juillet 22, 2024

Elle l’Adore

523507.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Jeanne Herry

Avec Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte, Pascal Demolon, Olivia Côte

Année : 2014

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Muriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie.
Lorsqu’une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entrainée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer.

Avis :

Après avoir parcouru les drames, la comédienne Sandrine Kiberlain fait un détour par la case comédie ces dernières années et on dirait bien que c’est un genre qui lui va très bien. Après le succès en 2013 du film d’Albert Dupontel, « 9 mois ferme« , qui lui a même valu le César de la meilleure actrice cette année, l’actrice est de retour pour ce qui semble être la belle surprise de la rentrée, car « Elle l’adore » nous offre de sacrés bons moments de rigolades, doublé d’un bon thriller au suspens bien tenu. Ça fait du bien de voir un film français de la sorte. Jeanne Herry a donc réalisé un bon premier film qui s’amuse à mélanger habilement les genres et prouve qu’on a des auteurs bourrés de talent et que notre cinéma n’est pas mort, bien au contraire.

472226.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Muriel est esthéticienne. Dans sa vie rien ne se passe, alors elle parle et raconte des histoires, peut-être un peu trop, puisqu’il n’y qu’elle qui croit à ses racontars. Mais au milieu de cette monotonie, Muriel a une grande passion dans la vie. Cette passion porte le beau nom de Vincent Lacroix. Et Vincent Lacroix, c’est une carrière au top depuis plus de vingt ans, des chansons que tous les français connaissent. Vincent Lacroix c’est un peu le Rock Voisin à la française et il se pourrait bien que Muriel soit même la fan numéro un incontesté du chanteur. Elle l’aime, elle va à tous ses concerts et autres émissions télé. Si bien que même Vincent Lacroix la reconnait et sait qu’elle existe. Mais dans cette belle carrière, un soir, le chanteur se dispute violement avec sa femme et sans le faire exprès, d’un geste brusque, il la pousse contre un meuble et il la tue dans un malheureux accident. Il ne sait pas quoi faire ? La presse en ferait un assassin, alors que ce n’est qu’un accident. Puis d’un coup, il a une idée. Il décide alors de faire appel à Muriel pour l’aider à cacher le corps, Muriel ne fera que conduire une voiture sans savoir ce qu’elle transporte. Mais alors que le plan est la définition de la simplicité, quelque chose ne va pas se passer comme prévu et bientôt la police va retrouver le cadavre de Julie…

Fille de Miou-Miou et Julien Clerc, Jeanne Herry nous offre un premier film qu’on pourrait qualifier de thriller rigolo, car le film de la jeune réalisatrice s’amuse à mélanger les genres et son film est une bonne bouffée d’air frais. Je suis ressorti de la salle le sourire aux lèvres et avec l’impression d’avoir passé une excellente soirée.

Ce n’est pas parce que l’on est la fille de que c’est toujours plus facile de faire les choses. Parfois oui et dans d’autres cas non, comme le prouve Jeanne Herry et son « Elle l’adore » qui en est l’exemple parfait, car la réalisatrice a mis près de dix ans avant de faire son film. Dix ans à essayer de le monter, de le faire vivre et de pouvoir enfin le tourner. Elle confie même que c’est grâce au fait que Sandrine Kiberlain ait signé pour jouer dedans voilà maintenant presque quatre ans que le film a enfin pu se faire.

Ce sera donc un premier film original et qu’on n’a pas l’habitude de voir. Un film mûrement réfléchi, mûrement écrit et réécrit, et qui fera mouche à tous les instants. Jeanne Herry s’amuse à mélanger les genres. Ce film est aussi bien thriller au suspens très bien tenu et à l’ambiance qui rappelle Match Point, qu’un film d’enquête aussi, pour retrouver l’assassin de cette pauvre fille. Mais c’est aussi une comédie populaire avec des dialogues divins, drôles, vraiment très drôles, la scène du commissariat restera surement comme mon fou-rire de l’année. Puis c’est un film sur les rapports humains, les relations qu’entretiennent les chanteurs avec leur public et inversement aussi, une chose que la réalisatrice a pu voir petite avec son papa chanteur. Et enfin c’est aussi un film sur la simplicité des personnes célèbres et le fantasme des fans. Muriel rêvant tant d’une vie aussi remplie que la leur, s’invente des histoires pour embellir le vide de sa vie et être dans un sens la star des autres, quand elle raconte son petit mensonge. « Elle l’adore » est donc un film très riche où l’on sent tout le travail fournit en amont. La réalisatrice a bien pris le temps pour bien faire monter le suspens (qui va s’en sortir ? Cette question était sur mes lèvres jusqu’à la fin), mais aussi installer ces notes d’humour tellement bien venues, qui m’ont fait rire aux larmes.

Décidément avec ce film, Sandrine Kiberlain prouve qu’elle est l’une des actrices du moment. Dans la peau de Muriel, mythomane et fan absolu, l’actrice fait des merveilles et ne laisse pas nos zygomatique tranquilles. J’ai ri de bon cœur à la façon naturelle et en même temps très prétentieuse qu’elle a de sortir ses mensonges. C’était vraiment hilarant, cette façon de mentir pour sauver sa peau. Et bien Sandrine Kiberlain ment si bien qu’on pourrait presque la croire nous-même alors qu’on sait qu’elle est complice. Pour incarner ce chanteur à minettes, le choix de Jeanne Herry s’est arrêté sur Laurent Lafitte et ce choix, qui peut paraître étonnant au premier abord, est assez judicieux, car le comédien est très bien dans la peau de Vincent Lacroix, sex symbol aussi bien de la ménagère qui à traverser les époques, comme ces chanteurs sont devenus des tubes cultes, (apparemment, car si j’ai bien un seul reproche à faire au film, c’est que l’on n’entendra jamais Laurent Lafitte pousser la chansonnette et c’est dommage, je trouve, de jouer un chanteur qui ne chante pas à l’écran) que la jeune fille adolescente. L’acteur est tout en sourire, mais cache aussi un côté assez noir et c’est le personnage le plus touchant, car derrière sa carapace, on le découvre plein de remords. Attention, on ne tombe pas dans la caricature du chanteur blindé mais qui déteste sa vie. Le film nous réserve aussi un duo de flics improbable joué par Pascal Demolon qu’on voit beaucoup en ce moment et Olivia Côte, qui trouve enfin un bon rôle, j’espère la voir de plus en plus au fil des années, elle a un bon talent comique. D’ailleurs quelques petits clins d’œil pour les connaisseurs seront faits à la série « Vous les femmes » et on trouvera même sa complice de toujours Judith Siboni qui fait une petite apparition.

477070.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Je suis donc sous le charme de ce premier film, qui m’a autant fait rire qu’il m’a tenu en haleine. Si vous avez envie de passer un bon moment de cinéma, partagé entre comédie et thriller, « Elle l’adore » devrait faire mouche. Avec ce premier film Jeanne Herry confirme que notre cinéma est bel et bien vivant et que de très bons films français sortent en salles chaque année, il faut juste s’y intéresser.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=_Pl0nNQh-Lg[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.