Les Vacances du Petit Nicolas

185935.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Laurent Tirard

Avec Kad Merad, Valérie Lemercier, Mathéo Boisselier, Dominique Lavanant

Année : 2014

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

C’est la fin de l’année scolaire. Le moment tant attendu des vacances est arrivé.
Le petit Nicolas, ses parents et Mémé prennent la route en direction de la mer, et s’installent pour quelques temps à l’Hôtel Beau-Rivage. Sur la plage, Nicolas se fait vite de nouveaux copains : il y a Blaise, qui n’est pas en vacances parce qu’il vit ici, Fructueux, qui aime tout, même le poisson, Djodjo, qui ne parle pas comme eux parce qu’il est anglais, Crépin, qui pleure tout le temps, et Côme, qui veut toujours avoir raison et c’est très énervant. Mais Nicolas fait aussi la connaissance d’Isabelle, une petite fille qui le regarde tout le temps avec de grands yeux ronds et inquiétants, et à laquelle il croit que ses parents veulent le marier de force. Les quiproquos s’accumulent, et les bêtises commencent. Une chose est sûre : ce sera, pour tout le monde, des vacances inoubliables…

Avis :

Après un premier film sorti voilà déjà cinq ans maintenant, « Le petit Nicolas » fait son retour dans les salles obscures pour nous emmener en vacances à la mer.

Le premier film avait été une bonne surprise et j’étais content d’avoir enfin un deuxième film, malgré le changement de casting. Profitant d’un moment, je suis donc parti voir cette suite et j’en ressors content, même si j’ai trouvé le film moins bon que le premier, car beaucoup plus accès sur les parents de Nicolas et les adultes en général.

042338.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Chaque année à la période des grandes vacances, les parents de Nicolas se livrent à une terrible tradition qui après une belle engueulade se termine toujours de la même manière.

Maman veut aller à la montagne, mais Papa veut partir à la mer, mais c’est toujours maman qui gagne. Mais cette année quelque chose a changé, Papa est arrivé à imposer la mer comme destination. Et alors que le match mer VS montagne allait commencer, Maman a dit oui sans sourciller, à la condition qu’on emmène mémé avec nous, chose que Papa ne veut pas. Pour lui, Mémé et vacances dans la même phrase, ce n’est pas possible, mais Maman a encore une fois gagné et les voilà partis pour des vacances inoubliables au bord de la plage avec de nouveaux copains.

Après un détour par la case « Astérix », pour « Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté« , Laurent Tirard est de retour avec les culottes courtes et les conneries de gamins du « Petit Nicolas« .

Le début du film est très drôle, avec la sortie des élèves de l’école et ce pauvre surveillant. Laurent Tirard a sorti le paquet avec les reconstitutions d’époque, c’est peut-être même un peu trop, car quand on arrive à l’hôtel beau rivage, il fait presque mal aux yeux.

De suite, ces vacances sont amusantes, l’ambiance légère et drôle est là, Mémé qu’on a emmené avec la famille est tordante, surement la meilleure surprise du film. Cette suite s’annonce donc sous les meilleurs auspices.

Puis une fois que les vacances sont lancées, le film va être en dents de scie.

S’il reste drôle et pas mauvais du tout sur tout son long, qu’il y a toujours ces conneries de gamins que j’aime et qu’elles sont toujours amusantes, que cette nouvelle bande de potes est drôle, haute en couleurs et remplace plutôt bien l’ancienne, que le film a une bonne ambiance très vacancière, que l’humour est toujours là et c’est sympa, je trouve que cette suite a un gros défaut (hormis qu’on est oublié que Nicolas avait une sœur à la fin du premier, qui a carrément disparu ici), elle va s’attarder beaucoup trop sur les adultes et sur des choses qui ne sont pas forcément amusantes et intéressantes. Ce qu’on attend, c’est d’être avec les gamins et qu’ils nous amusent avec leurs bêtises et la façon dont ils perçoivent les conversations des adultes et comment leurs imaginations fonctionnent et démesurent les problèmes. Ça aurait pu être amusant si les scènes avec les adultes étaient courtes et qu’on revenait avec les gamins, mais plusieurs fois le réalisateur étire des scènes qui sont presque à la limite du ridicule, comme une scène de boite de nuit avec Valérie Lemercier, que j’ai trouvé vraiment pompeuse. D’ailleurs, toute l’histoire avec le cinéaste ne m’a pas amusée, j’ai trouvé cela lourd et ce n’est pas ce que j’avais envie de voir. C’est dommage, car je trouve que le film perd en amusement, alors que quand on retourne avec les gamins, et même quand il y a des adultes avec eux, ça reste vraiment drôle. Du coup, on retrouve notre âme d’enfant et on se revoit faire des bêtises avec les potes et c’est ce qui fait que j’ai passé quand même un bon moment devant ce film.

Comme ce film sort cinq ans après le premier, le réalisateur ne pouvait pas reprendre Maxime Godart qui a dû bien pousser depuis le premier film et il a fallu changer d’acteur et c’est le petit Mathéo Boisselier qui a été choisi, et même s’il est sympa dans le rôle de Nicolas, j’avoue que je le trouve moins bon. Il n’a pas la bonne bouille et le charme de Maxime Godart. Le premier était vraiment bien casté je trouve et j’ai eu moins d’attachement avec celui-là. Mais il n’empêche qu’il est bien et reste amusant. Valérie Lemercier et Kad Merad retrouvent leurs rôles des parents de Nicolas, et restent bien, surtout Kad Merad qui m’a fait rigoler, alors que certaines scènes de Valérie Lemercier m’ont laissées dubitatif. La bonne surprise vient Dominique Lavanant qui compose une grand-mère adorable et vraiment drôle. J’ai beaucoup aimé son personnage et l’actrice est très bien dans la peau de Mémé. François-Xavier Demaison est toujours bien dans le rôle du surveillant.

273678.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et puis il y a cette bande de gamins qui sont tous drôles en particulier le petit gamin qui pleure tout le temps et qui m’a fait rire. Le môme a vraiment un petit truc qui se dégage de lui. Et la gamine, Isabelle et ses gros yeux, m’a beaucoup fait rire.

Cette suite est donc sympathique. J’étais content de partir en vacances avec ces gamins et même si le film a tendance à s’attarder un peu trop sur les adultes, j’ai quand même passé un bon moment à rire devant ce petit film. Et malgré ses défauts, et sa grosse bourde, la sœur de Nicolas, moi, je ne trouve pas que c’est l’énorme bouse que je lis partout.

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net