décembre 9, 2021

Eli Paperboy Reed – Nights Like This

031014 Eli Paperboy Reed Nights Like This Album Cover

Avis :

Certains artistes ne sont pas forcément connus dans leur pays d’origine. C’est souvent le cas de bluesmen, qui obtiennent un succès important en France mais pas dans leurs pays comme les Etats-Unis. Cet état de fait vient juste qu’aux States, il y a un véritable vivier de musiciens et que beaucoup s’exportent pour mieux marcher et pouvoir vivre de leur passion. C’est aussi le cas en France pour un groupe comme Phoenix qui est finalement plus connu au Japon ou aux Etats-Unis. Eli Paperboy Reed se retrouve aussi un petit peu dans ce cas, même si dans notre bon pays il n’est pas encore énormément connu. Axant sa musique sur un délicieux petit accent rétro entre soul/funk et rock, le jeune homme s’était fait remarquer il y a quelques années avec son premier disque relativement sympathique et dansant. Il est revenu en 2014 avec un nouvel opus dont on n’a pas du tout entendu parler, Nights Like This. Bien entendu, pour les connaisseurs, la venue de cet album était plutôt une bonne chose mais est-ce que l’attente valait le coup ? Rien n’est moins sûr, car si l’album, dans son ensemble, reste assez sympathique, il est aussi décevant par les choix artistiques du chanteur.

Le skeud débute avec Well, Alright Now, qui est très agréable et résonne comme une ode au rockabilly et à un rock dansant. Une voix feutrée, de la guitare, du piano, de la basse, du clavier, bref tous les ingrédients sont réunis pour faire un tube. Seulement, le morceau ne décolle jamais vraiment et reste sur le même ton tout le temps ce qui fait qu’il lasse assez vite. Et ce ne sera pas le seul dans ce style là. On aura droit dans ce skeud à plusieurs titres sans grande importance et qui gâche un peu le plaisir d’écoute, empiétant sur les morceaux bien plus convaincants. A titre d’exemple, Grown Up est dans cette veine, avec une instru sympathique mais qui fait trop penser à un morceau pop et c’est assez dérangeant, surtout sur la longue, car les mélodies semblent trop simplistes. D’ailleurs, même si Nights Like This débute comme un bon tube rock, il part vite sur des bases pop assez pénibles et classiques, comme ce maudit refrain qui fait penser à n’importe quel titre passant à la radio. D’ailleurs, dans le clip, on va carrément la vacuité du morceau par le jeu de guitare du chanteur, qui touche à peine à sa belle guimbarde. On peut citer Not Even Once qui n’est pas du tout intéressant, restant principalement sur une pop acidulée déplaisante, ou tout du moins sans originalité. Et on retrouve aussi ce défaut dans la pièce Ain’t Worth It (Goodbye).

20140421-eli-x624-1398101909

Fort heureusement, tout le skeud n’est pas de cet acabit et certains morceaux vont montrer tout le talent de l’interprète. D’un point de vue rock, le meilleur titre reste Woohoo, qui est assez court, mais qui tient la route et qui est vraiment prenant et très entrainant, dans un style proche du funk. C’est dynamique, enjoué et colle parfaitement au personnage. D’un point de vue rockabilly, on peut aussi citer Shoes, qui propose des guitares intéressantes, un rythme idéal et sur lequel le chanteur se permet de se lâcher un peu plus vocalement parlant, se laissant aller à des petits cris qui étaient bien plus présents dans le précédent album. Mais le plus surprenant dans ce skeud, c’est la présence de deux titres qui sont un peu en dehors de ce que proposait le chanteur guitariste. En premier lieu, il y a Lonely World, qui permet de voir que la douceur est de mise, mais aussi la performance sur un morceau posé et très sympathique. Mais la conclusion sera encore plus étonnante avec Two Broken Hearts, un morceau pop doux et qui essaye de jouer la carte de l’émotion et qui y arrive partiellement. Certes, c’est joli, mais cela n’apporte pas vraiment de sang frais dans le domaine du rock et c’est bien. D’ailleurs tout l’ensemble de l’album reste moins enjoué que le précédent et bien moins dansant.

Au final, Nights Like This, le dernier effort de Eli Paperboy Reed, n’est pas un mauvais album, mais il reste décevant par rapport au premier et surtout, il s’axe beaucoup trop sur une pop qui lui permettrait, peut-être, de gagner plus de notoriété et donc de pépettes. Il en résulte donc un album en demi-teinte, avec des très titres très agréables et d’autres qui le sont beaucoup moins à cause d’une absence de prise de risque ou de fidélité à son genre. Intéressant et agréable mais loin d’être indispensable.

  1. Well, Alright Now
  2. Grown Up
  3. Woohoo
  4. Nights Like This
  5. Lonely World
  6. Shock to the System
  7. Not Even Once
  8. Shoes
  9. Ain’t Worth it (Goodbye)
  10. Pistol Shot
  11. Two Broken Hearts

Note : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=3QUQ7NeP3LM[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.