Maman, J’ai Encore Raté l’Avion

affich_1531_1

Titre Original : Home Alone 2

De : Chris Columbus

Avec Macaulay Culkin, Joe Pesci, Daniel Stern, Tim Curry

Année: 1992

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie

Résumé:

Après Paris, c’est à Miami que la tribu McCallister décide de passer les fêtes de Noël. A l’aube du jour J, toute la famille est sur le pied de guerre et file à l’aéroport en prenant bien garde de ne pas oublier Kevin. Mais celui-ci s’éclipse pour acheter des piles pour son walkman, il ne retrouve plus les siens et s’embarque par mégarde pour New York…

Avis:

« Maman, j’ai encore raté l’avion« , tout comme, le premier, mais aussi « Chérie j’ai rétréci les gosses« , « Beethoven« , « Un flic à la maternelle« , Retour vers le futur« , « Allo Maman ici bébé » ou « Les goonies« , fait partie des films qui ont marqué mon enfance et mon adolescence. Ce sont des films que je trouve indémodables et que je prends toujours plaisir à revoir. Celui-ci m’amuse toujours autant, alors que les blagues sont nulles, mais qu’est-ce que c’est drôle.

C’est le genre de film qui fait du bien, le genre de film devant lequel on oublie les petits tracas du quotidien pour suivre les aventures de Kevin, le gamin, l’un des gamins les plus inventifs dans la bêtise.

13_m0z65

L’année dernière la tribu McCallister était partie fêter Noël à Paris. Mais en cours de route, il se trouve qu’ils avaient laissé Kevin, le jeune fils à la maison.

Cette année, ils partent passer les fêtes à Miami et bien sûr ils ne comptent pas reproduire l’erreur. Oui, mais alors si cette année Kevin est bien parti avec eux, c’est à l’aéroport qu’ils sont séparés et le jeune Kevin suit un inconnu de dos, le prenant pour son père. Et c’est ainsi qu’il va se trouver à New York. Kevin a encore une fois raté l’avion …

Le voici alors seul dans la jungle New Yorkaise, mais alors que d’autres petits garçons seraient apeurés, ce n’est pas le cas de Kevin qui lui voit en cette erreur des vacances terribles.

Ça faisait un bout de temps que je ne l’avais pas vu. Profitant qu’un pote ne l’avait pas encore vu, j’ai pris le prétexte pour le revoir et lui faire découvrir en même temps. Et malgré ses vingt et un an, je dois dire que le film passe toujours aussi bien et étonnamment, même s’il sent très bon les années 90, aussi bien dans la façon de filmer, que dans l’ambiance et bien sûr les looks, le film ne vieillit pas. Il se regarde toujours aussi bien, c’est toujours aussi drôle, rythmé et entraînant. Alors que bon nombre de films de ces années-là prennent une belle claque, celui-ci reste toujours au top.

Ce que j’aime dans ce film, c’est la façon dont le réalisateur a trouvé pour perdre Kevin. Après un génial premier film, il aurait été facile que la suite ne tienne pas. Des parents qui oublient ou perdent leur fils deux fois de suite pour la même période cela aurait pu paraitre trop gros si c’était mal fait. Mais non l’histoire et la cause de ce quiproquo passent comme une lettre à la poste et la raison qu’à Kevin de ne pas rappeler ses parents est valable, même le fait que Kevin retrouve les méchants du premier par hasard pour de nouveau les mettre hors d’eux passe très bien, alors que là c’est quand même quelque chose d’énorme que nous fait avaler Chris Columbus, mais comme pour tout le film ça marche bien.

Et c’est donc comme ça qu’on se retrouve à suivre avec plaisir les pitreries de notre jeune héros et c’est drôle. Bien sûr il va falloir prendre ce film au deuxième degré pour s’amuser, car ici rien n’est crédible.

Le scénario est gentillet, c’est un film de Noel pour les enfants, mais qui va aussi ravir les plus grands. Comme le film est très gentillet et bien-pensant, alors la morale va avec. Elle est bien-pensante, mais pas lourde, ça reste léger et frais et le final est joli, un peu niais, mais joli.

Moi quand je regarde ce film, je me fends vraiment la poire, je rigole de bon cœur de la débilité des gags, que ce soit de Harry et Marv qui n’ont vraiment pas inventé le fil à couper le beurre, où bien de la façon qu’à Kevin de terrifier le service de l’hôtel dans lequel il a pris une chambre. Les gags sont énormes, démesurés, sur beaucoup de pièges de Kevin les hommes ne se relèveraient pas, s’ils y arriveraient, ils feraient demi-tour, alors c’est encore plus drôle de voir ces deux idiots y retourner pour prendre leur branlé. C’est abusé, je connais les gags par cœur et à chaque fois j’en ai mal aux zygomatiques et aux abdominaux, mais c’est trop bon.

Il faut dire aussi que le casting est génialement trouvé. Macaulay Culkin est excellent avec sa p’tite frimousse. Quand on le voit on sent de suite la malice de cet enfant. On sent les bêtises qu’il va pouvoir faire que ce soit seul chez lui ou à New York. Et j’aime aussi que ce soit un peu le vilain petit canard de la famille. Les deux méchants sont géniaux eux aussi. Joe Pesci et Daniel Stern sont trop bien assortis dans leur duo improbable. D’emblée, quand on les voit on sent l’équipe de bras cassés. Les parents de Kevin sont toujours aussi bien incarnés par Catherine O’Hara et John Heard. Pour les petits nouveaux, on trouve l’équipe du Plaza hôtel. Là aussi, le casting est excellent, entre Tim Curry et sa tête de fouine, Rob Schneider en majordome et le visage aussi dur et rigolo Dana Ivey en réceptionniste. Et puis il y a Brenda Fricker, la dame aux pigeons que je trouve belle et touchante.

maman_jai_encore_rate_lavion_12_je_vous_aime

« Maman, j’ai encore raté l’avion » est une très bonne comédie toute aussi excellente que le premier. Une comédie devant laquelle je rigole de bon cœur, qui me change les idées et la sublime bande originale signée John Williams restera toujours un incontournable de Noel, tout comme le film d’ailleurs.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

HerschellNote de Herschell: 12/20 Sympathique mais loin d’être aussi bien que le premier opus!

TrasherNote de Trasher: 15/20 Malgré les années, toujours aussi délirant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net