décembre 9, 2021

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg: Intro

feffs-1102-1108

6ème édition

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

13 au 22 septembre 2013 aux cinémas Star et VOX

Pour cette 6ème édition le FEFFS, membre de l’EFFFF (European Fantastic Film Festivals Federation) s’est étendu comme l’année dernière sur 10 journées, la dernière étant consacrée aux « Replay » histoire de pouvoir visionner les films manqué jusqu’ici.

Au niveau de la programmation cinématographique il y était proposé 54 longs-métrages et 23 courts-métrages, répartis dans diverses catégories : compétition internationale, Crossovers, Séances spéciales, Midnight Movies, Documentaires et Rétrospectives (dont une nuit dédiée aux Nanars), courts internationaux, made in France et d’animation.

Pour les rétrospectives, hommage cette année à King Kong fêtant ses 80 bougies avec une rétrospective « Monkey business ». El Santo célèbre catcheur Mexicain connus sur les rings et les écrans était aussi à l’honneur avec 2 films et un documentaire. Pour finir, une rareté « Corruption » (Robert Hartford-Davis) dans une version restaurée a été projeté pour le centenaire de la naissance de Peter Cushing, figure emblématique du cinéma d’horreur britannique.

Jury Longs métrage :

– Lucky McKee (Président)

– Carlos Areces

– Julien Gester

– Tomas Lemarquis

– Travis Stevens

Jury Courts-métrage :

– Eric Brunswick

– Julien Ditsch

– Valérie Noirez

– Philippe Poirier

– Fabien Texier

images

Une nouvelle section a fait son apparition cette année, c’est celle des Jeux Vidéo, avec l’Indium Game Contest dont le but est de mettre en avant les jeux indépendants, une initiative qui a vu des soumissions de jeux provenant de plus de 12 pays différents répartis sur 5 continents.

Jury jeux vidéo :

– Alexis Blanchet

– Géraldine Farrage

– Stephan Haller

– Laurence Rilly

– Alexandra Vallaude

Mais le FEFFS c’est aussi des évènements importants qui ont lieu chaque année en dehors des projections en salles obscures et des compétitions.

Ainsi le 14 septembre à 14h eu lieu la 5è Zombie Walk de Strasbourg, déambulation morbido-festive. Sur la place Kléber se tenait une zone de maquillage (gratuit), malheureusement pour les zombies il pleuvait ce jour-ci, ce qui ne les empêcha pas d’être plus de 3000 (environ 3 500 en 2012).

Des ciné-concerts furent organisés : un avant le début du festival le 09 septembre à 20h avec le « B Movie Orchestra feat the cinematic fever girls » groupe de 12 musiciens jouant en live les bandes originales de série B, une belle découverte ! Et le 18 septembre était projeté « L’étudiant de Prague » film muet d’Henrik Galeen (1926) avec accompagnement musicale et sonore.

Des expositions : rétro-gaming (consoles vintages exposées et auxquelles on pouvait venir jouer à des jeux adaptés en film et inversement) auquel s’ajoute une conférence sur les rapports entre jeux-vidéo et cinéma, exposition d’affiches originales de films de Michel Landi et de planches originales de « The Goon« .

Des rencontres, avec le jury, avec Michel Landi un célèbre affichiste témoin d’une époque où la conception des affiches faisait preuve d’une véritable vision artistique (appréciable ou non), avec Eric Powell (créateur de « The Goon » et « Chimichanga« ) et Thierry Mornet (auteur du livre Comics, les indispensables de la BD américaine).

affiche zombie 2013

Comme les deux dernières années était aussi proposé une « Master Class » cette fois sur les génériques de films, par Laurence Moinereau.

Et pour la première fois durant le festival, une projection plein-air à la tombée de la nuit et au pied de la cathédrale avec : « Retour vers le futur« , œuvre culte qui a réuni au début pas moins de 700 personnes environ, pour finir à 300 à cause de la pluie elle aussi présente malheureusement.

Enfin il y a évidemment le village fantastique composée de stands d’exposants (comics, affiches de cinéma, figurines et goodies,…), d’un stand restauration/buvette. Chaque jour, diverses activités y furent organisées, quizz, jeux de société, de rôles… C’est aussi un haut lieu de rassemblement de festivaliers, endroit où l’on peut faire des rencontres, festoyer et échanger hors des files d’attentes avant une projection.

Un festival qui, pour sa 6ème édition, a encore pris de l’ampleur, très complet et où la bonne ambiance qui y règne est un énorme point fort sans conteste.

Par Serval

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.