novembre 30, 2020

Profiler Saison 1

profiler1

D’Après une Idée de : Cynthia Saunders

Avec Ally Walker, Robert Davi, Julian McMahon, Roma Maffia

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Nombre d’Episodes: 22

Résumé:

Profiler au FBI, Samantha Waters est capable de visualiser un crime à travers les yeux du tueur et de sa victime, à partir de ce qu’elle relève sur la scène du meurtre. Grâce à ce don, elle traque l’assassin de son mari.

Avis:

J’aime bien cette série. Je trouve la trame bien fournie, cette première saison est très prenante, au fur et à mesure des épisodes on se prend dedans et la fin est tout simplement une torture et on n’a qu’une envie c’est de voir la deuxième saison.

Profiler-MEA

Samantha Waters est une ex profiler pour le FBI. Très douée dans sa profession même trop, elle a tapé dans l’œil d’un redoutable serial killer, Jack de tous les coups. Il l’a traquée, s’est amusé avec elle et a même tué son mari. Depuis elle s’est retirée et s’est cachée chez sa meilleure amie.

Bailey Malone, directeur d’une section du FBI piétine sur une enquête, il vient donc demander de l’aide à Sam. Elle finit par accepter, mais ce qui devait être une enquête va peu à peu redevenir son métier et Jack de tous les coups, ne va pas tarder à remettre ça. Samantha décide alors de rester au FBI, de les aider et par la même occasion, essayer de coincer Jack.

Voici la trame de cette série qui durera quatre saisons. Cette première saison est vraiment très bien. Elle nous présente tous les personnages, l’univers est très bien, la série a pas mal vieilli dans ses effets de style et certaines choses peuvent être lourdes, mais si au départ ça choque un peu, on finit par s’y faire et l’on se rend compte qu’elle est en avance sur son temps et que les séries actuelles se seraient bien inspirées de celle-ci.

Ce qui est excellent c’est qu’il y a deux histoires dans l’histoire. On enquête avec la section de Bailey Malone en même temps que chaque épisode ou presque nous apporte quelques indices ou complications sur l’avancée de Jack de tous les coups. J’ai beaucoup aimé et du coup on a un véritable intérêt pour savoir la suite, car Jack se joue d’eux, les approche, les fuit, il y a un bon jeu du chat et de la souris entre eux. Les deux derniers épisodes sont géniaux, plein de tensions, ce que Jack fait est carrément trop bon.

En dehors de l’intrigue sur Jack, il y aussi les autres enquêtes qui sont biens. Ce que j’aime, c’est qu’ils n’enquêtent pas que sur des meurtres, ça peut-être des enlèvements aussi ou bien des disparitions, c’est cool, bien fournit et construit.

La série développe aussi les relations entre les personnages et c’est bien car on entre chez chaque agent ce qui donne du fond et l’on s’attache peu à peu à chacun d’eux.

serie-tv-profiler-saison_17kdg_dh6xi

Enfin il reste ce casting très sympathique et charismatique, ou chaque acteur, même le plus petit second rôle compte. Ally Walker y tient la tête d’affiche et c’est un vrai plaisir. L’actrice est excellente dans la peau de ce profiler. Elle a de la profondeur, elle sait nous impliquer dans son univers, dans sa tête et la plupart de ses raisonnements se tiennent. Cette section est dirigée par l’impeccable Robert Davi qui compose un patron froid et humain. Il a ses failles, ses blessures et il en est d’autant plus attachant. On y retrouve aussi Julian McMahon, Roma Maffia qui sont excellents aussi. La dernière étant un médecin légiste très crédible. Et puis j’ai découverts Michael Whaley dont j’ai beaucoup accroché avec le personnage. C’est l’informaticien de la section et je le trouve plein de naturel et son histoire est touchante.

Je n’avais jamais suivi cette série jusqu’ici. Je ne suis pas trop série policière, mais quand je tombais dessus c’était la seule qui me tapait dans l’œil et je me surprenais à regarder l’épisode jusqu’au bout et maintenant que j’ai vu cette première saison, je peux dire que c’est une belle réussite et je pourrais bien devenir, avec du retard, très fan.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.