octobre 29, 2020

Life on Mars UK Saison 2

LifeOnMars_UK_S2

D’après une idée de : Matthew Graham, Tony Jordan, Ashley Pharoah

Avec John Simm, Philip Glenister, Liz White, Marshall Lancaster

Pays: Angleterre

Genre: Fantastique, Thriller

Nombre d’Episodes: 8

Résumé:

Le monde de l’inspecteur Sam Tyler va changer du tout au tout. Peu de temps après que sa petite amie ait été kidnappée par un serial killer, il est renversé par une voiture. Il se réveille en 1973… Devenu jeune inspecteur de police, il doit s’adapter à ce nouveau monde et découvre un lien entre un meurtre récent et le kidnapping de sa fiancée en 2006.

Avis:

Deuxième et dernière saison pour l’excellente série anglaise « Life on Mars« . Après sa première saison qui m’a passionné comme rarement une série avait pu le faire jusqu’ici, j’avais très hâte de savoir la suite et surtout de savoir ce qui pouvait arriver à mon inspecteur préféré, Sam Tyler.

Et je n’ai pas été déçu par cette suite qui est tout aussi bien que la première avec un épisode final qui enchaîne tellement de rebondissements qu’on a envie de hurler « Mais arrêtez, laissez le tranquille et balancez-moi cette fin ». Et enfin elle arrive après tant de suspens, une conclusion finale que je n’aurais pas crue. « Life on Mars » aura été tout simplement parfaite jusqu’à son acte final et c’est avec regret, mais aussi satisfaction, avec ce sentiment d’avoir vu l’une des meilleures séries que j’ai pu voir, que je laisse l’inspecteur Sam Tyler.

LifeOnMars_wreck

L’inspecteur Sam Tyler est l’un des meilleurs inspecteurs de Londres. Alors qu’il enquête sur un meurtrier en série qui a enlevé sa compagne, il est renversé par une voiture. A son réveil, il n’est plus en 2006, mais il est en 1973. Que fait-il ici ? Comment et pourquoi est-il arrivé ici ?

Il va apprendre qu’il est dans le coma et que ce monde n’est pas réel. Que les médecins font tout leur possible pour le sauver, mais en attendant de trouver une solution pour peut-être sortir du coma et revoir les siens, Sam, qui est toujours inspecteur dans cette nouvelle « vie », doit essayer de vivre une vie normale pour ne pas sombrer. Mais ses méthodes du futur se heurtent aux méthodes quelque peu brutales et imbibées de son inspecteur en chef.

Ce que j’ai pu aimer cette première saison. « Life On Mars » est une série de très haute facture. Je l’ai trouvé incroyable, elle m’avait passionné tout autant que la série elle-même. C’est donc avec un très grand plaisir que je retourne en 1973 avec Sam Tyler pour des enquêtes toujours aussi funs les unes que les autres et surtout enfin savoir s’il va se réveiller ou non.

Pour cette deuxième saison, les scénaristes ont mis les bouchées double pour nous offrir encore plus de suspens et surtout de mystère autour du coma de Sam Tyler. J’ai adoré la direction que la série a prise. J’ai adoré le doute qui s’installe au fur et mesure. On a le sentiment que c’est plus compliqué que ce que l’on veut bien nous montrer, surtout que la confusion règne de plus en plus pour le personnage principal qui risque de se perdre petit à petit. Je me suis posé pas mal de questions, j’avoue qu’elle m’a même hanté, tant j’avais des doutes sur ce qui pouvait être réel ou non. Le dernier épisode est d’ailleurs un must à lui seul. C’est cinquante minutes de doutes, de remises en question, d’émotion aussi, c’était tellement bien fait et prenant. « Life On Mars n’a vraiment pas raté sa sortie et va nous réserver des rebondissements jusqu’au générique final.

La série va aborder aussi de façon très intelligente d’autres sujets en parallèle, comme le racisme, l’évolution de la femme ou l’I.R.A.

Cette saison sera un plus sombre dans son ambiance que la première, mais elle gardera aussi cette ambiance cool, avec bière, whisky et rock anglais au programme. Comme pour la première saison, sa suite est toujours aussi bonne pour nos oreilles. La BO va nous faire de petites merveilles avec des titres de Dusty Springfield, Cream, David Bowie bien sûr, Roxy Music, Elton John, Uriah Heep, The Strawbs, The Audience ou Traffic, Atomic Rooster et tellement d’autres encore, elle est impressionnante tant elle est variée et référencée. C’est un pur plaisir pour les oreilles.

Le casting est toujours aussi brillant. C’est avec plaisir qu’on retrouve les membres de ce commissariat. John Simm est toujours aussi excellent dans le rôle-titre. C’est un personnage que j’aime beaucoup et que le comédien rend très touchant. Chaque petit geste est bien placé, chaque parole est dite avec tant de conviction. C’est un acteur fabuleux ce type, il est capable de nous faire rire et pleurer avec rien. Je suis complètement sous son charme.

lifeonmars460

On retrouve aussi l’hilarant Philip Glenister dans le rôle de l’inspecteur Gene Hunt et il va encore en faire voir au pauvre John Simm. Ses méthodes d’investigation sont aussi drôles qu’improbables et mal venues. Et c’est ce qui rend cette série si cool. Plus les épisodes passent et plus Liz White se révèle être délicieuse. L’actrice est un petit brin de fraîcheur au milieu de toutes cette « testostérone ». Quant à Marshall Lancaster et Dean Andrews, ils font toujours aussi bien la paire.

La série s’offrira quelques bons acteurs pour peupler ses épisodes, ainsi on trouvera au fil des enquêtes de Sam, la belle Alex Reid, Kieran O’Brien, Jason Watkins et Sean Gilder.

« Life On Mars » aura été parfaite du début à la fin. Chaque épisode est excellent, l’idée en elle-même est prenante, le mystère sera entier jusqu’au bout. C’est une série que j’ai adorée, qui m’a torturé et pris aux tripes surtout vers sa fin où tout s’accentue. Puis il y a cette bande originale qui est une véritable culture musicale à elle seule.

C’est encore une belle perle venue d’Angleterre. Des séries comme celle-ci j’aimerais en voir plus souvent. Avec ses seize épisodes « Life On Mars » est une série que je conseille à tout le monde.

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.