octobre 26, 2020

Protéger et Servir

Proteger-et-servir-1

De : Eric Lavaine

Avec Kad Mérad, Clovis Cornillac, Carole Bouquet

Année : 2010

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Kim Houang et Michel Boudriau sont deux flics « à la vie à la mort » depuis qu’ils se sont croisés à l’orphelinat.
Michel Boudriau est un flic très marqué par l’éducation catholique qu’il a reçu à l’orphelinat. De cet enseignement salutaire, il a retenu des valeurs qui font honneur à la police française : le pardon, le partage, la compassion….
Kim Houang a été adopté à la naissance par un couple de restaurateurs vietnamiens avant d’être placé à l’orphelinat… Kim a conservé quelques traits hérités de sa petite enfance dans la communauté asiatique, notamment un amour immodéré pour cet art millénaire qu’est le karaoké.
Kim a plusieurs gros soucis dans la vie, il est maladivement radin et plaît beaucoup aux filles à physique difficile…
Ce ne sont pas les meilleurs flics de France, ni de la région parisienne, ni de leur commissariat… et pourtant ce sont eux qui, sous les ordres d’Aude Lettelier, directeur de la police nationale, sont chargés de déjouer une vague d’attentats qui touche notre beau pays.

Avis :

Quand on fait de la comédie à la française, il faut s’assurer plusieurs choses. Déjà, il faut avoir un bon casting pour essayer de faire un max d’entrées. Par exemple, vous faites un film avec Omar Sy, Dany Boon ou Kad Mérad, et on peut être sûr que la moyenne beauf française ira dans les salles obscures, espérant se gausser de la médiocrité ambiante et surtout voulant faire croire que le français moyen n’est pas raciste. Ensuite, l’autre chose importante, c’est de faire un scénario de merde, avec des personnages improbables et de balancer des conneries sur des clichés ou encore de faire des blagues pipi-caca en espérant faire rire le spectateur lambda qui aura fait l’erreur de payer une place de ciné. Enfin, la dernière chose à faire, c’est de présenter une démarche marketing efficace, à grands renforts de pubs idiotes, de lobotomisation pour les masses et de mettre en avant nos acteurs favoris. Alors oui, Protéger et Servir est un film de merde, mais malgré tout, il contient de bonnes idées. Mais encore faut-il avoir l’envie de faire de bons films et de créer un environnement intelligent. Ici, tout est bête et seuls les acteurs s’amusent… Mais quels sont les points positifs ? Pourquoi sourions-nous deux fois dans le métrage ? Incursion dans la police française, où visiblement les débiles se sont donnés rendez-vous d’après Eric Lavaine…

Le scénario de ce film est tout simplement idiot et hautement improbable. Pour faire rapide, on va suivre les aventures de deux flics qui se connaissent depuis la plus tendre enfance car ils ont été éduqués dans le même orphelinat. Une série d’attentat sévit sur Paris sans faire de victimes, mais cela inquiète le premier ministre. Il demande donc de prendre les deux meilleurs agents de police, au lieu de prendre une cellule anti-terroriste, et de leur faire mener l’enquête. Sauf que nos deux héros sont des branques et qu’ils ont trafiqué leurs résultats. Du coup, il se retrouve dans cette affaire qui les dépasse… ou pas puisqu’ils sont débiles. Et c’est que l’on voit l’absurdité du propos, c’est que le film se veut être une parodie, un pastiche mais qu’il ne fait rien pour montrer ses aînés et aucune référence n’est faite. Mais le pire, c’est que l’humour du film n’est pas du tout fin. Bien au contraire, le script multiplie les références scabreuses et on est vraiment dans un humour de bas de récré dont seuls les enfants de 6 ans sont des adeptes. On peut citer des exemples en masse, comme la goutte dans le slip, le pet dans la piscine, la coucherie avec la grosse moche pour trafiquer les points des examens de la police, le gars qui pisse sur la jambe de Kad, les insultes dans l’asile de fous. Bref, tout cela n’est pas très drôle, mais surtout, c’est très vulgaire et cela lasse au bout d’un moment. Sans compter les personnages tous plus débiles les uns que les autres. Alors forcément, le spectateur se demande ce qu’il fait là et surtout cherche à percevoir le sens profond du film. En vain, car le film est aussi creux qu’une grotte. Il ne dénonce rien, se moque maladroitement, ne possède aucun message. Alors comme dirait Thierry Moreau, c’est du divertissement, mais franchement, Groland fait le même humour mais avec une dénonciation flagrante de la bêtise de notre société et des politiques et là, c’est bien fait. Sans compter l’ambiance, qui pourrait être un peu cartoon, mais qui reste terre à terre en accumulant les clichés et les moments fades. Non, sans déconner, ce film est vraiment mauvais, tant au niveau de l’histoire que du fond.

Proteger-et-servir-5

Le moment où Cornillac a regretté de signer pour le film !

Quand on jette un œil au casting, on se demande encore comment des acteurs de la trempe de Clovis Cornillac ou de Carole Bouquet ont pu accepter de tourner dans ce film ! Il est sûr qu’en affichant trois noms comme ça sur l’affiche, ça fait plutôt envie. Mais force est de constater que finalement, ils devaient avoir des factures à payer, ou pas beaucoup de contrats sur le moment. Kad Mérad n’est pas un mauvais acteur, mais je crois que je le préfère dans un rôle dramatique, comme dans Je Vais Bien ne t’en Fais pas, où il était bouleversant. Dans Protéger et Servir, il nous ressort sa sempiternelle gueule de débile mental qu’il arbore fièrement à chaque métrage humoristique, notamment avec Olivier Barroux et cela est vraiment gonflant. Il interprète ici un flic raté, benêt, gentil, qui fait un peu office d’idiot du village. Il suffit de voir la scène où il joue du piano-guitare avec la chorale de l’église ou encore lorsqu’il fait une intervention dans les classes avec sa comparaison foireuse entre un dealer qui a réussi sa vie et un jeune de l’église qui rate tout. Bref, il reste dans son répertoire sans trop se fouler. Clovis Cornillac joue un vietnamien (quand je vous dis que c’est débile) complètement radin et attirant toutes les filles moches. Il n’est pas crédible, et semble être le seul à s’amuser dans ce film. On dirait qu’il est en pleine cour de récré avec ses potes, mais pas dans un film. Et la pauvre Carole Bouquet qui est tombée bien bas, jouant la directrice de la police, une femme méchante qui pue de la gueule et qui ne comprend rien. Comment a-t-elle pu accepter ce rôle !? Elle n’est pas crédible et ne s’amuse pas du tout, car je crois qu’elle a pris conscience de la médiocrité du propos. Pour le reste du casting, il n’y a rien à sauver. Bon, le film n’est pas dénué d’intérêt non plus, il a le mérite d’exister et parfois on peut sourire, comme avec les contrefaçons d’Apericube ou la femme obèse qui est naturiste, mais cela reste bien maigre en comparaison d’autres comédies françaises !

Au final, Protéger et Servir est une grosse déception, comme on pourrait s’en douter quand on voit la gueule du poster. Grossier, bête et creux, le film ne part avec qu’un seul but, essayer de faire rire la masse en proposant des scènes cocasses où il ne faut pas réfléchir. Personnellement, je préfère un bon film d’action ou alors une belle comédie, comme Intouchables par exemple, qui raconte vraiment quelque chose. Bref, un film qu’il vaut mieux éviter…

Note : 06/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.