décembre 2, 2020

Qu’est-ce Qu’on a Fait au Bon Dieu?

474265.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

De : Philippe de Chauveron

Avec Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan, Medi Sadoun

Année : 2013

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt « vieille France ». Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois.
Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

Avis :

Cela faisait bien longtemps qu’un film avec Christian Clavier ne m’avait pas autant donner envie de le voir. Ces dernières années, le comédien n’a pas tourné dans des films qui donnaient franchement envie entre « Les profs » et « On ne choisit pas sa famille« , il n’y avait vraiment pas de quoi s’extasier. D’ailleurs quand j’ai vu l’affiche de ce film, je me suis dit que ce film devait être du même acabit. Mais voilà que mon cinéma en organise une avant-première et qu’il promet qu’une partie de l’équipe sera présente après le film. Une chance de rencontrer l’un des acteurs de mon enfance (je ne sais pas combien de fois j’ai pu voir « Les visiteurs » ou « L’opération Corned Beef« ).

Je regarde donc la bande-annonce, histoire de savoir où je mets les pieds et là, miracle, le film s’annonce bien, j’ai même rigolé à certains gags de la bande annonce, cette soirée s’annonce donc de bonnes augures… Mais elle s’annonçait seulement, parce même si le film m’a amusé à certains moments, l’ensemble reste quand même très cliché et lourd, puis Christian Clavier n’est pas venu (oui c’est vrai je rêvais un petit peu…).438222.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Claude et Marie Verneuil sont français, catholiques pratiquants, gaullistes et issus de la bourgeoisie française. On peut dire qu’ils ont des valeurs et qu’ils aimeraient bien s’y tenir. Ils ont quatre charmantes filles, Ségolène, Odile, Isabelle et Laure.

Mais dans ce beau tableau idyllique, Claude et Marie trouvent que l’harmonie familiale n’est pas là. Au contraire, elle est très troublée. Ségolène, leur fille aînée, a épousé Chao, un homme d’origine Vietnamienne. Ensuite ce fut le tour d’Odile, qui elle, a épousé David… Bénichou… Un homme de religion juive et originaire de Tel-aviv. Puis enfin il y a Isabelle, qui elle, n’en parlons même pas, a épousé un Rachid Benassem… Ce qui se passe de commentaires pour les parents. La vie de la famille Verneuil est donc quelque peu compliquée et les deux parents mettent de côté leurs aprioris. Ils décident même pour Noel d’inviter toute la famille, bien sûr en évitant tous les sujets qui fâchent, comme Israël, Le Dalai Lama ou la Burqua.

Pendant les fêtes, Claude et Marie vont apprendre une bonne nouvelle, Laura, leur petite dernière vient de se fiancer avec un Charles… Un catholique… Hallelujah !!! Et d’origine congolaise…..

Laura et Charles, pour Claude et Marie, c’est peut-être bien le mariage de trop …

Philippe de Chauveron n’est pas la crème de la crème de nos réalisateurs, mis à part son « L’Amour aux trousses » qui est sympa, les autres films que j’ai pu voir de lui ne m’ont pas vraiment convaincu.

Avec « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? « , le réalisateur démontre qu’on peut rire de tout, la religion, l’amour et les différences.

Le film commence plutôt bien en nous présentant le désespoir des parents Verneuil, avec une succession de mariages tous plus « différents » les uns que les autres. On rigole devant les visages décomposés de Clavier et Lauby qui se voient, en l’espace de quelques années, devenir la famille Benetton. Très vite le film enchaîne et arrive dans le vif du sujet, les différences et l’acceptation. Les vannes vont bon train et l’histoire va nous montrer qu’il n’y a pas que les parents Verneuil qui sont plein de préjugés, puisque les genres entre eux ont un peu de mal à s’accepter. Pendant un petit moment, j’ai eu l’espoir de trouver un bon film. L’humour est sympathique et le scénario est malin, en développant de façon astucieuse, la peur de l’autre chez les bons français, comme ils aiment s’appeler chez les Verneuil, mais aussi les Français qui ont des origines. Le musulman, ayant du mal avec son beau frère juif et inversement, puis les deux ayant du mal avec leur beau-frère asiatique. On rigole bien, on se détend, c’est franchement sympa. Mais voilà, le film va s’arrêter-là. Petit à petit, Philippe de Chauveron va tomber dans la caricature à outrance. L’humour devient lourd, très lourd, trop lourd, les vannes sont vaseuses. Il y en a bien quelques unes qui sont rudement bonnes et bien placées, mais dans l’ensemble ce n’est pas ça et plus le film avance et moins elles se font présentes. En regardant ce film, j’avais la sensation que le film faisait de l’humour pour faire de l’humour. On rigole des clichés, ce qui aurait pu être très drôle, mais là il y a presque un cliché à la minute et c’est lourd, on n’en peut plus. Surtout que si au début du film, l’histoire est sympathique, la suite est plus que prévisible, c’en est même trop facile.

Ensuite, je parlais de mise en scène inexistante, car quand on regarde « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?« , on a très vite l’impression que le film est une suite de sketchs, avec un début, une montée, la vanne et hop, on passe au suivant. D’où l’humour trop lourd. J’avais cette impression que les comédiens faisaient un peu ce qu’ils voulaient, quand ils le voulaient et c’est assez décevant. Il y a pas mal d’incohérences aussi, de moments très « WTF ? » surtout dans ce qui arrive aux parents. On comprend pourquoi, mais pas comment. Comme s’il nous manquait une partie du film à ce moment-là. Le réalisateur du moins, se concentre sur l’humour à tout prix et ne développe pas son intrigue.

Après il reste des comédiens sympas, et même de bonnes surprises. C’est vrai que ça reste drôle de voir le désespoir dans les yeux de Christian Clavier et Chantal Lauby. Les deux acteurs sont bien, mais on les a connus bien plus impliqués.

Dans les filles de la famille Verneuil, les comédiennes sont plutôt pas mal en particulier Emilie Caen, l’émotive de la famille et la dernière Elodie Fontan. Chez les gendres par contre ce n’est pas ça du tout, même si les comédiens sont sympas, leur humour écrase tout attachement à leur personnage. Il n’y a que Frédéric Chau, que j’ai pour le coup vraiment trouvé bon. Il est drôle sur tout le film, c’est un peu mon coup de cœur sur ce film.

442910.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est donc encore une fois un film qui s’annonçait très bien, mais qui malheureusement mis à part quelques moments très drôles pour le reste, c’est très vite oubliable. Bien sûr qu’on peut rire de tout, surtout quand c’est bien fait, mais à force de vouloir trop en faire, ça n’est plus drôle, c’est juste lourd et gonflant. Dommage, parce que sur le papier et dans sa bande-annonce ça avait l’air de fonctionner…

Note : 07/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.