mars 2, 2021

Le Flingueur

affiche-le-flingueur-2011_jpg_500x630_q95

Titre Original: The Mechanic

De : Simon West

Avec Jason Statham, Ben Foster, Donald Sutherland

Année : 2011

Pays : Etats-Unis

Genre : Action

Résumé :

Le tueur parfait est celui dont le crime passe pour un accident. Pour ce genre de job, Arthur Bishop est le meilleur. Chacun de ses contrats impossibles lui rapporte une fortune. Il n’a jamais eu d’état d’âme, jusqu’à ce que son ami et mentor devienne la victime, et que le fils de ce dernier décide de mener sa vengeance à ses côtés…

Avis :

Au départ, Le Flingueur était un film d’action de 1972 avec dans le rôle titre un certain Charles Bronson. Bien entendu, les idées étant en berne dans le cinéma américain, il était assez logique de voir ce film sorti d’un vieux carton poussiéreux et de voir les grands producteurs en faire un nouveau film d’action avec des acteurs contemporains et des fusillades à tout va. Le seul problème vient que si un film a fonctionné dans les années 70, prônant quelque chose de nouveau et de nerveux, il n’en est peut-être pas de même en 2011 et c’est un peu ce qu’il va se passer avec ce film. Loin d’être mauvais, le film se contente du minimum syndical et impose une action assez nerveuse, des relations assez superficielles et surtout un film sans réel identité. Mais ne boudons pas notre plaisir, voir Statham mettre des tatanes dans la gueule, c’est toujours plaisant. Alors que se cache-t-il derrière ce film au titre si ridicule ? Statham est-il toujours en forme ? Enfilez vos gants et armez vos flingues, la mission risque d’être périlleuse.

Faire du neuf avec du vieux est l’adage qui conviendrait au scénario de ce métrage. En effet, il s’agit là d’un film fort simple, au scénario linéaire et dont on n’attend aucune surprise. Pour faire simple, on va suivre un tueur qui se nomme Arthur Bishop. Talentueux et méticuleux, il engrange les contrats et gagne confortablement sa vie. De plus, il a un atout, il fait toujours passer ses meurtres pour un accident, ce qui dissipe tout soupçon sur son crime. Seulement, sa vie va changer quand il va devoir tuer son boss, et, pris de remords, il va prendre le fils de cet homme sous son aile pour l’aider à devenir un assassin. Sauf que ce jeune homme bourrin et impulsif rêve de venger la mort de son père. Bref, d’une simplicité presque insultante de nos jours, le film fait office de petite série b sans grande saveur et que l’on a fait pour remplir un peu les caisses et pour faire tourner Statham. Mais le film n’est pas mauvais, car malgré la linéarité de l’histoire, il se laisse regarder non sans déplaisir et ne laisse jamais le spectateur s’ennuyer. Il faut dire que l’histoire du fiston revanchard pris en charge par le tueur de son père reste assez efficace et laisse espérer de bonnes surprises et des scènes d’action qui défouraillent. Le plus gros défaut du film, c’est son absence totale d’unité, d’identité et on dirait que Simon West, le réalisateur, ne semble pas très affecté par ce film, ne lui insufflant aucune aura, et surtout ne donnant pas dans le grand spectaculaire (dois-je préciser que ce monsieur a fait Expendables 2 ?). Du coup, on ressent un peu ce manque d’élan et cette absence de prise de risque. Niveau ambiance, c’est aussi morne, malgré une sorte de morosité ambiante et des non-dits propres au milieu de l’assassinat. Mais j’ai trouvé que le duo ne fonctionnait tellement et cela m’a un peu dérangé. En fait, le film donne l’impression de présenter une tranche de vie plutôt qu’une histoire et que Simon West aurait tout aussi bien pu filmer le moment d’une autre vie. Alors peut-être que cela fait plus réaliste, mais il manque quelque chose pour faire un bon film.

Le-flingueur-03

Putain ! On t’avait dit de ne pas shooté le réalisateur, il faut un remplaçant maintenant !

Au niveau des acteurs, on traine dans un milieu d’action et il faut un remplaçant au grand Charles Bronson. Du coup, on rase la tonsure et on rase la barbiche pour mettre ce bon vieux Statham, qui s’est imposé avec force dans le domaine du film nerveux. Surement moins impressionnant et technique que des films comme Le Transporteur, il ne montre pas ses muscles à tout bout de champ et surtout, il n’y a pas de scènes de bagarre où le monsieur démontre ses talents de combattant. Ici, il y a surtout de l’infiltration, du gunfight et de l’apprentissage. Jouant plus le rôle du mentor, puis d’acolyte, il préfère laisser le rôle à Ben Foster pour tatanner du méchant pas beau. Cela dit, il tient bien son rôle, demeure convaincant et on sent qu’il prend du plaisir à faire ce film. Il faut une jeunesse à côté d’un vieux briscard de la castagne, et on va avoir Ben Foster. Déjà vu dans des films comme Pandorum, film d’horreur spatial ou encore Contrebande aux côtés de Mark Walhberg, il campe ici un jeune homme violent, qui déçoit son père et qui va malgré tout essayer de retrouver son assassin. Jouant un jeu ambigu entre haine et amour, le jeune homme s’en sort bien, même si on pourra reprocher la rapidité de sa formation et la facilité pour friter des gars. Il a quand même la seule scène de castagne, avec un géant de deux mètres, et ce passage demeure bien réaliste et bien rythmé. On pourra rajouter le petit rôle de Donald Sutherland, et c’est presque décevant de ne pas le voir plus. Enfin, on retrouvera la sale tronche de cake de Tony Goldwyn dans un rôle de pourri qui lui colle à la peau et il le fait avec beaucoup de talent. Si le film ne se compose pas de beaucoup de scènes chocs, celles qui sont présentes demeurent bien dynamiques et surtout bien foutues et lisibles. Certains passages sont bien violents et la scène dans l’immeuble avec le meurtre du gourou est un grand moment, bien sympathique. Malheureusement encore, le film va peut-être trop vite et on a la sensation que le sujet est juste survolé et que tout cela reste trop superficiel.

Au final, Le Flingueur est un film assez sympathique, mais il ne révolutionnera jamais le septième art et encore moins le domaine du film d’action. Film lambda sans réelle identité, il fait tout de même passer un bon moment et on ne s’ennuie pas, ce qui est déjà pas mal. Les acteurs semblent correspondre dans leur unité mais pas dans leur duo et cela reste quand même assez gênant. Bref, un film anecdotique mais agréable et qui fait passer le temps sans se prendre la tête. Les fans de Statham seront combler, les autres pourront passer une agréable soirée.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.