juin 25, 2024

Darkness Within: A la Poursuite de Loath Nolder

1

Résumé :

Nous incarnons le détective Howard E. Loreid. Nous devons résoudre le meurtre de Clark Field, qui a été, à première vue, commis par Loath Nolder, un homme intelligent pour qui nous avons une haute estime. C’est d’ailleurs ce qui déroutera Howard, comment un homme de sa teneur a pu en arriver là ? C’est à ce moment que commencera une enquête qui nous rongera petit à petit… Car ce qu’Howard va découvrir dépasse de loin son imagination ! Howard sortira-t-il sain d’esprit de cette investigation ?

Avis :

Ah ! Quel enthousiasme nous envahit quand on lit « H.P Lovecraft » sur la jaquette d’un jeu ! Dès ce moment il sera dur pour un fan de ne pas tester le jeu car sa curiosité sera piquée. Mais autant vous l’annoncez de suite afin que vous ne vous fassiez pas d’idées, vous ne verrez pas de Cthulhu… Ni d’autres créatures de la mythologie de Lovecraft. Darkness Within : A la poursuite de Loath Nolder est un jeu qui joue principalement ou plutôt exclusivement sur une ambiance angoissante. Ce jeu de type Point and Click reproduira à merveille l’atmosphère malsaine des œuvres de notre auteur. Jouer à ce jeu est comme lire un de ses livres, plus nous avancerons dans l’histoire plus la folie s’insinuera dans notre esprit. Différencier le réel de l’irréel sera presque impossible…

Voyons maintenant comment ce simple Point and Click peut avoir cet effet. Au premier abord le scénario peut faire penser à une simple enquête où nous recueillerons témoignages et preuves de culpabilité ou d’innocence, mais très rapidement Howard va se rendre compte que cette affaire et d’un autre niveau. Le premier des mystères et pas le moindre, est ce fameux suspect : pourquoi Loath Nolder ? Cet homme a-t-il été pris de folie meurtrière, est-ce un complot ? Pour notre enquêteur cet homme est innocent, nous chercherons les réponses à ces questions quoiqu’il en coûte, même au prix de notre santé mentale…

Comment Howard peut voir sa santé se dégrader pendant cette enquête ? Visite de tunnel sombre, sous-sol, rencontre avec des prisonniers fous tout cela accompagner de bruits peu encourageants… Et quand vient le moment de dormir, Howard cauchemarde, des rêves aussi réels que la réalité et c’est encore plus épuisé qu’il sort de sa torpeur, mais qui sortirait indemne d’un cauchemar qui dure plusieurs jours ! Oui… notre horloge n’avance pas de plusieurs dizaines d’heures ! Deux, trois, quatre jours ! Que se passe-t-il quand nous succombons au sommeil « réparateur » ? A vous de le découvrir !

2

Un poète qui cherche de l’inspiration, sans aucun doute !

En dehors de ces lieux et cauchemars étranges, l’ambiance est réussie grâce aux actions de notre personnage, c’est-à-dire que nous pouvons l’entendre s’essouffler quand il se réveille de son cauchemar ou encore quand il a l’impression d’être suivi, épié. Ceci ajoute une touche de réalisme et nous permet de nous fondre encore mieux dans la peau du personnage. Vue brouillée, caméra tremblante… Tout y est, quand Howard est angoissé, vous êtes angoissé. Vous êtes Howard !

Darkness Within : A la poursuite de Loath Nolderest aussi surprenant au niveau de ses graphismes de très bonne qualité. Autant pour les personnages, que pour les décors, les effets d’ombre et de lumière. Même si je ne joue moi-même jamais pour la qualité graphique d’un jeu, il est indéniable que pour les jeux de types Point and Click, (dans l’horreur particulièrement, plus il y a de détails plus la chose mystérieuse nous semblera réelle), cela ajoute un gros plus !

Tout cela est bien beau, mais Darkness Within est-il un Point and Click avec un gameplay classique ? La réponse est non, cela en gênera peut-être plus d’un mais ce jeu est composé d’un outil où est enregistré toutes les conversations (possibilité de réécouter un dialogue), les informations visuelles (portes fermées à tel endroit, un objet mystérieux etc.), ou encore les indices dénichés des textes. Nous devrons effectivement lire tous les documents qui nous passent sous la main et dans certains d’entre eux, un certain nombre d’informations seront cachées, à vous de les souligner pour qu’Howard puisse avancer dans son enquête. Que faire de cette masse d’informations ? Dans l’outil, vous pouvez saisir un objet, zoomer dessus, le tourner dans tous les sens et repérer quelque chose qui est invisible au premier coup d’œil, et vous pourrez surtout rassembler objets, informations, indices pour en faire coïncider certains. Voyez ça comme un Cluedo (tout le monde connaît au moins!) même si le principe est différent vous savez que si une personne était là à ce moment, elle ne pouvait être ailleurs. Faites fonctionner vos méninges !

3

Un aperçu de l’outil

Comme tout Point and Click qui se respecte Darkness Within est accompagné de quelques énigmes, de niveaux très variées et pas forcément originales. Ce n’est pas vraiment le point fort de ce jeu… Je le déconseille à tous ceux qui chercheraient une énigme dans chaque salle. Mais à plus grande échelle, l’enquête elle-même est une énigme !

Je finirai par un autre point négatif, que je n’aurai pas relevé si je ne l’avais pas vu écrit. Au dos du boîtier il est gentiment noté que nous avons devant nous plus de trente heures de jeu ! Bonne nouvelle ! Un Point and Click avec un sacré scénario donc… Non désolé, pour avoir joué le jeu dans le second mode de difficulté, je n’en ai même pas eu pour cinq heures. Ce qui est à la rigueur une durée raisonnable pour ce genre de jeu. Mais cette « pub » mensongère est très désagréable. Vous êtes prévenus !

En résumé Darkness Within : A la poursuite de Loath Noldernous plonge dans une ambiance digne des œuvres de H.P Lovecraft, ambiance, scénario, décor, bruitages tout y est ! Le jeu souffrira cependant d’un nouvel outil qui n’est pas facilement abordable, d’une durée un peu courte et d’un manque certain d’énigmes pour ralentir notre progression…

Note : 16/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=H4K05VGycRU[/youtube]

Par Herschell

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.