octobre 24, 2021

Doctor Who Saison 7

Doctor_Who_Series_7_boxset

D’après une Idée de : Russel T. Davies

Avec Matt Smith, Karen Gillian, Arthurs Darvill, Jenna-Louise Coleman

Pays : Angleterre

Genre : Science-Fiction

Nombre d’Episodes : 13

Résumé :

Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l’espace à l’aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s’adapter à l’environnement, a l’apparence d’une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d’une jeune fille. Ensemble, ils font de nombreuses rencontres sur les diverses planètes qu’ils explorent…

Avis :

Allez, c’est parti pour un dernier voyage avec ce onzième Docteur qu’est Matt Smith. Dans le cœur de chaque Whovian, on le sait, même si les Docteur sont terribles, qu’on les aime ou pas, le temps de la régénération n’est jamais très loin, et l’ère de chaque Docteur doit prendre fin, pour laisser place à un autre. Et cette heure fatidique a sonné pour Matt Smith, qui va renouer son nœud pap (parce que les nœuds pap, c’est cool) une dernière fois pour une saison et surtout deux épisodes spéciaux de folie !

Doctor-Who-Season-7-Clara-and-Friend

Après avoir fait croire à sa mort, le Docteur a laissé Rory et Amy à leur vie d’avant. Mais voilà que les choses ont changé, et la belle Madge Arwell a réussi à le convaincre d’aller les voir pour leur dire qu’il est bel et bien vivant. Une chose que le Docteur s’est empressé de faire et les retrouvailles furent un moment de joie entre les compagnons. Et les voilà repartis à bord du Tardis pour de nouvelles aventures.

Mais ce n’est plus comme avant et quelque chose a changé, Amy et Rory doivent se décider s’ils doivent rester dans leur vie, avec le quotidien ou bien continuer ses folles aventures avec le Docteur.

L’avenir leur dira et leur réserve un sacré destin. Mais pendant que tout ce petit monde s’amuse, le Docteur ne va pas tarder à s’interroger sur une jeune femme qu’il entrevoit régulièrement.

En commençant Doctor Who, il y a maintenant près de six mois, je n’aurais pas cru que la série soit aussi bien et surtout qu’elle me tienne autant en haleine au bout de déjà plus de quatre-vingts épisodes que j’ai absolument dévoré sans lassitude. Et je m’embarque dans cette nouvelle saison avec curiosité, pour voir ce que Steven Moffat a bien pu nous réserver encore une fois avec ces voyages dans le temps.

La particularité de cette saison, hormis le nouveau look épique du générique, c’est qu’elle va être coupée en deux, comme pour marquer la fin de quelque chose, avec au milieu un épisode spécial assez marquant.

Cette nouvelle saison est donc encore une fois une belle réussite. C’est une saison qui m’a encore fait vibrer, une saison pleine de surprises, de fun, d’aventures spatiales temporelles, de délires, d’humour British, de rencontres en tous genres, de magie, et de charme typiquement Whovians.

Les épisodes que nous ont concoctés les différents scénaristes sont plus ou moins sympathiques. Il y en a quand même quelques-uns que j’ai moins apprécié comme par exemple celui qui se passe dans un sous-marin que je n’ai pas aimé du tout. La première partie de la saison est pleine de retrouvailles, on est à la maison avec ce trio que j’aime et on est bien dans le fun et l’amusement puisque cette partie se passe avec des épisodes tordus, mais diablement drôles, comme le deuxième par exemple appelé « Des dinosaures dans l’espace« , un grand moment de n’importe quoi que j’ai adoré, comme « L’Asile des Daleks » ou le traumatisant « Les Anges prennent Manhattan » ou là encore le Docteur m’a fait sortir mon lot de mouchoirs (Oui, je n’ai pas peur de le dire, je suis un garçon sensible…).

Puis arrive cette deuxième partie, qui mélange fun et sombre à la fois pour aller vers un final qui a attisé ma curiosité. D’ailleurs, dans la deuxième partie de saison, ce final est mon épisode préféré, car il remet beaucoup de choses en question et apporte beaucoup de réponses quand même. Puis c’est aussi l’occasion de découvrir des images que je ne connaissais pas, ce qui est sympa et me donne tellement envie de tout voir.

J’aime toujours aussi la réalisation des différents épisodes et l’ambiance générale de la série, qui nous entraîne dans différents univers, puisqu’on va aller du western, au Londres Victorien, du fin fond de l’espace à notre époque, c’est encore une fois magique. Il y a toujours ce côté fun et décalé qui a ce charme fou. Je trouve même qu’il y a un peu plus ce côté rétro et mal fait dans les effets spéciaux que la série avait un peu essayé de gommer au fur et à mesure, alors que c’était ça qui faisait son charme. Et je trouve que dans cette saison, on retrouve un peu ça et j’ai beaucoup apprécié.

Matt Smith est toujours aussi bien dans le rôle du Docteur, je le trouve même de mieux en mieux et je n’ai pas envie qu’il parte d’ici deux épisodes. De plus, je le trouve plus classe dans cette nouvelle saison, puisque notre Docteur a décidé de changer de look.

Bien sûr on retrouve aussi pour une dernière fois, Karen Gillan (Amy Pond) et Arthur Darvill (ce cher Rory) qui sont trop bons, et je n’avais vraiment pas envie de les laisser, mais c’est la loi de la série et grâce à elle, j’ai pu découvrir leur remplaçant, la pétillante et dingue Clara qui est jouée par la sympathique Jenna-Louise Coleman qu’on a envie d’aimer d’emblée. Dès que je l’ai vu, je me suis dit qu’elle serait une compagne idéale pour le Docteur.

Matt-Smith-in-Doctor-Who-Series-7

Cette saison se paye aussi pas mal de bons acteurs qui viennent y faire différentes apparitions. Ainsi au grès des épisodes, on pourra y voir, Dougray Scott, Liam Cunningham, Richard E. Grant dans un rôle assez flippant d’ailleurs, Rupert Graves , Warwick Davis (c’était trop bien de le voir la dedans), David Bradley (Depuis « Game Of Thrones » je hais cet homme et je veux qu’il meure et j’ai été servi… Désolé, je m’éloigne…) John Hurt aussi avec une petite apparition de malade qui annonce tellement pour la suite et puis il y a aussi chacun des différents Docteurs que j’ai pris plaisir à découvrir, même si c’était très rapide.

Cette septième saison, même si elle a quelques défauts et des épisodes que je n’ai pas apprécié reste dans son ensemble une très belle réussite. C’est une saison que j’ai beaucoup appréciée, qui m’a fait voyager et délirer aux rythmes d’histoires complément folles.

Note : 15/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=EbmLE9GFMwU[/youtube]

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.