janvier 19, 2021

Un Voyage

107394.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Samuel Benchetrit

Avec Anna Mouglalis, Yann Goven, Céline Sallette

Année : 2014

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Un couple dépose leur enfant à la maternelle un vendredi matin. C’est la grand-mère qui viendra le chercher le soir et qui le gardera pour le week-end. Eux partent en voyage, dans un autre pays…

Avis :

Le dernier film de Samuel Benchetrit, « Chez Gino« , datait de 2011 et c’était l’une de mes comédies préférées sorties cette année-là.

Benchetrit, c’est un réalisateur qui se fait assez rare, mais quand il sort un film, c’est toujours un très bon moment, alors j’attendais le nouveau avec une certaine impatience.

Tourné en toute discrétion et avec très peu de moyens, le voici de retour avec « Un voyage« . À la vision de la bande-annonce, le film s’annonçait très spécial… Sorte de trip hallucinant perdu en pleine montagne, le film m’intriguait autant qu’il me donnait envie.

Profitant d’une avant-première parisienne, je me suis donc rué au cinéma et le résultat est complètement déconcertant. Je ressors de ma séance complètement mitigé, ne sachant trop quoi penser de ce film tant le réalisateur à bousculer mes repères.

591599.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Mona et Daniel partent en weekend en Suisse. Une fois arrivés sur place, ils font la connaissance d’un couple, avec qui ils s’entendent plutôt bien. Ils décident même de passer une partie du weekend ensembles.

Mais au cours du weekend, Mona et Daniel se laissent gagner par une mélancolie, qui se transforme peu à peu en une tristesse infinie, pour aller presque tutoyer la folie.

Est-ce que l’amour du couple pourrait passer ce weekend très particulier dans leur vie ?

Difficile, très difficile d’écrire quelque chose, sur le nouveau film de Samuel Benchetrit, tant ce dernier sort des sentiers battus et est atypique.

À la sortie de la salle, j’ai clairement rejeté ce film, tant j’ai eu du mal avec. Mais je dois dire qu’il a hanté mes pensées et que petit à petit j’y ai trouvé plusieurs choses intéressantes. « Un voyage » c’est un film qu’on ne verra pas tous les jours, c’est un film qui va vous perdre, certains adoreront, seront même fascinés, alors que d’autres le rejeteront en bloc, mais qu’on aime ou non, le film ne vous laissera pas indifférent.

Le gros problème que j’ai eu avec ce nouveau film, ce n’est pas la narration très lente, ou la mise en scène complètement aventureuse qui nous offre des scènes aussi belles qu’elles sont improbables. Le problème que j’ai eu, c’est que je suis resté largué pendant toute la durée du film. « Un voyage « , c’est à la limite de l’expérimental. Je me suis demandé de quoi pouvait bien parler ce film pendant toute sa durée, les scènes, si belles soit elles, ne fonctionnaient pas ensembles, on est perdu, certaines n’ont aucun sens et la question du pourquoi m’est restée en tête. Il me manquait un élément et il m’a fallu attendre la fin du film, soit une heure trente plus tard, pour pouvoir cerner à peu près toute cette folie et cette tristesse, mais il y a certains moments du film qui resteront sans réponse, comme par exemple une scène dans la montagne, ou alors les scènes entre le personnage de Mona et un policier.

C’est perturbant comme procédé et je n’ai pas réussi à rentrer dans le film, ce qui est dommage, car la bande-annonce éveillait beaucoup ma curiosité.

Après tout n’est pas à jeter. J’ai trouvé le film bien réalisé, j’ai beaucoup aimé l’ambiance, l’atmosphère singulière très glauque que dégage le film. Il a une identité, un caractère qui lui est propre. Benchetrit, dans l’ambiance et le style, assure derrière sa caméra, c’est dommage que l’histoire ne suive pas. Je pense que ce qu’on va apprendre au final, j’aurais aimé le savoir au début, je pense que j’aurais certainement plus accroché au film, mais en même temps, cette question du pourquoi, si elle avait été révélée au début du film, celui-ci aurait surement perdu de son attrait, d’où mes sensations complètement partagés sur ce film. La seule chose dont je sois sûr, c’est au sujet de la bande originale, que j’ai trouvé géniale. Franchement très très bonne pour nos oreillers, entre électro et rétro, ce sera l’une de mes plus belles de cette année.

J’ai eu aussi beaucoup de mal à accrocher avec les personnages que j’ai trouvé très antipathiques. Même s’ils jouent très bien, en particulier, Anna Mouglalis, qui est phénoménale dans ce film, j’avoue avoir été tellement perdu avec son intrigue, qu’il m’a été impossible de ressentir la moindre émotion pour les personnages, et même sur le final, qui est pourtant terriblement dramatique. Le film m’a laissé de marbre.

595661.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce « Voyage » que nous offre Samuel Benchetrit, me laisse donc sceptique. S’il y a des choses que j’ai beaucoup aimées dedans, l’ensemble m’a beaucoup ennuyé et je n’ai pas aimé ce sentiment d’être perdu, et de ne pas comprendre ce que je regarde. Parfois, j’adore ça, comme chez David Lynch (« Inland Empire« ) ou Godfrey Reggio (« Koyaanisqatsi« ), mais là pour le coup la magie n’a pas fonctionné… Dommage, c’est le premier film du réalisateur que je n’aime pas trop…

Note : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.