octobre 27, 2020

Le Royaume de Ga’Hoole La Légende des Gardiens

19501192.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100901_040023

Titre Original: Legend of the Guardians – The Owls of Ga’Hoole

De : Zack Snyder

Année : 2010

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Résumé :

Le film suit Soren, une jeune chouette fascinée par les histoires épiques que lui racontait son père sur les Gardiens de Ga’Hoole, une bande de mythiques guerriers ailés qui avait mené une grande bataille pour sauver la communauté des chouettes des Sangs Purs.

Avis :

Les films pour enfants ont souvent tendance à prendre des chemins faciles et proposent le plus souvent des scénarios fédérateurs avec des valeurs universelles. Les réalisateurs et autres producteurs ne sont pas bêtes et savent que nos chères têtes blondes sont des consommateurs comme les autres et qu’ils ont potentiellement le porte-monnaie de papa et maman dans la main. Avec l’avènement du numérique et des images de synthèse, nos dessins animés d’antan sont devenus des films d’animation et le plus souvent relativement bien foutus. Mais malgré cela, les films à tendance épiques sont assez rares et seuls les livres de jeunesse semblaient pouvoir donner satisfaction de ce coté là (Eragon, Harry Potter, Oscar Pill, les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire…). Pour que nos enfants aient enfin le film épique qu’ils méritaient, il a fallu attendre que Zack Snyder se charge de le diriger. Le papa de l’armée des morts, de 300 et de Watchmen se lance dans la réalisation d’un dessin animé et cela fleure bon le ralenti et les plans magnifiques .Alors que vaut ce Royaume de Ga’Hoole, saga littéraire mettant en scène des chouettes ?

Le scénario de Ga’Hoole n’est pas très complexe, mais il réserve de bonnes surprises et surtout il se permet de mettre en avant une histoire au souffle épique sans pour autant porter un message très important voir moralisateur. On va donc suivre les aventures de Soren, une jeune chouette qui rêve des gardiens, un conte de fées qu’il pense être vrai. Sauf qu’un soir, en essayant de voler pour la première fois avec son frère, Soren et son frère se font enlever par d’autres chouettes qui se disent de sangs  purs. Soren va vite se rendre compte que les sangs purs ne sont pas très sympathiques et qu’ils kidnappent des chouettes pour les transformer en esclaves ou en guerrier dépourvu de toute volonté. Soren va alors rencontrer une chouette qui lui raconte la légende des gardiens et il va alors s’échapper avec une amie et tenter de retrouver les gardiens pour empêcher les sangs purs de dominer le monde. Reprenant une histoire simple mais efficace, le scénario ne se perd pas en fioritures inutiles ni en état d’esprit gnangnan. D’ailleurs, c’est assez surprenant de voir qu’un film d’animation part aussi vite et ne baisse jamais d’intensité. Les moments graves et dramatiques sont assez nombreux et il faut dire que le héros en prend plein les ailes. Car malgré tout, le film reste sérieux et parfois des moments graves se produisent comme le kidnapping de sa petite sœur, le changement de son frère par jalousie, la félonie sans limite de la reine des sangs purs, tout cela n’est pas gai et renforce la dramaturgie du métrage. Pour une fois, les enfants ne sont pas pris pour des idiots.

royaume-gahoole-legende-gardiens-legend-of-th-L-RcuKG_

C’est chouette une belle famille aimante

S’il est difficile de parler des acteurs dans ce genre de métrage, il est tout de même possible de parler de la réalisation, des images de synthèse et surtout du message sous-jacent. Zack Snyder n’est pas un manchot et même s’il met en scène des volatiles, il sait mettre ene avant des images absolument sublimes. Beaucoup de personnes lui reprochent son amour pour les ralentis, mais il faut dire que le type est doué et qu’il sait bien les faire. D’ailleurs, les quelques ralentis qui parsèment le film sont sublimes et on notera surement passage dans l’orage avec le vol magnifique de Soren. La beauté des images est d’ailleurs ce qu’il ressort du film. On ne peut rester de marbre devant de si sublimes décors et devant des images de synthèse autant belles. Les effets des plumes, de l’eau sont splendides et que dire des animations des différents animaux, si ce n’est parfait. J’émettrai un petit bémol sur les chauves-souris, qui sont beaucoup moins réussies. Mais en dehors de ça, le film véhicule tout de même un message en sous-main et même si le message ne reste pas fondamental, il permet tout de même de donner du rêve aux gosses et ça c’est beau. Le message est de croire en ses rêves et aux légendes car elles pourraient bien être réelles. Alors oui, c’est assez naïf comme thème, mais cela donne un coté épique et lyrique à l’histoire, ce qu’il manque à tous les Disney par exemple. Enfin, la bataille finale reste un grand moment et demeure un grand passage du film.

Au final, le royaume de Ga’Hoole reste un excellent divertissement et un très bon film d’animation. Beau, fin, épique, lyrique, il est presque le meilleur film d’animation pour moi. Les enfants ont enfin droit à un grand spectacle détonnant qui ravira les grands aussi. Bref, nous sommes en présence d’un autre bon film de Snyder et il demeure un réalisateur à suivre de très près, car que ce soit dans le fantastique ou dans l’animation, il semble donner un certain souffle et une certaine dimension à tous ces films. Comme on dit sur Facebook, j’aime.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.