décembre 5, 2020

The Lazarus Project

lazarus_project

De : John Glenn

Avec Paul Walker, Piper Perabo, Brooklynn Proulx, Bob Gunton

Année : 2008

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Cette histoire d’amour sur fond de thriller psychologique met en scène le combat d’un homme, dépouillé de tout ce qu’il aime, et des obstacles qu’il doit surmonter pour retrouver sa vie d’avant.

Avis :

« The lazarus Project » est le premier et seul film pour l’instant de John Glenn, scénariste de « L’oeil du mal » de D.J. Caruso, un film que j’aime bien. Mais bon ce n’est pas sur le nom du scénariste que j’ai pris ce film. En tête d’affiche on retrouve le regretté Paul Walker. Ce n’est pas l’acteur que j’adorais, mais ça reste un acteur que j’aimais bien et à l’annonce de son décès j’ai eu envie de voir quelques films avec lui.

« The Lazarus Project » est donc une bonne surprise, car je pensais trouver un film d’action tout juste passable (Oui je ne savais pas de quoi ça parlait vu que mon DVD est une pochette allemande) et au final j’ai trouvé un bon thriller paranoïaque qui dans un sens m’a bien mené en bateau.

MCDLAPO EC009

Ben Garvey a fait des conneries dans le passé, il a fait de la prison et s’est juré de ne jamais y retourner. Aujourd’hui Ben vient de finir sa conditionnelle, il est donc officiellement « libre ». Il travaille dans une usine et c’est l’un des meilleurs employés de sa boite. Son chef l’a même recommandé pour un poste avec plus de responsabilité. Mais les responsables on fait une enquête sur lui, avant de lui confier le poste et découvert son passé. Ben est donc licencié. Un coup dur pour ce père de famille, qui voit sa femme se faire des projets. C’est à ce moment que son jeune frère, fraîchement sorti de prison, lui propose un coup sûr qui devrait le mettre à l’abri le temps de se retourner. Mais le coup en question tourne mal, plusieurs morts dont le frère de Ben et lui se voit condamné à mort. Après plusieurs appels refusés, le jour de l’exécution arrive. Mais voilà qu’après l’exécution Ben se réveille dans une ville qu’il ne connait pas et là on lui apprend qu’il a le droit à une seconde chance, mais s’il l’accepte, il ne devra jamais revoir sa famille et s’il essaie de les revoir, c’est la mort qui l’attend, tel est le prix à payer pour sa nouvelle vie.

« The lazarus Project » est un film qui est passé complètement inaperçu lors de sa sortie directement en DVD. Moi-même avant de tomber sur ce film, je n’en avais jamais entendu parler. Et pourtant c’est un bon petit film sans prétention.

Pour son premier film comme réalisateur, John Glenn nous a réservé un bon thriller mené par une tension assez sympa et une histoire aux rebondissements que je n’ai pas vu arriver.

J’ai trouvé l’idée excellente, même si elle m’a fait penser automatiquement à « Nikita » de Besson. Les deux histoires sont assez similaires dans le principe d’une deuxième chance, mais la comparaison s’arrête là, car ici le héros ne deviendra pas un tueur. C’est un film très psychologique, c’est un film où le héros doit faire un choix impossible et tout le film est basé là-dessus. Surtout que nous avons des informations en plus que les gens qui tiennent ce projet n’ont pas.

J’ai trouvé que le film avait une très bonne ambiance, on est bercé dans un bon thriller, mais qui a des airs de film fantastique à plusieurs moments. Le réalisateur s’amuse avec nous, il nous torture un peu l’esprit et l’on se pose pas mal de questions sur ce qui arrive à notre pauvre Ben. Pourquoi voit-il tout ça ? Est-il mort ? Est-il fou ? Est-il en enfer ? Est-ce que tout ça est vrai ? Tout est très bien suggéré et la dernière demie heure est très bonne en revirement de situations et tout va aller de plus en plus vite. Le réalisateur sait où nous emmener et on devient ses pantins l’espace d’un film.

Ce film est l’occasion de voir Paul Walker dans un autre film que la saga « Fast & Furious« . Sans être un acteur exceptionnel, c’était quand même un acteur sympathique qui arrivait bien à nous faire croire en ses personnages. Je l’ai trouvé très bien dans ce rôle. Un rôle qui est même un peu touchant en début de film (La scène des adieux à sa petite fille m’a collé quelques frissons, elle est simple et juste). On a le droit à pas mal de seconds sympas. On trouve la jolie Piper Perabo dans le rôle de la femme de Walker, même si elle n’est pas incroyable, c’est une actrice que j’aime bien voir. On trouve un improbable Lambert Wilson et un excellent Bob Gunton qui est très bon dans un double rôle.

The-Lazarus-Project3

J’ai été très surpris par ce film, moi qui m’attendais à un film d’action comme un autre et bien non. Pour son premier film, le réalisateur réussi un bon thriller sur la base d’un scénario bien intriguant, écrit par ses soins. On passe un bon moment devant et j’ai adoré me laisser surprendre dans l’avancée de son histoire.

Ce n’est pas un film essentiel, mais si vous avez le temps, l’espace d’une soirée c’est un bon film à découvrir.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.