Le Monstre des Marais

Maimage____r_57658172305

Titre Original: Swamp Devil

De : David Winning

Avec Bruce Dern, Cindy Sampson, Nicolas Wright

Année: 2008

Pays: Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé:

Une série de meurtres horribles met à jour les sombres secrets d’une petite ville du sud des États-Unis. Alors qu’Howard Blaine, un des habitants du coin est accusé de ces crimes, sa fille va tout tenter pour l’innocenter, et elle ne va pas tarder à découvrir que le véritable tueur n’a rien d’humain…

Avis :

Il y a des titres qui ne trompent pas et des séries de films qui ne trompent pas non plus. Par exemple, si on s’attarde quelques secondes sur la série des Maneaters, en français, les mangeurs d’hommes, on se rend vite compte que l’on aura des films de piètre qualité devant nos yeux avides de nanars lunaires. Après un Carny plus ou moins déplaisant où une gargouille foutait le bordel dans une petite bourgade en plein milieu d’un cirque de monstres de foire, Le Monstre des Marais, ou Swamp Devil en version originale s’attaque au mythe de la créature des marais, faisant une grosse référence au comics cultissime. Le seul problème, c’est qu’il est difficile de faire un film avec des effets spéciaux quand on a un budget plus que limité, tout comme il est difficile de trouver de bons acteurs. Le Monstre des Marais se présente donc comme un film plus que limite et sans réelle ambition. Mais parfois, on est très surpris, voir agréablement surpris. Alors qu’en est-il de ce film ? Chaussez vos bottines, on va dans les marécages.

37470__2jpg

Oui, moi aussi j’en crois pas mes yeux !

Le scénario de ce film tient sur une boîte d’allumettes. En gros, on va suivre une jeune femme qui reçoit un coup de fil bizarre d’un ami d’enfance qui lui annonce que son père est mourant et qu’elle devrait venir le voir au plus vite. Arrivée sur les lieux, elle découvre le jeune homme qui l’a appelée et il lui avoue qu’il lui a menti. En fait son père est recherché pour meurtre et il se cacherait dans les marais environnant le bled. Sauf qu’en vérité, ce n’est pas le père qui a tué une fille dans le village, mais un monstre. Le seul problème, c’est qu’avec un scénario comme celui-ci on sait d’entrée de jeu qui est le monstre et on voit rapidement les faiblesses scénaristiques du métrage. A force de créer des personnages mystérieux, mettre en avant des meurtres d’une platitude affligeante, le film va vite devenir un calvaire et annonce une suite d’évènements absolument calamiteuse. Et encore le mot est faible. Le film peut se résumer à la recherche du père, puis à une traque du pauvre dans des bois. Aucun message n’est imbriqué dans l’histoire et le film ne suscite bien évidemment aucune émotion. Il est difficile de dire si le scénario a été vraiment travaillé ou si le comics the Swamp Thing a été lu par les mecs qui ont écrit ce film, mais une chose est sûre, ils n’ont rien capté à l’essence même de ce monstre qui doit créer de l’empathie de par sa nature abjecte et repoussante malgré son bon fond. Ici, on ne s’embarrasse pas, le monstre est méchant et c’est un gros taré, point à la ligne.

Je ne parle pas bien entendu de l’ambiance du film qui est aussi inexistante que le sens profond de la créature des marais. C’est bien simple, à aucun moment le spectateur n’est interpellé pour recevoir une émotion, pour se sentir mal à l’aise ou encore pour avoir des sentiments envers des personnages. De ce fait, on s’ennuie ferme et on attend la suite, en espérant un hypothétique rebondissement… qui ne viendra jamais. Alors bien entendu, le fond du problème est l’histoire en elle-même et la platitude du monstre, mais il faut rajouter à cela des situations absolument idiotes, où le père en question trouve une planque dans un trou et le monstre du marais passe devant sans les voir alors qu’il ne fait qu’un avec les dits marais. On peut aussi ajouter une forêt qui ressemble plus à un parc dans lequel on promène ses gosses et des marais verts du plus mauvais effet. Du coup, l’ambiance en prend un coup et la peur n’est pas au rendez-vous, ce qui est un comble pour un film d’horreur, même avec un budget réduit. Je ne parle même pas des effets spéciaux qui rendent le film encore moins crédible ou de l’environnement du métrage qui est absolument vide. Même dans Carny, film de la même série, il y avait cette foire aux monstres et la répulsion que ces pauvres gens suscitent ! Là, il n’y a rien à part des pécores qui chassent…

Swamp-Devil-syfys-maneater-series-9659085-780-516

Et c’est parti pour un bain de minuit dans une eau dégueulasse ! L’alcool fait vraiment des ravages !

Le film accumule aussi les tares au niveau des acteurs. Je suis toujours en train de me demander comment un acteur comme Bruce Dern a pu accepter un tel rôle. Je veux bien que les temps soient difficiles et que la cocaïne soit plus chère, mais comment a-t-il pu accepter de jouer là dedans. Comment faire crédible sur un CV quand tu marques : Pendez-les Haut et Court, Gatsby le Magnifique, Le Monstre des Marais ? D’autant plus que dans ce métrage, il joue vraiment très mal. Ayant un personnage aussi creux qu’une coquille, il est évident qu’il s’en sort comme il peut, mais il n’est pas du tout crédible en vieux chasseur briscard. En plus, pour l’accompagner dans cette galère, nous avons droit à un casting de luxe rempli d’inconnus dont une nana plutôt mignonne en tant qu’héroïne, un flic gueulard et pénible, une jeune recrue qui prend vite ses marques et un vieux débile avec une tronche de débile mental. Autant le dire tout de suite, la population rurale est très mal représentée dans ce film. Mais le pire du pire, c’est réellement le grand méchant. Déjà, quand il ne se transforme pas, il ne ressemble pas à grand-chose, mais alors quand on voit la gueule de la créature, on ne peut que rigoler. Mal incrustée, avec une animation datant de la préhistoire, c’est une véritable catastrophe, mais en plus, elle ne ressemble pas à une créature des marais, on dirait un ent de platane…

Alors comme il s’agit d’un film d’horreur, peut-être que nos bas instincts fait de gore et de sang, de membres tranchés et giclées rubicondes seront contentés. Aurons-nous de la tripaille dans les marais ? De l’hémoglobine sur les lichens ? Des dents dans la gadoue ? Eh bien non ! Car non seulement le film est vide de tout intérêt, mais en plus il n’y a pas un seul effet gore. Bien évidemment, il y a des meurtres, mais il faut voir la magnificence de ces crimes. Notre monstre a la capacité d’allonger ses bras, de les passer sous terre pour les faire ressortir plus loin, alors il s’en donne à cœur joie avec nos pauvres chasseurs et notre flic, puisqu’il y aura en tout trois meurtres dans tout le film ! Heureusement pour les héros, il vise comme un pied et les rate à chaque fois. Mais le plus drôle dans tout cela, c’est de voir les imbéciles continuer à tirer sur le monstre alors qu’ils savent que cela ne lui fait rien, tout ça pour rajouter un peu d’action. Les effets spéciaux étant minables, on ne verra rien de ces meurtres et c’est dans un état presque catatonique que l’on regarde le reste du film. La fin, qui contient une bonne idée et une mauvaise idée est quand même ratée. La bonne idée provient de la façon dont les héros se débarrassent de la créature. La mauvaise idée vient de l’idée de faire une suite en montrant une nana faire resurgir une bestiole du marais. J’espère qu’ils n’iront pas jusque là !

Untitled-1_copy

Et le salaud derrière qui se masturbe en cachette avec un air satisfait en matant le cul de la brune…

Au final, Le Monstre des Marais est une catastrophe sans nom. Mais il y a quand même pire dans le domaine des films d’horreur. Profondément ennuyeux et mal foutu, le film accumule les erreurs que ce soit dans le casting, dans les effets spéciaux ou dans l’ambiance latente. Bref, rien de réjouissant là dedans malgré la créature que l’on voit très peu devant nos écrans. Je pense que lire le comics, qui est un classique est beaucoup plus recommandable ! Pas étonnant que le film ne soit pas terrible, avec un monstre en mousse et en lichen…

Note : 03/20

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net