octobre 29, 2020

Satanik

satanik_magda_konopka_piero_vivarelli_006_jpg_zxvi

De : Piero Vivarelli

Avec : Magda Konopka, Julio Peña et Umberto Raho

Année : 1968

Pays : Italie, Espagne

Genre : Thriller

Résumé :

Marnie Bannister est une vieille femme extrêmement laide. Docteur, elle entre en contact avec un scientifique de Madrid, ce dernier aurait découvert un moyen de régénérer les cellules, ce qui permettrait de recouvrer la beauté de la jeunesse. Cependant la solution miracle ne l’est pas vraiment… Une fois une dose absorbée, la personne devient agressive. Marnie ignorera l’avertissement du docteur et elle le tuera afin de récupérer la substance qui lui permettra de vivre normalement. Après avoir pris une gélule, Marnie se réveille jeune et belle, mais ce miracle est accompagné d’une soif de vengeance ! Elle profitera donc de cette beauté renouvelée pour séduire les hommes et… les tuer !

Avis :

Satanik est une adaptation d’une bande dessinée portant le même nom, la B.D est de Max Bunker avec les dessins de Magnus. Elle est connue en France sous le nom de Demoniak.

La scène de départ nous plonge assez bien dans le film. Marnie, vieille, laide et désespérée arrive dans le laboratoire du docteur. Celui-ci lui explique brièvement les effets de ce sérum miracle. Elle est tout de suite charmée par ce produit, l’homme aura beau lui dire qu’il n’est pas encore prêt à être utilisé sur l’être humain, elle l’ignorera. Elle sait qu’avec ce produit elle a un avenir, et personne ne l’empêchera de le consommer ! Et le premier meurtre a lieu ! Pendant un instant d’inattention le scientifique se fera assassiner par Marnie qui ne perdra pas de temps pour ingurgiter la première gélule.

satanik-film-movie7-e1397287354739

Après un début très mouvementé et stressant, car le visage de cette femme est vraiment affreux, nous aurons le droit à un film entrecoupé, d’une part Marnie, jeune et belle en train de séduire tous les hommes qu’elles croisent et d’autre part une équipe de police qui enquêtera sur les cadavres qu’elle laissera derrière elle.

Un petit obstacle rendra plus difficile le rêve de Marnie, la concoction du docteur n’a qu’un effet temporaire. Elle devra donc revenir sur place récupérer le reste de la solution pour pouvoir être jeune aussi longtemps qu’elle aura des gélules. Cependant les policiers vont envahir les lieux d’ici peu… Et le gardien vient de la repérer !

Parlons de ces policiers… On les excuserait s’ils étaient jeunes, mais quand nous les voyons on pense à des hommes qui connaissent leur boulot, avec un minimum de perspicacité ! Mais non… de vrais empotés, ils se feront berner du début à la fin ! Jamais, il m’a été donné de voir des agents de police aussi idiots. Une personne est entrée dans le bâtiment où le meurtre a eu lieu, une seule est sortie. Vont-ils l’interroger ? Non, ils la laissent partir… En plus d’être idiots, les enquêteurs nous barberons avec des dialogues longs et inintéressants.

Nous allons donc suivre Marnie, la séductrice, il sera certes agréable de la regarder mais cela s’arrêtera là. Car même si sa première séduction est excitante, elle est très vite agaçante ! Ce qui fait que le résultat nous endort au lieu de nous émoustiller…

Comment rester éveillé jusqu’à la fin ? Nous prendrons sur nous et nous continuerons de regarder la belle Magda Konopka, tout en suivant les enquêteurs qui galèrent à suivre sa trace…

vlcsnap-2011-02-04-13h07m21s79

Nous aurons tout de même le droit à un strip-tease de l’actrice, un peu décevant cependant et les policiers nous offrirons un final explosif avec une fusillade ! Où ils laisseront passer Marnie qui sans ses gélules qu’elle aura perdues préalablement, retrouvera son visage de vieille. Mais les policiers cherchaient la jeune Marnie ! On pourrait penser qu’ils ont réussi à comprendre que la vieille et la jeune n’était qu’une mais c’est un peu trop demandé…

Malgré un début plutôt prometteur, Satanik devient vite ennuyeux. Les scènes de charme de Marnie sont très peu efficaces, on se demande même comment les hommes peuvent se faire avoir… L’enquête est menée par une équipe idiote à qui on aimerait bien donner quelques gifles, histoire de les réveiller, tellement la solution saute aux yeux. Seuls les quelques meurtres et la beauté de Magda Konopka nous donneront la force de regarder le film jusqu’à la dernière minute.

Un conseil ? Mieux vaut sans doute se tourner vers la bande dessinée !

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Herschell

AqMENote de AqME: 08/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.