octobre 29, 2020

Closed Circuit

212356.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : John Crowley

Avec Eric Bana, Rebecca Hall, Ciaran Hinds, Pinar Ogun

Année: 2013

Pays: Angleterre, Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé :

Le procès de l’homme accusé d’être le cerveau d’un acte terroriste ayant coûté la vie à 120 personnes, réunit deux anciens amants du côté de la défense, mettant leur éthique et leur confiance à l’épreuve, et leur vie en péril. Une explosion terroriste tue 120 personnes dans un marché animé de Londres. À l’issue de la chasse à l’homme qui s’ensuit un seul suspect d’origine turque, Farroukh Erdogan, est appréhendé et écroué. Ce qui promet d’être « le procès du siècle » se met en marche. Petit détail de la procédure : le gouvernement souhaite utiliser des documents classés secrets pour poursuivre le prévenu en justice, ce qui nécessite l’intervention d’une Avocate Spéciale, Claudia Simmons-Howe, désignée par le Procureur Général et seule autorisée à voir lesdits documents et à invoquer leur divulgation lors d’audiences à huis clos. Les règles sont claires : après avoir pris connaissance des documents classés, Claudia n’est plus autorisée à communiquer avec le prévenu ni avec les autres avocats de la défense. Mais l’affaire se complique quand l’avocat de Farroukh Erdogan se suicide et que son confrère Martin Rose est appelé à le remplacer. Martin est tenace, motivé, brillant… et il a eu une aventure avec Claudia.

Avis :

Il aura fallu cinq ans à John Crowley pour que l’un de ces films arrive chez nous. Cinq longues années depuis son merveilleux « Boy A » (mon film préféré entre tous), cinq années à attendre son prochain film avec une impatience folle. Alors que « Is Anybody There ? « , le film qu’il a tourné juste après « Boy A » est toujours inédit chez nous, c’est donc « Closed Circuit » son quatrième film qui arrive en doute discrétion, le film étant très peu distribué et diffusé que dans trente-deux salles en France… Et pourtant, c’est un film qui mérite beaucoup plus que ça, car c’est vraiment très bien et le réalisateur m’a encore une fois comblé. Alors, bien sûr, c’est moins bien que son « Boy A« , je crois que ce sera très difficile, mais ça reste du très bon cinéma !

21029958_20130821180226819.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Londres, un attentat sur un marché en pleine journée fait cent vingt victimes. Les autorités ont très vite trouvé et arrêté un suspect.

Six mois après l’attentat, le suspect Farroukh Erdogan, d’origine turque va passer en jugement. Mais l’affaire va connaitre quelques petits changements, car l’un des avocats de la défense se suicide. La cours nomme donc Martin Rose pour remplacer l’homme. Celui-ci est un ancien amant de Claudia Simmons-Howe, l’autre avocat de la défense. Alors que normalement, l’un d’entre eux devrait refuser l’affaire, pour des raisons d’éthique, ils décident ensemble de mener à bien cette affaire. Le procès du siècle se tient à huis-clos, car des éléments ultras confidentiels seront divulgués entre les avocats spéciaux et le juge. Alors que chacun des deux avocats prépare la défense, des interrogatoires ont lieu. Et c’est là que l’un des deux avocats se rend compte d’une évidence, ce qui met leur vie en danger. Car cette évidence pourrait démontrer l’incompétence de bien des services.

« Closed Circuit » ou le film qui te rend paranoïaque à la vision d’une caméra dans un lieu publique après l’avoir vu.

J’ai attendu ce film comme le messie, qu’importe quel sujet le réalisateur allait choisir, je voulais voir un autre film de John Crowley, mais cette attente, peut-être trop grosse, laissait la place à l’appréhension. Oui j’ai tellement aimé son précédent film que j’avais aussi peur d’être déçu par ce dernier, mais à la tombée des bandes-annonces, j’étais aussi surpris qu’excité. Je ne pouvais pas le laissé passer, car il m’avait l’air très bon et je ne suis clairement pas déçu par ce film, qui est dans un autre genre que ce que le réalisateur a fait par le passé, car c’est un excellent film juridique. John Crowley nous offre un thriller paranoïaque passionnant de bout en bout.

« Closed Circuit » est un thriller très actuel et bien ancré dans la réalité. Le réalisateur irlandais John Crowley y peint avec beaucoup de réalisme une enquête qui va nous emmener jusqu’à ce procès, qui s’annonce comme le procès du siècle en Angleterre.

Le scénario est bien ficelé et habile, c’est un petit bijou de suspens à lui seul. Il va nous dévoiler son intrigue au compte-gouttes. Le cinéaste maîtrise son film et plus on avance dans l’histoire et plus celle-ci devient complexe.

C’est dans une ambiance assez lente, froide, austère et surtout très « Observée » si je peux dire, que le film va nous offrir des rebondissements qu’on ne voit pas arriver et qui m’ont passionnés. Le film est assez particulier et la façon dont il nous est présenté est inhabituelle, ce qui le rend original et différent de ce qu’on a l’habitude de voir et c’est tant mieux.

John Crowley, caché derrière sa caméra, nous offre de très belles scènes, avec ce qu’il faut de tension, de non-dit, suspens et de glissements petit à petit dans la paranoïa, qui fait qu’on accroche à son film. J’ai trouvé génial les scènes de surveillance. Je trouve que la façon dont elles sont mises dans le film sont assez malsaines et dérangeantes, elles sont même menaçantes et j’ai regardé de façon bizarre les caméras que j’ai pu croiser en rentrant chez moi…

C’est avec plaisir que je vois Rebecca Hall dans le rôle d’une avocate. L’actrice que j’aime beaucoup et qui est très souvent excellente, est encore une fois bien à sa place dans ce film. Elle est très classe dans ce film et elle assure aussi bien dans les scènes d’interrogatoire que dans des scènes plus légères. Puis ça fait du bien de la voir dans un rôle différente, de femme de pouvoir, et plus je la vois dans des films et plus je l’apprécie et je la trouve étonnante.

21029960_20130821180330433.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’autre bonne surprise du film, c’est Eric Bana. C’est un acteur avec lequel j’ai un peu de mal. Ce n’est pas qu’il soit mauvais, loin de là, mais il y a quelque chose chez lui que je trouve fade, j’étais donc assez « déçu » de le voir dans un film que j’attendais tant et il m’a surpris en jouant parfaitement cet avocat et il est bien à sa place dans ce film. Il est bon et charismatique, je ne me rappelle pas l’avoir vu aussi bon dans un film. On trouvera aussi un bon Jim Broadbent qui tient un rôle assez énigmatique. Et puis, j’ai aussi deux belles découvertes. Anne-Marie Duff et Denis Moschitto, qui sont deux acteurs que je ne connaissais pas et que j’ai trouvé excellent. Deux bonnes surprises.

Je ne suis donc pas du tout déçu par ce film. « Closed Circuit « , c’est du bon film d’espionnage, c’est un excellent film qui nous offre une belle descente dans la paranoïa et sur tout ce que l’on ne nous dit pas. J’ai adoré cette ambiance lente et particulière que dégage le film. John Crowley a donc pris son temps pour refaire un film et c’est plus que réussi, j’ai très très hâte de voir le suivant.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.