octobre 28, 2020

Insoupçonnable

19459253.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Gabriel Le Bomin

Avec Charles Berling, Laura Smet, Marc-André Grondin, Gregori Derangère

Année : 2009

Pays : France, Suisse

Genre : Thriller

Résumé :

Henri est convaincu que Lise, sa nouvelle et jeune femme, l’aime sincèrement. Henri est aussi convaincu que Sam, le témoin de leur mariage, est le frère de Lise. La machination est parfaite. Enfin presque…

Avis :

Deuxième film pour le réalisateur Gabriel Le Bomin. Après un premier film « Les Fragments d’Antonin » qui se déroulait après la première guerre mondiale en 1919, le réalisateur change de style et revient avec cet élégant thriller qui va nous manipuler jusqu’à la fin.

Au départ je ne partais pas vraiment convaincu par ce film. Même si la bande-annonce me plaisait bien, il y avait quelque chose qui me faisait douter, comme si c’était trop beau pour être vrai. Le bon thriller dans le cinéma français est un objet assez rare, hormis les films de Fred Cavayé, Olivier Marchal ou bien Frédéric Schoendoerffer et Guillaume Nicloux, j’ai du mal à trouver un bon film de ce genre-là. Mais bon la bande-annonce était vraiment tentante et puis quand j’ai vu que Gabriel Le Bomin était le papa « Des Fragments d’Antonin » que j’avais beaucoup aimé, je me suis donc lancé dans ce film et j’en ressors ravi. C’est un très bon thriller, bien comme je les aime.

19459282.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Lise et Sam se connaissent depuis qu’ils sont tout petits. Ils sont en couple, Lise travaille en tant qu’hôtesse dans un club privé pour adulte. Tandis que Sam galère essayant de monter un coup qui pourrait leur rapporter gros.

Un soir Lise rencontre Henri dans un casino de Genève. Lui est un riche veuf. Il se laisse charmer par Lise. Le lendemain il la rejoint à son club privé.

De là, Lise imagine un plan machiavélique qui pourrait les sortir de la misère. En premier lieu, il faut qu’Henri soit complètement à Lise. Le plan va si bien marcher que Lise va épouser Henri, mais ce plan si parfait ne va pas se passer comme prévu.

Qui manipule qui ? Voilà comment pourrait se résumer le scénario de ce thriller, quelque peu classique, mais bien mené par son réalisateur.

Le film a connu un échec lors de sa sortie en salles et c’est bien dommage, car on a affaire à un film à l’histoire sombre et sournoise qui va s’amuser à nous manipuler de belle façon et dont on ne saura qu’à la fin le fin mot de l’histoire. J’avoue par contre que cette dernière est un peu décevante, même si elle est compréhensible et peut s’inscrire dans la continuité de son histoire, on ne s’y attend pas et cette conclusion est un peu clichée. Mais bon comme j’ai beaucoup accroché au reste du film, c’est pardonnable.

J’ai trouvé l’histoire vraiment sympa. On l’a déjà vu, mais elle fonctionne bien. L’intrigue est sombre, en deux parties, on découvre d’abord les bas fonds avec le club échangiste, le désespoir et l’envie de s’en sortir des deux personnages principaux. Puis il y a ce plan qui se met en place, ce pigeon facile à arnaquer. Les faux semblants, les visages des personnages, le jeu sur les apparences. L’histoire s’imbrique bien, il y a un joli suspens et une bonne tension, car on est mis à la hauteur du personnage de Sam et on ne connait pas tout le plan de Lise, même si on s’en doute. J’ai adoré le fait qu’on n’ait pas toutes les informations, car avec ça, on se met à douter de tout le monde et de ce qui se passe vraiment.

Et j’ai adoré ne pas voir arriver ce qui se passe, « Insoupçonnable » porte très bien son nom.

Le film est aussi sympa à regarder du côté technique. Je l’ai trouvé très élégant dans sa construction. C’est un film lent, qui prend son temps, la caméra est très calme avec de beaux travellings. Le réalisateur nous offre de jolis plans, de belles scènes, c’est simple pourtant, mais très bien construit. Il y a un beau travail sur la photo qui apporte toute cette ambiance sombre, presque glauque, qui pourrait être flippante par moments. La musique s’accorde bien avec le film et donne le ton.

19459291.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le casting est pas mal du tout. Charles Berling et Marc-André Grondin sont beaux dans leurs personnages. Berling dégage beaucoup de présence et a pas mal de classe dans ce film.

Mais c’est Laura Smet qui est captivante, l’actrice qui interprète là plusieurs femmes, change de visage en permanence et elle est excellente. Sur tout le film je ne retiens vraiment qu’elle, car elle m’a beaucoup surpris et je ne l’avais pas vu aussi bonne depuis son premier film « Les Corps impatients« .

« Insoupçonnable » est donc un bon film qui aurait mérité plus que l’échec qu’il a subi. C’est vrai que le film est simple, que l’histoire est déjà un peu vue et pourtant il marche bien et arrive à bien nous manipuler. Moi j’ai adoré me faire balader.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.