick Gomez, Christina Ricci n’était pas prête à quitter les divines parures de Lizzie et elle s’est donc retrouvée à produire une série, qui se déroulera près de quatre mois après son acquittement. Si le film se finit sur la séparation des sœurs Borden, après que Lizzie ait avoué son secret à sa grande sœur, et qu’elles ne se sont jamais revues après, la série oublie complètement cette information, histoire d’assumer ce côté totalement inventé pour la suite des événements.

La comparaison entre le film et la série est presque automatique. Si le film manquait d’univers et n’osait pas développer ses personnages, la série va aller plus loin et développer une bonne mythologie, tenue par une intrigue qui tient la route, même si parfois, ce sera quelque peu abusé. Mais après tout, on n’est plus dans la réalité des faits.

Alors que je trouvais le film très classique, et que le réalisateur ne prenait aucun risque, ici la série se révèle plus intéressante. J’ai apprécié l’intrigue et le pourquoi des premiers meurtres. Je trouve que la série développe plutôt bien l’engrenage et du coup, elle réserve pas mal de suspens et de mystères. Après, comme pour le film, je trouve que parfois, elle manque de caractère sur certains épisodes. Elle est assez maladroite, voulant faire quelque chose d’original, la série fait de mauvais choix et plusieurs épisodes ont des allures un peu « cheap », avec des ralentis ou encore d’autres moments où la mise en scène n’est pas spécialement bonne. La série veut se donner un air rock et a donc choisi une bande originale qui tranche radicalement avec l’époque dans laquelle elle évolue et si parfois c’est excellent, d’autres fois, c’est quelque peu douteux et ça ressort trop. On sent parfois que la série cherche à se donner du caractère, et comme on le ressent, ça dérange et sort de l’histoire.

L’intrigue, comme je le disais, est vraiment pas mal du tout. Le ton adopté est résolument noir et la série peut partir assez loin dans l’inattendu et nous réserve à chaque épisode son lot de meurtres, parfois assez sanglants et gores, ce qui est sympa, mais la série se permet de tuer n’importe qui n’importe quand, et seule Lizzie est assurée d’arriver jusqu’au dernier épisode, pour les autres personnages rien n’est moins sûr.

Dans le film de Gomez, Christina Ricci composait une Lizzie Borden fragile, et l’actrice est bien, mais pas remarquable. Dans la série, la donne change et l’actrice est tout simplement délicieuse dans ce rôle de meurtrière qui va tuer et tuer encore. Christina Ricci arrive parfaitement à jouer avec la frontière entre l’innocence et la démence. Manipulatrice, elle est le cœur de la série, et d’ailleurs sans sa présence, la série ne deviendrait qu’anecdotique, alors que là, même si on n’a pas à faire à une grande série, elle reste sympa à découvrir. La série développe bien la relation entre les deux sœurs et donne à Clea DuVall un rôle bien plus développé (elle tenait déjà le rôle d’Emma Borden dans le film). La série développe de bons rôles, avec de bons comédiens et se paye même le luxe (trop court) d’avoir Michael Ironside dans son premier épisode.

11748721_1129215617091846_1131141612_n

« The Lizzie Borden Chronicles » est donc une petite série sympa, qui vaut le coup d’œil. Même si la série a ses défauts, même si elle n’est pas remarquable, elle reste agréable à suivre une fois, ne serait-ce que pour son actrice principale qui reste divinement délicieuse dans la peau de Miss Borden, tueuse en série professionnelle. J’aurais simplement aimé que la série soit plus marquante et plus touchante.

Note : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=hgF-ouBxNs0[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.