X-Men Days of Future Past

575642.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Bryan Singer

Avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence

Année : 2014

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Science-Fiction

Résumé :

En 2023, dans un futur où les espèces humaine et mutante ont été décimées par d’impitoyables robots Sentinelles, les ultimes survivants n’ont plus grand chose à espérer de l’avenir. Dans un ultime effort pour changer le cours tragique des événements, le Professeur Charles Xavier et Magnéto envoient Wolverine dans le passé en 1973, à la rencontre des jeunes mutants écorchés qu’ils ont été. Car le meilleur moyen d’arrêter la guerre reste encore de ne pas la laisser éclater.

Avis :

Après une trilogie originale plutôt bonne et un préquel fantastique, les X-Men reviennent pour une suite pleine de promesses et dotée d’une bande-annonce suffisamment bonne pour éveiller la curiosité de tout un chacun. Exit le très doué Matthew Vaughn qui avait mis en boîte le dernier opus -même s’il ne va pas très loin vu qu’il a signé le script du film-, c’est Bryan Singer qui revient derrière la caméra, lui qui avait réalisé les deux premiers films de la trilogie. Doté d’un budget de plus de 200M de dollars, le film a déjà récolté 36M de billets verts sur son territoire (le résultat à l’étranger n’est pas encore connu) et signe le deuxième meilleur démarrage du mois, à deux petits millions de l’énorme Godzilla.

X-Men 1

Si l’annonce d’un retour de Bryan Singer derrière la caméra pouvait laisser dubitatif, surtout vu l’excellent travail qu’a fourni Matthew Vaughn sur le dernier opus en date, le New-yorkais a néanmoins impressionné avec son Jack le chasseur de géants, adapté du célèbre contre de Jack et le haricot magique. Cela semble avoir été suffisant pour convaincre les producteurs de placer leur confiance entre ses mains. Et l’américain signe une œuvre étonnante et incroyable. Le récit étant centré sur l’idée d’un voyage dans le temps, Singer filme un monde futur et passé, l’un en pleine guerre du Vietnam et l’autre en pleine guerre opposant mutants et sentinelles. La séquence d’ouverture du film est d’ailleurs magnifique et n’est pas sans rappeler la vision futuriste qu’avait proposée Terminator, tout comme la façon dont est abordé le voyage dans le temps. De plus, il parvient à insuffler quelques rares moments d’émotions à son film, mais d’une intensité qui laisse sans voix.

Techniquement et stylistiquement parlant, le film est une merveille. Les décors et les paysages sont produits avec justesse, tant dans la période passé que futur, et le travail sur les costumes dans l’Amérique des années 70 est superbe. Mais l’un des atouts majeur du film réside dans les combats proposés. La mutante Blink, dont le pouvoir est d’ouvrir des portails spatiaux, permet un étalage de merveille technique et chorégraphique de la part de Singer et son équipe, et les combats dépassent le cadre de la simple castagne pour proposer un spectacle d’un niveau incroyable.

X-Men 2

Quant au scénario, dirigé par la plume de Simon Kinberg (X-Men, l’affrontement final, Sherlock Holmes…), avec la collaboration de Matthew Vaughn, fait preuve de beaucoup de maturité et d’originalité. Loin du comique parfois moyen présent dans la trilogie originale, ou encore du blockbuster écrit uniquement pour faire du bruit, les deux hommes signent un script digne héritier d’X-Men : Le commencement, s’il n’est pas mieux. Le film, très adulte, succède à Captain America : le soldat de l’Hiver dans son traitement de film de super-héros sur fond politico-social. Et il est bien aidé par le casting du film, où mutants de la trilogie originale et mutants de Matthew Vaughn coexistent en parfaite harmonie. Tous les acteurs du film livrent une incroyable performance, et James McAvoyMichael FassbenderJennifer Lawrence ou encore Ellen Page ne font que confirmer leur statut de nouvelles icônes du cinéma. Enfin, mention spéciale à la musique de John Ottman, qui se révèle sublime et ne fait qu’allonger un peu plus les atouts de l’œuvre.

X-Men 3

Bien aidé par un script et un groupe d’acteurs de qualité, X-Men : Days of Future Past se révèle être un film de super-héros loin au-dessus de la moyenne, surtout grâce à une réalisation de Bryan Singer de haute-volée. Volant loin des standards du blockbuster, le film propose une vision parfois apocalyptique, parfois pleine d’espoir du monde. Si Vaughn avait prouvé que les mutants n’avaient pas dit leur dernier mot, Singer confirme et, s’il continue ainsi, assure un avenir radieux à la franchise !

Note : 18/20 

Image de prévisualisation YouTube

Par Crowley

ServalNote de Serval: 12/20

One Comment to "X-Men Days of Future Past"

  1. […] X-Men: Days of Future Past de Bryan Singer : Raven Darkholme / […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net