Bon Rétablissement!

182505.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Jean Becker

Avec Gérard Lanvin, Fred Testot, Jean-Pierre Darroussin, Swann Arlaud

Année : 2014

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…

Avis :

Le temps passe et Jean Becker, comme une force tranquille, continue à nous livrer régulièrement des petites comédies. À soixante-seize ans, le réalisateur livre son quinzième film. Si son précédent ne me donnait pas du tout envie, le cinéma de Jean Becker reste un cinéma que j’aime et quand j’ai découvert la bande-annonce de celui-ci, j’ai tout de suite été attiré par cette comédie qui annonçait de bons moments en perspective et le résultat est vraiment chouette, nous donnant de bonnes scènes de comédie, aidées par des dialogues bien trouvés.

170155.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pierre, la soixantaine, se réveille à l’hôpital. L’homme s’est fait renversé par un chauffard, et a terminé dans la Seine. On peut vraiment dire que le conducteur ne l’a pas loupé puisque Pierre a une jambe cassée en plusieurs endroits, mais aussi le bassin en compote. Il devra donc passer un bout de temps à l’hôpital.

Pierre est quelqu’un de solitaire et malheureusement pour lui, il vient d’être hospitalisé dans l’hôpital où il ne va pas trouver un seul moment de tranquillité. Entre les infirmières, les médecins prétentieux qui te font perdre toute pudeur, les visites d’amis, famille, et même une ex, puis la petite merdeuse du troisième, Pierre ne va pas être tranquille et le moins qu’on puisse lui souhaiter, c’est un bon rétablissement !

Jean Becker a fait de la comédie le maître-mot de sa carrière. Ses films sont toujours de petites histoires simples et attendrissantes. Après avoir passé ces dix dernières années à filmer la campagne sous tous les angles, le réalisateur a décidé, pour son nouveau film, de passer au film en ville, en intérieur et même on peut parler d’huis-clos hospitalier car la plupart du film va se dérouler dans la chambre de Gérard Lanvin.

Avec cette adaptation du roman éponyme de Marie-Sabine Roger, Jean Becker nous livre une bonne comédie sur le monde hospitalier qui peut parler à tout le monde.

Qui n’a pas passé un séjour à l’hôpital en espérant rentrer très vite à la maison. Entre la nourriture sans gout, les allers-retours incessants dans la chambre et puis les autres patients un peu lourds, un séjour à l’hôpital n’est pas ce qui est de plus attractif et c’est sur cette base que le réalisateur va tisser sa nouvelle comédie.

Un peu comme le théâtre de boulevard, où il y a toujours une porte qui s’ouvre (c’est Jean Becker lui-même qui le dit), le pauvre Pierre n’a pas une minute à lui et il y a toujours quelqu’un pour entrer dans sa chambre.

« Bon rétablissement ! » est donc une succession de saynètes plus ou moins drôles (souvent plus que moins) qui fera sourire tout le monde.

La force du film réside dans ses dialogues, savoureux et cocasses, puis les moments désabusés où le personnage principal perd tout contrôle et se retrouve impuissant dans son lit, face à une porte ouverte. Le film enchaîne à un bon rythme les gags et les personnages hauts en couleurs, et plusieurs fois j’ai bien rigolé devant.

Le scénario développe de bons personnages tous très différents les uns des autres. Chacun d’eux apportant sa reconstruction au personnage de Pierre, car au fur et à mesure du film, comme on peut s’en douter, il se pourrait bien que pour Pierre, personnage aigri et seul, ce soit un nouveau départ dans sa vie.

Jean Becker en profite avec ce film pour parler de la solitude et le malaise des patients. Il en parle de manière à apporter une réflexion, nous faisant sourire en même temps avec des souvenirs qu’on a pu connaitre et en même temps, il n’écrase pas son film en faisant de la dénonciation.

C’est Gérard Lanvin qui a la lourde de tache de passer son film alité et l’acteur est très bon dans le rôle de Pierre, un homme bougon, grognon, qui a la vanne assez facile. Il est drôle et attachant. Il m’a fait rigoler à plusieurs moments par son envie qu’on le laisse tranquille, car sa chambre, c’est un peu comme les galeries Lafayette, il y a toujours quelque chose à voir.

Pour l’énerver… Euh non, pour l’aider et lui donner la réplique, on trouvera plein d’acteurs dans divers rôles, attachants, Swann Arlaud dans le rôle d’un prostitué touchant et Claudia Tagbo dans celui de Maman Myriam l’infirmière grande gueule au cœur tendre. Des personnages agaçants et un peu clichés comme Mona Jabeur, qui joue la jeune fille du troisième ou Fred Testot dans la peau d’un flic mélancolique et puis d’autres encore, complètement déjantés comme Philippe Rebbot (l’acteur est partout ces derniers temps) qui joue un kiné complètement dingue. Ah lui, il m’a fait rire à chacune de ses apparitions. L’acteur est vraiment hilarant et les répliques de Lanvin face à lui sont tordantes.

178055.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Bon rétablissement ! » fait partie de ces films qui ne sont pas extraordinaires, qui ne visent en aucun cas le chef d’œuvre, mais qui ont le mérite d’être sympa et divertissant. Franchement, je me suis bien marré devant ce film, c’est drôle et bien vu. Un film plus intelligent qu’il n’en a l’air entre solitude, homosexualité, deuil et amitié, le film aborde tout un tas de thèmes et n’oublie jamais de nous faire rire.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net