avril 15, 2021

Cro Man

Titre Original : Early Man

De : Nick Park

Avec les Voix Originales de Eddie Redmayne, Maisie Williams, Tom Hiddleston, Kayvan Novak

Année : 2018

Pays : Angleterre

Genre : Animation

Résumé

Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre. L’histoire d’un homme des cavernes courageux, Doug, et de son meilleur ami Crochon, qui s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi.

Avis :

Dans le milieu de l’animation, les studios Aardman font figure d’exception. Loin, très loin, des animations 3D et des dernières technologies en matière d’images de synthèse, le studio s’est spécialisé dans la poupée et la pâte à modeler. C’est bien évidemment grâce à ce studio (et à Nick Park) que nous avons eu droit à des personnages hauts en couleurs comme Wallace & Gromit ou encore Shaun le Mouton. Des personnages loufoques, attachants, et qui font honneur à un certain cinéma muet, puisqu’aucun de ces personnages ne parlent et chacun délivre pourtant une forte empathie. Néanmoins, au film du temps, on pourrait croire que le studio Aardman s’enfermerait dans une sorte de routine, préférant les décors champêtres à une nouvelle prise de risque. Avec Cro Man, le studio prend un double risque : changer d’univers et faire parler ses marionnettes. Est-ce réussi ?

Lord Nooth und Dino

Age de pierre

Le scénario du film est assez simple et veut se voir comme une confrontation entre les traditions et l’évolution. Ici, on va suivre Doug, un homme de l’âge de pierre qui veut pousser plus ou moins sa tribu à affronter des mammouths pour avoir plus à manger. Un beau jour, le village se fait attaquer par des humains issus de l’âge de bronze qui veulent conquérir la vallée pour récupérer des cristaux. Condamné à vivre dans les « badlands », Doug décide de prendre les choses en main et découvre la ville de l’âge de bronze, où tout se joue autour de matchs de foot. Il va alors proposer un défi au chef du village, affronter l’équipe de l’âge de bronze et le vainqueur garde la vallée. De l’humour, plusieurs jolis messages, de belles valeurs et un rythme effréné, voilà le cocktail gagnant de Cro Man.

Très clairement, on voit rapidement où veut en venir Nick Park. Ici, il veut démontrer que l’évolution n’est en rien un gage de qualité. Les gens perfides sont de tout bord et rester dans sa zone de confort n’est pas forcément un mal. Doug va devoir affronter la modernité, se faire à un nouveau mode de vie, tout en gardant en tête qu’il est là pour rester dans sa vallée. Il ne refuse pas la modernité, il l’affronte, la compare avec sa vie d’antan et garde le meilleur des deux partis. Ce premier message est clair, il faut trouver le juste milieu entre modernisme et tradition. Une tradition qui se perd si on ne la travaille pas et qui doit être transmise pour ne pas faire les mêmes erreurs que dans le passé. Cro Man fait la part belle à l’héritage, à l’importance du passé pour mieux construire son futur.

Age de Bronze

Bien évidemment, outre ce message très intéressant mais pas vraiment perceptible pour les enfants, on retrouvera d’autres petits points de réflexion. Par exemple, l’abnégation, l’apprentissage, le courage, le soutien des autres, l’entraide, etc… On aura même droit à un message féministe. Le meilleur joueur de l’équipe de l’âge de pierre est une jeune femme qui rêve de jouer sur le stade, mais qui n’y a pas accès à cause du règlement qui interdit les filles sur la pelouse. Dès lors, le film va jouer sur les codes, notamment avec une reine de l’âge de Bronze féministe avant l’heure et qui va remettre les pendules à l’heure. Cro Man est donc un film presque avant-gardiste et qui fourmille d’idées en tous sens. Des messages qui trouvent des échos dans les deux âges, aussi bien celui de pierre que celui du bronze, démontrant que l’évolution ne résolve pas tous les problèmes.

Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que le film possède un rythme effréné qui n’arrête pas une seconde. Il y a toujours quelque chose à se mettre sous la dent. Il y a toujours une idée par plan et les personnages hauts en couleurs aident fortement à cela. Au niveau de la réalisation, c’est très impressionnant. Les décors sont superbes. L’environnement est bien travaillé et on retrouve un lore un peu timide, mais qui a le mérite d’être original, à l’instar de ce canard géant. Il a tout de même fallu plus de deux ans aux créateurs pour faire tous les décors, sur des échelles différentes, et je ne sais combien de poupées avec des centaines de bouches et d’yeux différents pour les expressions. Le rendu est incroyable, tout en gardant cette touche Aardman avec les empreintes de doigt sur les marionnettes.

Age du Foot

Néanmoins, le film n’est pas parfait, malgré tous ses bons points. En effet, certains seront certainement insensibles au sujet principal qui reste le foot. Ici, on se moque trop gentiment des stars de ce sport et le match tant promis ne dure pas assez longtemps. De plus, tout reste très téléphoné. Il n’y aura guère de surprise dans la finalité du projet, d’autant plus quand ça s’adresse à un public jeune. Ensuite, le film est très court, peut-être trop, et certains évènements vont trop vite, comme l’entrainement, ou les changements de position vis-à-vis d’une situation. Cro Man ne veut pas perdre de temps, mais cela empêche finalement de travailler plus en profondeur les personnages secondaires et cette frénésie peut parfois faire du tort au métrage.

Au final, Cro Man reste une jolie réussite. Les studios Aardman sortent un peu de leur zone de confort pour proposer un autre univers, avec de nouveaux personnages. Même si on retrouve les mêmes stéréotypes que Wallace & Gromit avec Doug et son cochon, on reste dans quelque chose d’inédit et de complètement farfelu, mais qui fonctionne presque à plein régime. Une vitesse qui parfois fait du tort au métrage, mais qui reste maîtrisé et accessible à tous, avec en prime une pléthore de messages bienveillants. Bref, malgré quelques scories, Cro Man reste un très bon film familial.

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.