Les Démons d’Alexia

Demons Alexia

Résumé :

Alexia est une jeune exorciste extrêmement puissante. Elle va être testée par une société secrète, le CRPS (Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels). Les agents qui étaient venus la rencontrer vont tout de suite reconnaître ses indéniables talents et la recruter. Le but de cette société est de maintenir l’équilibre entre les forces du mal et celles du bien. Arrivée au centre, Alexia provoquera un étrange phénomène à propos d’un squelette … Phénomène qui changera la vie de l’exorciste à jamais !

Avis :

Les Démons d’Alexia est une BD écrite par Dugomier et dessinée par Benoît Ers.

Tant que l’on parle du dessinateur autant parler des dessins ! Que je ne trouve pas extraordinaire honnêtement … Pas désagréables à l’œil mais qui manquent de finesse.

Demons Alexia 1

Voici une des premières pages, vous pouvez y voir Alexia, l’alchimiste Harold Pleston (homme presque chauve) et le nécromancien Olof Zünd  (homme en veste verte). Comme vous pouvez le voir les dessins sont loin d’être les plus beaux qu’il nous a été permis de voir dans une BD, mais ceci reste une affaire de goût car ces graphismes peuvent tout de même plaire à certaines personnes même si ce n’est pas une majorité !

Parlons un peu des personnages, je vais être galant et je vais présenter Alexia en premier (en même temps c’est l’héroïne mais ce n’est pas grave). C’est dans sa jeunesse qu’Alexia a acquis son don pour l’exorcisme en s’approchant d’une pierre druidique avec un trou en son centre. Après cela elle découvrira son sort, elle aidera les gens à guérir et elle affrontera les forces maléfiques. Nous ne connaissons que très peu de choses sur ses parents mise à part un père mort et une mère qui ne cesse de l’appeler. Par contre nous remonterons dans sa généalogie jusqu’à des ancêtres … Vous n’avez qu’à le lire si vous voulez le savoir !

Le professeur Pleston va être le coéquipier d’Alexia, c’est lui qui l’accompagnera sur place quand un crime ou un événement surnaturel se produira, il lui expliquera le fonctionnement du CRPS. Son ambition est de devenir un aussi bon alchimiste que son légendaire père l’était.

Zünd est un personnage très spécial, sans pitié, au premier abord on pourrait penser qu’il est cruel et qu’il ne pense qu’à lui ! Et c’est une très bonne première impression, car c’est en effet le cas. Olof est un homme sans cœur, il ne vit que pour étudier des cadavres même ceux de ses collègues ! Et malgré tout cela, c’est un personnage fidèle au CRPS avec un brin d’humour noir que les autres n’apprécient pas…

Ces 3 personnages sont les plus imposants de l’ouvrage mais les autres peuvent très bien être aussi présents.

On rencontrera dans les protagonistes secondaires : un médium misogyne, une secrétaire avec qui Alexia discutera (ce sont les deux seules femmes de la BD), deux directeurs (un remplaçant de celui actuellement dans le coma), un aubergiste (Alexia dormira chez lui) et d’autres encore !

 Demons Alexia 2

Au cours de l’histoire Alexia va vouloir connaître les réponses à ses questions. Lesquelles ? Et comment va-t-elle y parvenir ? A cela elle n’a pas de réponse mais elle sait que dans la Zone 85, zone interdite du centre à cause de la catastrophe qui y a eu lieu quelques années plus tôt tuant tous les employés du Centre et entraînant le directeur dans un coma profond, elle trouvera le seul accès existant à Yorthopia, un monde parallèle où serait emmagasiné une quantité d’informations inimaginable !

Ce qu’il faut savoir avant tout c’est que cette BD n’est pas finie … Je n’entends pas par là qu’elle est en cours mais qu’elle est arrêtée car l’auteur s’est lancé dans deux autres projets depuis maintenant quelques années. Il est donc fort probable que la série s’arrête sur un total de 7 tomes. Et quand on voit l’avancée du scénario sur ce dernier tome on pouvait imaginer encore quelques tomes derrière !

Autre point négatif déjà cité plus haut : les dessins. Loin du niveau d’autres BD mais qui donne un charme quand même, les expressions des visages sont tout de même claires, ce n’est pas un supplice d’essayer de traduire les images.

Le personnage d’Alexia peut aussi être agaçant, ainsi que la secrétaire. Je ne suis pas comme Paolo Capaldi, le médium du CRPS qui ne désire pas de femmes au centre, mais je trouve leur caractère un peu simpliste trop basique et sans trop d’intérêt. On aimerait leur donner une bonne claque pour les activer un peu !

Heureusement pour équilibrer le phénomène, le caractère impitoyable du nécromancien nous fait sourire à chacune de ses répliques.

Un scénario vraiment efficace ! Alexia va être hantée par les démons du passé, le CRPS est menacé avec un traître à bord, un monde extraordinaire seulement accessible en passant par une zone où une catastrophe mystérieuse a eu lieu ! Seul témoin de cet événement : le directeur qui est encore dans le coma.

Représailles, jalousie, orgueil sont de mises. Le petit groupe du CRPS devra se faire entièrement confiance pour tenir le coup !

En conclusion, Les démons d’Alexia est une bonne BD qui aurait mérité d’être continuée de par son scénario qui pose beaucoup de questions et qui nous laisse sans réponse …

Note : 16/20

Par Herschell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net