décembre 1, 2020

Muse by Museum at Silly

1234680_10203356034801880_766818923_n

On ne prend plus le temps de sortir dans des petites salles pour voir des groupes dont on ne connait pas grand-chose. Il fut un temps, j’adorais me rendre au Salon de Silly pour y découvrir des groupes qui jouissaient d’une certaine renommée dans la région (Jeronimo, Yel, Starving, …) mais, la vie, le boulot, les enfants font que les sorties se font de plus en plus rare et on oublie ce genre d’endroit, ce genre d’ambiance, arrosée de bière et animée de pogos.
C’est donc la tête pleine de souvenirs que je retourne dans ce café/concert reculé dans le trou du cul de la Belgique pour y découvrir un groupe dont je ne connais pas grand-chose, si ce n’est qu’il reprend les chansons de Muse.

Après tout, Muse est un groupe très agréable à écouter, mais, en faire des reprises est à double tranchants, car, la voix de Matthew Bellamy est très difficile à imiter. C’est donc avec une légère crainte que je pousse la porte d’entrée. Après quelques bières brassées localement, la première partie, Baune, commence. Pas désagréable, cette mise en bouche lorgnant du côté de Placebo (ils reprennent d’ailleurs The Bitter End) met en jambe pour la suite. Première partie finie, le moment est venu de vider quelques godets avant les premiers accords de Muse by Museum.

1468537_10203356034481872_1786059743_n

Et, dès les premières notes, c’est une agréable surprise. Les riffs de guitares sont parfaitement reproduits, le look du chanteur aussi, mais, attention, il va bientôt chanter, attention les oreilles………….. et ben non en fait.  Les premières paroles nous rassurent, la voix, tout en étant différente, s’accorde parfaitement avec les riffs de guitares des chansons de Muse.

Concernant le show en question, rien à redire non plus, si ce n’est une prestation scénique un peu « timide » (probablement dû à l’étroitesse de la scène). Il faut dire aussi qu’il n’est pas évident pour Ludo (chants, guitare et piano) de jongler (au sens figuré hein !) avec tous ses instruments qu’il maitrise d’ailleurs très bien. Très bonne prestation du tatoué Rich (batterie) qui maitrise également très bien le répertoire de Muse, tout comme Jack (basse) qui s’éclate comme un fou à jouer avec son public.

Une très agréable soirée passée et une bonne découverte car, si j’étais sceptique quant à la qualité de ce groupe « cover », les premières minutes m’ont bluffées et j’espère sincèrement que ce groupe remplira les prochaines salles dans lesquelles il jouera (pas comme ce samedi) car ils le méritent vraiment. Seul petit bémol, pas assez d’anciens morceaux (à part Bliss, New Born, Plug In Baby, Feeling Good et Muscle Museum)

S’ils se produisent près de chez vous, rendez-y vous les yeux fermés. Et puis, c’est vachement moins cher que les 80€ que j’ai du lâcher pour me retrouver à 100m de la scène pour voir le vrai Muse.

Preuve de la sympathie de ses membres, voici une petite interview express de Jack, le bassiste

 1377265_10203356033481847_851870109_n

Lavisqteam : Comment est né Muse by Museum ?

Jack : Nous nous sommes rencontrés lors de participation à des projets musicaux divers. La seule chose que nous savions c’est que nous avions vraiment envie de jouer ensemble. Rapidement la décision  fût prise de commencer par des ‘covers’. Au regard de nos compétences individuelles, c’est naturellement vers Muse que nous nous sommes tournés (on n’a pas trouvé d’autre groupe avec un chanteur-guitariste-claviériste, basse-chant et batterie…)

L : On sent beaucoup de boulot derrière la prestation du groupe, combien de répétition par semaine en moyenne?

J : Désolé de te décevoir mais même s’il a fallu quelques mois pour mettre la machine en marche, nous ne répétons plus qu’une fois par semaine et uniquement en période de concerts.
L : Hormis Muse, quel genre de musique/groupe écoutes-tu?

J : Si on mélangeait nos styles, on ferait du – Glam  – Prog – FM  Rock.

L : Quelle ambition nourris-tu pour Muse by Museum


J : Pourquoi pas, une reconnaissance internationale?
Nous ne cherchons pas à devenir un groupe Officiel de reprises de Muse ou à attirer quelque attention du groupe original. Simplement fournir du bon temps aux spectateurs et, pour nous  personnellement, prendre simplement du plaisir à faire le plus beau métier du monde !

L : Etant donné que notre site se compose en grande partie de cinéma, quel est ton film préféré?

J : J’adore le cinéma et j’en ai profité pour jeter un œil à ton  super blog, bravo!
Ce n’est pas mon film préféré mais je viens de revoir  la leçon de piano : la musique, l’interprétation des acteurs et en particulier  Holly Hunter sont  hallucinantes !
Ce film, qui a reçu une palme d’or, est à voir absolument.

L : Bonne continuation, merci beaucoup et à très bientôt

J : Merci à toi blogueur !

1926715_10203356034001860_2128644466_n

Par Trasher

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

2 réflexions sur « Muse by Museum at Silly »

  1. Je suis allée les voir au « Spirit of 66 » à Verviers il y a 2-3 semaines, et comme toi, j’ai passé un excellent moment ! Et toujours comme toi, j’aurais préféré davantage de morceaux plus anciens. Mais « Knight of Cyndonia » m’a tout de même déjà ravie ^^
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

  2. moi je les trouve excellent je suis aller au spirit of 66 et a silly et on va les voire a mons et a huy a Pepinster et lambermon c’est vais sa vaut vraiment la peine d’aller les voir les ecouter et c’est trois mec vraiment super synpa et sans exagere je suis meme plus fan d’eux que du vrais group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.