octobre 18, 2021

Old Boy

18383433.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre Original: Oldeuboi

De: Park Chan-Wook

Avec Min-Sik Choi, Ji-Tae Yu, Hye-Jeong Kang, Byeong-Ok Kim

Année: 2003

Pays: Corée du Sud

Genre: Thriller

Résumé:

A la fin des années 80, Oh Dae-Soo, père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui. Séquestré pendant plusieurs années dans une cellule privée, son seul lien avec l’extérieur est une télévision. Par le biais de cette télévision, il apprend le meurtre de sa femme, meurtre dont il est le principal suspect. Au désespoir d’être séquestré sans raison apparente succède alors chez le héros une rage intérieure vengeresse qui lui permet de survivre. Il est relâché 15 ans plus tard, toujours sans explication. Oh Dae-Soo est alors contacté par celui qui semble être le responsable de ses malheurs, qui lui propose de découvrir qui l’a enlevé et pourquoi. Le cauchemar continue pour le héros.

Avis:

« Old Boy« , c’est un moment du cinéma asiatique. Un film d’une intensité rare, avec une histoire sombre, glauque et torturée. Une histoire qui résonne en nous longtemps après avoir vu ce film. « Old Boy » est l’un des meilleurs films de son réalisateur, peut-être même son meilleur. C’est un film que j’adore, qui me rend dingue, qui me prend aux tripes et me retourne à chaque fois que je le regarde.

Oh Dae-Soo est un homme sans histoires. Père d’une petite fille, il a quelques soucis avec sa femme, mais rien de bien méchant. Puis peut-être aussi qu’il a la boisson un peu trop facile. Un soir, il est arrêté par la police car il est ivre et il a provoqué un couple.

Son meilleur ami vient le chercher. Il s’excuse auprès des policiers et le ramène chez lui. En chemin, Oh Dae-Soo veut passer un coup de téléphone à sa fille. Il l’appelle d’une cabine téléphonique. Mais alors que son meilleur ami est au téléphone avec la femme d’Oh Dae-Soo, celui-ci disparaît mystérieusement.

A son réveil, il est seul dans une pièce, retenu en otage. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne sait pas pourquoi il est là, ni même pour combien de temps et par qui il a été enlevé. Son calvaire va alors durer quinze ans.

Quinze années de questions, de moments volés, quinze années à haïr ses bourreaux et ruminer sa vengeance. Puis un matin, il se réveille sur le toit d’un immeuble, libre comme l’air.

Il n’a donc qu’une idée en tête, retrouver celui qui l’a fait enfermer et surtout comprendre pourquoi on lui a infligé quinze ans de séquestration…

18376882.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Park Chan-Wook, c’est mon réalisateur asiatique préféré. Je trouve que ses films sont fascinants, radicaux, bruts et tellement immersifs. Les histoires que nous raconte ce réalisateur sont toujours très prenantes et surtout étonnantes, que ce soit dans leur histoire en elle-même, mais aussi dans leur violence qui se mélange toujours avec une sorte de poésie fascinante et « Old Boy » ne déroge pas à cette règle.

Je ne sais pas si c’est parce que c’est le premier film que j’ai vu de ce réalisateur, mais « Old Boy« détient une belle place dans mon cœur. Je trouve ce film incroyable. Il est si intense, tellement dur, son histoire est superbe et la façon dont Park Chan-Wook nous la raconte est exemplaire. Le film est net, horriblement réaliste, l’histoire que le cinéaste coréen nous raconte est l’une des plus atroces que j’ai pu voir. Il y a là tous les éléments du drame Shakespearien, avec au menu, mensonges, trahisons et surtout à la fin cette découverte du pourquoi et toute la machination qui a été faite autour qui est parfaitement abominable, hideuse, effroyable, intolérable, inhumaine, en fait il n’y a pas assez de mots pour décrire la fin de cette histoire. Elle me colle des frissons dans le dos à chaque fois.

Le scénario de ce film est tout simplement parfait. Il tient jusqu’au final et poursuit même après. Une fois que j’ai vu « Old Boy« , le film a hanté mes pensées pendant un bon moment et c’est à chaque fois pareille. L’histoire est donc très bien écrite et le film se suit avec mystère, jouant énormément avec la découverte de la vérité. Bien sûr, on a envie que Oh Dae-Soo retrouve son bourreau et lui fasse la peau, mais le réalisateur, avec la subtilité de ce scénario, nous donne plus encore envie de savoir pourquoi et je trouve que ça c’est un vrai coup de génie.

Autre atout et pas des moindres du film, c’est sa mise en scène qui est tellement immersive, on est obligé d’être pris dans ce film. Park Chan-Wook nous offre un film exemplaire, sublime, avec une atmosphère unique, âpre et lourde, glauque, et intransigeante, c’est hallucinant. Le film jouit de séquences à couper le souffle, comme ce magnifique et sublime travelling lors d’un combat dans un couloir. La scène est à l’image du film, totalement dingue et maîtrisée en même temps.

Et pour finir ce portrait déjà parfaitement remarquable, tout le film est tenu par Min-sik Choi qui nous offre une interprétation complètement démente. Le comédien est littéralement possédé par son personnage. Il est incroyable, il nous fait passer tant de colère, de rage et d’incompréhension mais aussi de culpabilité. C’est un personnage que je trouve très touchant, très émouvant et un peu naïf parfois. J’adore le portrait que le réalisateur a fait de lui et la façon que le comédien a d’incarner le personnage. Pour l’accompagner, Min-Sik Choi est aidé par deux acteurs qui vont être tout aussi remarquables que lui, même si je les trouve moins intenses. Dans sa quête de vérité, il sera épaulé par Hye-Jeong Kang qui est excellente et très belle. Et puis il faudra aussi compter sur le mystère qui entoure l’intriguant Ji-tae Yu.

18376883.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Old Boy » est donc une œuvre dure et intense. C’est un film qui combine parfaitement les scènes d’une extrême violence à des scènes avec des sentiments qui dégagent presque de la poésie. C’est un film que j’aime dans le moindre de ses détails, c’est un film qui me fait vibrer, qui me prendre aux tripes à chaque fois et qui à la fin de ma séance me laisse KO. Un film devenu culte automatiquement.

Note: 20/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=2HkjrJ6IK5E[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.