Zombies Global Attack

Zombies-global-attack

De : John Lyde

Avec Corey Sevier, Eve Mauro, Jasen Wade, Danielle Chuchran

Année: 2012

Pays: Etats-Unis

Genre: Action, Horreur

Résumé :

Dusty se rend en Afghanistan pour retrouver Derek, son frère disparu, un théoricien de la conspiration persuadé qu’Oussama Ben Laden est encore en vie. Arrivé sur les lieux, elle rencontre des agents des forces spéciales et apprend que son frère n’était finalement pas si fou que ça : revenu d’entre les morts, Oussama Ben Laden est sur le point de conquérir le monde avec son armée de zombies…

Avis :

Si les films de zombies marchent bien, il y a d’autres genres qui font rentrer des sous dans les caisses des cinémas. Parmi tous ces genres, le biopic tient une place à part. Racontant la vie d’un artiste ou d’un homme important pour permettre au public de mieux le connaître, ce genre s’est diversifié et a connu un essor grandiloquent dernièrement. S’intéressant aux comiques (Coluche, l’Histoire d’un Mec) comme aux chanteurs (Cloclo, Gainsbourg Vie Héroïque), en passant par les hommes politiques (La Conquête), le biopic permet de s’intéresser aussi aux tueurs célèbres et autres dictateurs. Combien de film sur Hitler ont été fait ? Les gangsters comme Mesrine ou Carlos n’ont-ils pas eu leur heure de gloire posthume ? Le postulat de Zombies Global Attack est donc de mélanger le zombie avec le terroriste le plus connu, Oussama Ben Laden, pour faire un film d’horreur/action moins pourri que ce que l’on pourrait croire !

zombies-global-attack-03-500x281

La vie dans le désert, ça vous assèche un homme !

Le postulat de base est complètement imbécile et part des pires idées que peuvent avoir les américains, amateurs de la théorie du complot. Avant de mourir, Ben Laden a réussi à créer un virus rendant les gens morts-vivants, l’idéal pour faire des kamikazes à moindre coup. Alors qu’il se fait attraper par l’armée américaine, il s’injecte lui-même le virus et devient un vilain zombie qui réussit à s’échapper. Une troupe d’élite est donc envoyer pour neutraliser les talibans utilisant ce virus. Durant leur mission, le groupe va rencontrer une jolie demoiselle qui est partie à la recherche de son frère, un fou qui a décidé de traquer Ben Laden pour lui régler son compte. Si le pitch de départ est totalement improbable et loufoque, le film l’est tout autant, dans sa démarche, mais aussi dans quelques passages complètement hors de propos.

On retrouvera donc tous les clichés qui forment le nanar aujourd’hui. On a le beau mec qui joue les trois quarts du temps torse nu, la jolie blonde qui tue des zombies au katana ou qui s’entraîne sur un fond de soleil couchant pour extérioriser sa colère, le pince sans rire qui fait des blagues même aux portes de la mort ou encore le cinglé que se marre de toutes les situations. Tous ces personnages forment un panel idiot et sana grande cohérence. On pourrait d’ailleurs comparer Zombies Global Attack avec D17, un film où des soldats affrontent des surhommes monstrueux à la Farcry. Bien sûr, le film est indépendant et souffre d’un petit budget, du coup, les effets spéciaux numériques sont réellement mauvais. Le sang en image de synthèse est vraiment mal foutu et les explosions sont vraiment ridicules. D’autant plus ridicules qu’elles n’explosent que le corps du zombie mais proprement, c’est-à-dire que rien ne vole, ni viscères, ni os, ni rien, le corps est totalement désintégré. Enfin, le film est très riche en dialogues, et comme on le sait tous, dans ce genre de films, ça ne vole pas bien haut et celui-ci n’échappe à la règle, avec des passages parfois lénifiants.

Mas bizarrement, tout n’est pas mauvais dans ce métrage. A commencer par la prestation des acteurs qui sont assez convaincants. C’est d’ailleurs assez drôle de se prendre d’affection pour le beau gosse torse nu de service car d’habitude, c’est le genre de personnage complètement con que l’on déteste. Corey Sevier joue bien son personnage, le rendant attachant et c’est tout ce qu’on lui demande. Eve Mauro est l’atout charme du film avec Danielle Chuchran et elles ne s’en sortent pas trop mal, demeurent sympathiques alors que l’on ne voit pas leurs seins, pourtant adage des films d’horreur pour adolescents. Le reste du casting demeure correct, sans surjeu malgré les clichés véhiculés (la nana qui embrasse le mec qui vient de se faire mordre par exemple). L’autre point positif du film, c’est qu’il n’est pas avare en fusillade et meurtres de zombies. Certes, bien souvent ça n’apporte rien à l’histoire, mais on ne s’ennuie pas et les zombies sont bien présents. Enfin, les différents maquillages sont de bonne qualité, à l’inverse des effets numériques (le bombardement de fin vaut son pesant de cacahuètes). Les zombies sont convaincants et ne font pas faux, ce qui est déjà une bonne chose. La réalisation est propre, chose rare pour ce genre de projet et de budget.

zombies-global-attack-12

Oh ! Il a presque aimé notre film !

Au final, Zombie Global Attack n’est pas le navet annoncé. Un peu comme Vampire University sorti chez le même éditeur, le film ne vole pas très haut mais il possède un fort capital sympathie et surtout, il reste propre et inoffensif. On est bien loin des bousins filmés à la truelle avec une caméra qui bouge dans tous les sens. On regrettera le scénario stupide et surtout les quelques passages too much, comme la militaire au katana. Alors certes, ce n’est pas terrible, mais c’est toujours mieux que les productions Asylum ou qu’un certain Zombie Massacre produit par Uwe Boll !

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net