octobre 21, 2021

Assurance sur la Mort

affiche

Titre Original : Double Indemnity

De : Billy Wilder

Avec Fred MacMurray, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson, Porter Hall

Année: 1944

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Walter Neff, un employé d’une compagnie d’assurances, tombe amoureux de sa cliente et échafaude avec elle un plan pour supprimer le mari encombrant et ainsi partager avec elle l’assurance-vie de ce dernier.

Avis:

Durant les années 30, le cinéma américain était euphorique. On peut voir que la plupart de ces films étaient en dehors de la réalité et toujours joyeux ou positifs. Mais l’arrivée de la Seconde Guerre Mondiale va changer la donne et le cinéma américain va devenir plus sombre. Les gens veulent voir un autre cinéma, plus réel, plus dur, avec des personnages qui reflètent la réalité. C’est alors que surgit le film noir, genre à part entière et qui va durer un long moment. Parmi les plus connus, on peut citer Le 4ème Homme de Phil Karlson ou encore En Quatrième Vitesse de Robert Aldrich. Ces films, malgré parfois des allocutions fantastiques comme pour le film d’Aldrich, ont une tonalité très pessimiste et montre bien souvent des personnages antipathiques et/ou machiavéliques. C’est en 1944 que Billy Wilder s’associe avec Raymond Chandler pour écrire le scénario du livre de James M. Cain, Assurance sur la Mort (ou Double Indemnity pour les puristes) et il présente alors le premier film noir. Carlotta, dans sa grande mansuétude, décide de sortir pour la première fois le bluray du film, l’occasion pour nous de se plonger dans cet univers.

454886.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Il y a une surprise derrière la porte.

Walter Neff travaille dans un bureau d’assurances et il fait du porte à porte pour trouver de nouveaux contrats. Il travaille avec un coéquipier qui, lui, doit trouver les éléments de réponse sur les gens qui fraudent pour toucher des primes de l’assurance. Walter s’arrête chez un client pour renouveler son contrat voiture, lorsqu’il tombe sur sa femme dont il tombe éperdument amoureux. Ensemble, ils vont faire signer une assurance vie au mari sans qu’il le sache et ils vont le tuer pour toucher l’argent de l’assurance. En lisant le pitch, on pourrait croire que le film va être classique et trop ancré dans l’époque de sa réalisation. Mais tout cela c’était sans compter sur le génie de Billy Wilder.

Première surprise, le film démarre par la fin, principe qui m’insupporte à la base, mais le réalisateur trouve quelque chose de vraiment accrocheur, des confidences. En effet, Walter Neff va prendre son téléphone de bureau et va annoncer à son collègue tous les méfaits qu’il a réalisé par amour. Ce principe de narration va être très convaincant car les dialogues vont sonner vrai et apporte une certaine crédibilité. D’autant plus que l’on ne sait pas où le film va aller et comment l’homme s’est retrouvé dans cet état, ce qui fait que l’on va être happé dans cette histoire pour avoir la solution du problème. On peut aussi compter sur la réalisation de Billy Wilder qui est d’une grande classe et demeure vraiment excellente. De ce point de vue, la restauration bluray est parfaite et on ne sent pas le poids des ans sur le film.

On voit rapidement que l’on est dans un film noir par la simple présence des personnages. A mille lieues du cinéma actuel, tous les protagonistes bénéficient d’un traitement complet et possède un sacré bagage. Walter Neff est le beau gosse par excellence qui devient aveugle par amour. Mais comme c’est lui l’instigateur du meurtre, est-il si innocent que ça ? C’est la même chose pour sa bien-aimée. Est-elle sous l’influence de Walter ou est-elle une veuve noire ? Chaque personnage possède sa schizophrénie et aucun n’est tout noir ou tout blanc. Cette richesse fait que l’on s’attache rapidement aux personnages et que l’on suit leur évolution avec intérêt. D’ailleurs chaque prestation est remarquable et les acteurs sont au diapason pour fournir un travail juste parfait.

Si certains ont peur de s’ennuyer durant ce film qui dure presque deux heures, il faut savoir qu’il est très dynamique. Certes, il y a beaucoup de dialogues, mais ils sont tous excellents et apportent vraiment quelque chose à l’histoire. Ensuite, la mise en scène est parfaite, mettant en valeur tous ces personnages antipathiques, la palme revenant bien évidemment à la séquence du meurtre puis de la machination dans le train. Enfin, on sera pris dans cette spirale infernale, cette montée vers l’angoisse et l’acte en lui-même, puis vers cette découverte inattendue, qui montrera le chemin vers un final incroyable. Toutes les bases du film noir sont posées avec une ambiance classieuse mais pesante et des personnages au cordeau pour un scénario malin et machiavélique.

18823872.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Prenez un chewing-gum Emile

Au final, Assurance sur la Mort est un grand film, un véritable chef d’œuvre du genre qui n’a pas pris une ride et qui demeure toujours aussi efficace. Billy Wilder a prouvé avec ce film qu’il était un grand réalisateur, posant les balises d’un genre qui va connaître une évolution exponentielle dans les années qui suivirent. Entre une histoire prenante, des acteurs formidables et une ambiance insidieuse, on peut facilement dire que ce film est un immanquable. D’autant plus que les bonus du bluray sont excellents et que la restauration d’image est incroyable.

Note : 18/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=nlUywnpGZtM[/youtube]

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.