Zombies

Couv_111890

Auteurs : Olivier Peru, Sophian Cholet, Simon Champelovier, Lucio Alberto Leoni

Editeur : Soleil

Genre : Horreur

Résumé :

C’est la fin du monde. Une épidémie a transformé le gros de l’humanité en zombies assoiffés de chair humaine vivante. Quelques rares humains ont pu éviter ce triste sort et cherchent leurs proches ou à se regrouper pour fonder une nouvelle société. Parmi eux, un homme, Coleman. Les circonstances l’ont poussé à évoluer. Désormais, il a appris à manier les armes silencieuses (marteau, tournevis…), à voler la voiture de son prochain. Pour ne pas se faire croquer par les zombies, il est prêt à tout. Le monde a changé, ses règles aussi… La seule personne qui le rattache à la vie, c’est sa fille Stacy qui vit chez son ex, Anna. Quand il entend la voix de Stacy épouvantée au téléphone, il part pour la chercher, à Seattle. Après plusieurs semaines de recherches méthodiques sur place, au sein d‘une mégapole en ruines, il croise la route d’Alicia, la première humaine depuis des mois. Elle vient de perdre son grand-père, mordu par une cohorte de zombies. Il s’était juré de ne s’attacher à personne. Il ne veut pas être détourné de la mission qu’il s’est assigné : retrouver sa fille. Et pourtant…

Avis :

L’univers du zombie a été exploré maintes fois. D’ailleurs, le pauvre mort-vivant a été tellement de fois adapté qu’il devient difficile de trouver quelque chose de novateur à se mettre sous la dent. Si George Romero a commencé son œuvre de manière magistrale avec La Nuit des Morts-Vivants, il a su associer le zombie avec un message politico-social intelligent et toujours d’actualité. Néanmoins, quand une œuvre connait un succès, on voit vite tous les petits rejetons qui viennent poindre leurs nez. Il aura fallu attendre The Walking Dead en comics pour que l’homme à la chair putréfié revienne sur le devant de la scène avec une histoire intéressante et intelligente. Mais c’était sans compter sur les français. En effet, Zombies, qui est édité chez Soleil est un peu le Walking Dead français et devrait figurer dans toutes les bibliothèques des amateurs de bouffeurs de cerveaux.

album-page-large-9977

L’histoire de ce cycle de Zombies, se déroule sur trois tomes et un tome 0 est apparu entre le tome 2 et le tome 3 pour expliquer la genèse du virus et l’histoire de départ d’un des héros. Pour faire simple, une épidémie touche le monde entier. Les morts reviennent à la vie et bouffent tous les humains vivants. Une morsure suffit à la contamination. On va suivre un homme dont le but premier est de retrouver sa fille qu’il sait vivante. Il va faire la rencontre d’une communauté de vivants qui s’est regroupée sur une caravane de bateaux. Il va alors vivre avec eux, les aider à trouver une solution pour combattre les mort-vivants et espérer retrouver sa fille. L’histoire parait très simple de prime abord et n’apporte rien de frais au genre. Mais c’est sans compter sur le talent d’Olivier Peru le scénariste qui livre une histoire à la fois dure et touchante. En effet, on aura un mystère important autour de la naissance du virus, mais on se posera des questions lorsque l’on verra que certaines personnes semblent immunisées au virus. Ainsi, la BD pose le problème des gens mordus qui se sont suicidés ou qui ont été tués par l’armée. Du coup, la perception du problème change et on a de vrais cas de conscience.

Mais en dehors de l’aspect du virus même ou du zombie, qui est vraiment au premier plan et qui attaque sans arrêt, mettant une pression de dingues aux personnages mais aussi dans le rythme de lecture, on aura droit à de belles interactions entre les personnages. Ce qui est appréciable, c’est que dans cette série, tous les humains se mobilisent et essayent de sauver les autres sans se tirer dans les pattes. Là où des séries s’évertuent à montrer la même chose, des vivants qui deviennent plus dangereux que les morts, Zombies préfère prendre le contrepied et fournit quelque chose d’humaniste et de profond. Alors il est vrai qu’il y a des malheurs dans l’altruisme, donnant un élan dramatique puissant, mais en général, la menace est vraiment la horde zombie. C’est aussi très intelligent dans le sens où l’on s’attache vraiment aux personnages. On les aime, ils sont touchants, bons et montrent vraiment le meilleur. Tout cela change radicalement à la fin du cycle, qui se termine dans un élan de violence incroyable et qui laisse le lecteur pantois. Certains détesteront peut-être ce passage, le trouvant raciste, mais il est d’une grande force et d’une grande puissance.

Enfin, on ne peut qu’applaudir le boulot de dingue de Sophian Cholet sur les trois tomes de l’histoire principale. Les personnages sont super bien croqués, que ce soit les enfants, très touchants, que les différents héros, comme Serge LaPointe l’ancien acteur de films de zombies ou encore Clay le surdoué qui a créé un système pour faire fuir les zombies. Les dessins sont sublimes et apportent vraiment quelque chose à l’histoire. Les zombies sont tout aussi parfaits, tout comme les enragés, où l’on ressent vraiment de la vélocité. Enfin, comment ne pas succomber devant la myriade de références qu’impose la série Entre les t-shirts toujours avec une marque ou un logo de groupe ou de film et les références implicites comme les vieux films de zombies, on sent vraiment les références des auteurs et elles sont vraiment très bonnes. Il faut noter que le dessinateur est différent pour le tome 0, mais que c’est tout aussi beau.

album-page-large-14986

Au final, Zombies des éditions Soleil est vraiment une excellente série que l’on conseille à tous les fans de mangeurs de chair fraîche. A la fois profondément humaniste et nihiliste, le BD fait passer le lecteur par tout un tas d’émotion et arrive même à arracher une larme sur la fin. Un véritable plaisir de lecture gore, dure et réaliste avec un final explosif. C’est un peu notre Walking Dead à nous. Il faut aussi savoir que des one-shot sur certaines villes vont paraître et que le cycle 2 se passera quelques années plus tard.

Note : 18/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net