mai 11, 2021

Sympathy for Mr Vengeance

Titre Original : Boksuneun Naui Geot

De : Park Chan-Wook

Avec Song Kang-Ho, Shin Ha-Kyun, Doona Bae, Lim Ji-Eun

Année : 2003

Pays : Corée du Sud

Genre : Thriller

Résumé :

Ryu est un ouvrier sourd et muet, dont la sœur est en attente d’une opération chirurgicale. Son patron, Dongjin, est divorcé et père d’une petite fille. Young-Mi, la fiancée de Ryu, est une activiste gauchiste.

Lorsque Ryu perd son emploi et voit diminuer les chances d’opération de sa sœur, elle lui propose de kidnapper la fille de Dongjin. La rançon obtenue servirait à pouvoir soigner la sœur de Ryu. Mais le plan parfait tourne à la catastrophe…

Avis :

Park Chan-wook, c’est le réalisateur coréen qui n’a fait que s’élever de film en film depuis le début de sa carrière.

Après deux films qui restent quasi introuvables chez nous (et c’est bien dommage), Park Chan-wook, au début des années 2000, nous offrait un bijou aussi important qu’il est brillant. Ce film, c’est « Joint Security Area« , une œuvre qu’il faut voir et qui restera comme l’un des meilleurs du maître.

Un an avant de mettre tout le monde d’accord avec le plus que culte « Old Boy« , Park Chan-wook débarquait dans les salles avec le premier chapitre de ce qu’il appellera la trilogie de la vengeance (« Old Boy » et « Lady Vengeance » seront les prochains épisodes). Pour ce premier opus, « Sympathy for Mr Vengeance« , Park Chan-Wook s’aventure dans le thriller sombre, noir et glauque avec excellence. Doté d’une histoire et d’une enquête qui font froid dans le dos, Park Chan-wook livre-là un film sans concession, d’une grande violence et qui offre en prime, un final percutant.

Ryu est un ouvrier sourd et muet dont la sœur est en attente d’une greffe de rein. Ce genre d’opération coûte extrêmement cher et après avoir vendu l’un de ses reins et donner toutes ses économies, il lui manque encore de l’argent. Avec sa petite amie, Ryu décide alors de kidnapper la fille de son patron afin de lui demander une rançon et si lui et son amie ont tout calculé, rien ne va se passer comme il l’avait prévu.

Thriller malsain à l’histoire passionnante, le quatrième film de Park Chan-wook ne déroge pas à la règle et se trouve être d’une très grande qualité.

« Sympathy for Mr Vengeance » est un film rude qui tient en alerte en permanence celui qui le découvre. Ici, Park Chan-wook nous offre deux histoires qui vont se rejoindre pour n’en faire qu’une seule.

Génialement écrit avec un souci du détail percutant à plus d’une reprise, « Sympathy For Mr Vengeance« , c’est tout d’abord un concours de circonstances qui va amener au drame le plus pur, le plus dur et le plus redoutable. Comme son nom l’indique, ici, tout est question de vengeance et Park Chan-wook, dans l’exécution de cette dernière, part assez loin et c’est purement génial. Les dernières vingt minutes sont purement et macabrement intenses. Quant à la conclusion, c’est un petit bijou d’idées et de mise en scène.

Ce qui est très bon avec « Sympathy for Mr Vengeance« , c’est aussi que derrière cette histoire glaçante, Park Chan-wook en profite pour dresser un portrait peu flatteur et plutôt dur de son pays. Un pays à la dérive où les soins coûtent extrêmement cher. Un pays où les citoyens n’ont pas les mêmes  » droits » et ceux qui n’ont pas les moyens de se soigner périssent ou cherchent des solutions qui les emportent vers des drames comme celui qui va se jouer sur notre écran pendant deux heures.

Park Chan-wook est un immense réalisateur qui a déjà prouvé mainte et mainte fois qu’il savait filmer et encore une fois, il fait avec ce film une belle et grande démonstration de son talent. Photographie sublime, Park Chan-wook joue avec les styles et sait nous emporter et nous maintenir. Tour à tour drame, thriller, enquête policière, film d’horreur et film violent et sanglant, « Sympathy for Mr Vengeance » oscille parfaitement dans tous ces genres et il en ressort encore une fois un grand film.

« Sympathy for Mr Vengeance« , c’est aussi un film qui n’hésite pas à être violent et à plus d’une reprise, devant les suggestions de son réalisateur qui a l’intelligence de ne pas trop en montrer afin de nous laisser imaginer la suite, son film peut glacer le sang, et même mettre mal à l’aise. Là encore, je pointe ce final incroyable.

Enfin « Sympathy for Mr Vengeance« , c’est des acteurs subîmes et tout particulièrement le trio principal composé de Shin Ha-Kyun, Song Kang-Ho (un des acteurs fétiches du réalisateur) et Doona Bae. On adore les suivre, on craint pour eux, on est touché par eux et puis l’on est pris par leurs histoires, qui laissent bien peu d’espoirs face à la folie des évènements que leurs actes ont engendrés.

En conclusion, « Sympathy for Mr Vengeance » est encore une fois un très bon cru de la part de Park Chan-wook. Et ce qui est génial avec Park Chan-wook finalement, c’est que même si son film n’atteint les sommets de « Old Boy« , « Je suis un cyborg » ou encore « Joint Security Area« , il n’en reste pas moins un grand film. Donc même un petit Park Chan-wook reste un grand Park Chan-wook et ça, peu de réalisateurs sont capables d’une telle rigueur et d’un tel éclat.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.