décembre 2, 2020

American Graffiti

american-graffiti

De : George Lucas

Avec Richard Dreyfuss, Ron Howard, Paul Le Mat, Charles Martin Smith

Année : 1973

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

En 1962, Curt Henderson, Steve Bolander, Terry Fields et John Milner viennent de terminer le lycée et s’apprêtent à entrer à l’université. A la veille de la séparation, les quatre amis décident de profiter d’une dernière soirée en bonne compagnie et au fil de la nuit les groupes prennent une nouvelle forme.

Avis :

« American Graffiti » est le deuxième film de George Lucas, son dernier avant que le réalisateur ne se consacre qu’à la saga « Star Wars« . De lui je ne connais que sa célèbre saga, je n’avais pas vu celui-là et je n’ai pas encore vu « THX 1138« , son premier film. C’est donc avec curiosité que je me suis lancé dans ce film et j’ai vraiment été déçu. Je n’ai pas du tout accroché à l’histoire …

AMERICAN-GRAFFITI-1973-006

1962, dans une petite ville, quatre copains qui viennent de terminer le lycée et qui s’apprêtent à entrer à l’université, décident de fêter leur dernière nuit avant de se séparer. Et c’est ainsi qu’une nuit de folie peut commencer. Une nuit pleine de jolies filles, de musique rock et de vibrations de moteurs.

Et c’est ainsi que George Lucas nous entraîne dans une nuit pas comme les autres. Si j’ai beaucoup aimé l’ambiance et la folie de cette nuit, qui représente bien l’image que je me faisais de ces années et de sa jeunesse passionnée de rock et de belles bagnoles, j’ai trouvé le film brouillon et l’histoire pas convaincante du tout.

Je me suis beaucoup ennuyé en regardant les mésaventures de ces quatre copains.

J’ai trouvé le film très lent et il ne s’y passe pas grand-chose. Il y a bien plusieurs petites blagues, ou défis de rébellion qui marchent bien, mais la plupart du temps je suis resté de marbre. Souvent ça tourne à plat et les mésaventures de ces quatre copains ne sont pas entraînantes. J’ai envie de dire que je me fichais de ce qui pouvait leur arriver, hormis pour le personnage de Paul Le Mat et son gros Hot Rod Ford jaune que j’ai trouvé très sympa et drôle à a vu de la jeune fille envahissante et quelque peu hystérique qu’il se coltine. Pour les autres c’est un peu plat. Le scénario manque de profondeur, de rythme, de vrai bonne humeur, de délires, je trouve que le réalisateur nous donne le minimum.

Alors, peut être que je ne replace pas le film dans son époque, mais j’ai vraiment eu du mal à rentrer dedans. Je peux même dire que je ne suis jamais vraiment rentré dedans, je ne m’attendais pas du tout à ça en fait.

La réalisation de Lucas est pourtant jolie, le film n’a pas trop vieilli d’ailleurs. Il y a plusieurs scènes très bien foutues, surtout dans les scènes en voiture. Et dans son ambiance le réalisateur arrive bien à rendre cette ambiance sixties, mélangeant folie, rébellions et insouciance, c’est vraiment dommage que l’histoire ne soit pas aussi cool. Je voulais l’aimer pourtant ce film.

Par contre, rien à redire sur la bande originale. Elle m’a donné tout ce que j’aime, c’est un festival d’excellentes musiques pour les oreilles. Quand on l’entend, on n’a qu’une envie, c’est de mettre le son à fond et de profiter. On trouve de tout sur cette BO, que ce soit un bon vieux rock ou une belle ballade soul, les artistes se bousculent, Bill Haley & His Comets, The Diamonds, The Beach Boys, The Platters, Chuck Berry, Johnny Burnette, The Cleftones, Flash Cadillac & the Continental Kids et il y en a tellement d’autres que ce serait impossible de tous les citer. Ça n’arrête pas une minute dans ce film.

Le casting est très bon, il fait rêver, mais malheureusement je n’ai pas trouvé les acteurs extraordinaires. Il y a bien Paul Le Mat et Mackenzie Phillips que j’ai vraiment adoré. Je les ai trouvé super drôle et un peu cinglé à l’image que je m’attendais du film. Harrison Ford est excellent dans le rôle d’une grande gueule.

vlcsnap-14435107

C’est vraiment de bizarre de voir Richard Dreyfuss aussi jeune. Il s’en sort plutôt bien, mais je n’ai pas trouvé son personnage attachant, malgré que la scène la plus drôle vienne de lui. C’est la première fois que je vois le grand Ron Howard en tant qu’acteur et je le trouve bien meilleur derrière la caméra que devant. Je l’ai trouvé fade dans le rôle je suis très déçu.

Le temps d’une nuit, je pensais pouvoir m’amuser et rigoler avec cette bande de potes, mais ça n’a pas été le cas. Le film reste amusant certaines fois, mais je m’attendais à autre chose, la plupart du temps c’est plat … Dommage.

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.