avril 15, 2021

Allumeuses!

Titre Original : The Sweetest Thing

De : Roger Kumble

Avec Cameron Diaz, Christina Applegate, Selma Blair, Thomas Jane

Année : 2002

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Après avoir évité pendant plusieurs années les relations sérieuses avec le sexe opposé, Christina Walters rencontre un soir l’homme idéal en la personne de Peter Donahue. Malheureusement, le lendemain matin, elle s’aperçoit qu’il a subitement quitté la ville. Aidée par sa meilleure amie, Courtney Rockliffe, la jolie jeune fille décide de se lancer à sa recherche. Elle entreprend alors une quête qui la conduira vers des aventures certainement moins romantiques que ce qu’elle espérait, mais beaucoup plus drôles…

Avis :

Roger Kumble a débuté sa carrière en tant que dramaturge à Los Angeles. Après une pièce qui connut son petit succès, Kumble se dirige vers le cinéma et va passer quelques années à écrire ou co-écrire des scénarios. Ami des frangins Farrelly, il participe à l’écriture de « Dumb & Dumber » ou « Mary à tout prix« . Puis en 1999, Roger Kumble passe derrière la caméra et pose d’emblée un film qui deviendra culte, « Sexe intentions« . Relecture moderne des « … liaisons dangereuses« , le film est un carton. Surfant sur sa vague, Kumble réalise alors une suite titrée très simplement « Sexe intentions 2« . Le film sera un échec cuisant, mais qu’importe finalement, car pour l’instant, Roger Kumble est lancé.

Deux ans après l’échec de sa suite, Roger Kumble était de retour et cette fois-ci le metteur en scène américain se lance dans une pure comédie girly. « Allumeuses ! » est le genre de petite comédie qui, si elle tient une intrigue clichée et prévisible au possible, arrive toutefois à nous faire passer un bon petit moment amusant, grâce à ses délires, ses improbabilités, et surtout ce trio d’actrices déchaînées qui s’en donnent à cœur joie. Vulgaire, aussi osé qu’il est convenu, le film de Roger Kumble s’assume et ne cherche jamais à être autre chose qu’une comédie girly à souhait et surtout une comédie délirante, qui une fois lancée a bien du mal à se contenir et s’arrêter.

Christina, Courtney et Jane sont trois trentenaires et parce qu’elles ont eu à un moment ou un autre le cœur brisé, aujourd’hui, elles se protègent en matière d’histoire d’amour et plus largement des hommes. Pourtant, un soir, pour consoler Jane qui vient de se faire larguer alors qu’elle y croyait, les trois copines sortent en boite avec la ferme intention de trouver un beau mâle à leur amie. Ce soir-là, contre toute attente, Christina fait la connaissance de Peter Donahue. La trentaine, beau et drôle, Christina avoue avoir un petit coup de cœur, mais elle n’osera pas aller plus loin… Enfin, ça, c’est jusqu’à ce qu’elle le dise à son amie Courtney, qu’elle peut être invitée au mariage du frère de Peter. Un mariage qui se trouve à trois heures de voiture de Los Angeles.

« Allumeuses ! » ou la petite comédie à fond girly qui ne paye pas de mine et qui d’ailleurs, s’avère assez « nul » du côté de son scénario, et mais malgré ça, elle se pose comme un petit film amusant. Amusant, parce qu’elle ose aller à fond dans son délire et nous propose un festival de gags, aussi débiles que vulgaires, qui nous feront franchement sourire, voire même bien plus.

Il est vrai que lorsqu’on s’arrête sur le scénario du film de Roger Kumble, « Allumeuses ! » ne vole pas bien haut. L’histoire de ces trois copines qui allument les mecs pour se préserver plus qu’autre chose est vue et revue et surtout, l’ensemble est prévisible à souhait. Franchement, il ne faut pas avoir fait l’ENA pour en comprendre les tenants et les aboutissants. D’emblée, on sait ce qui va se passer et comment ça va se passer, « Allumeuses ! » empruntant les sentiers de la comédie romantique sans jamais quitter une ornière.

Mais voilà, si on connaît la trajectoire par cœur, cela n’empêchera pas le film de Roger Kumble d’être tout à fait appréciable. Après un faux départ, dans le sens où le film a bien du mal à se lancer avec une intro un peu longuette, et clairement une soirée en boite de nuit à laquelle on a bien du mal à croire tant Kumble n’arrive pas à créer d’ambiance, le réalisateur arrive très aisément à se rattraper et une fois ces « Allumeuses ! » lancées, on va bien avoir du mal à arrêter les mésaventures débridées, sexuelles et loufoques de ces trois copines, qui oseront tout même le plus ridicule. Si l’intrigue est on ne peut plus basique, « Allumeuses ! » peut se vanter d’être un enchaînement de gags tous plus improbables et surtout tordants les uns que les autres. Osé, dévergondé, vulgaire, irrévérencieux, le film de Roger Kumble est un petit délice qui a une tendance, c’est vrai, à partir dans tous les sens.

Clairement, on peut lui reprocher d’être un véritable bordel, mais le bordel en question est un joyeux bordel, et surtout, il est d’une générosité sans nom, jouant toutes les cartes de toutes les comédies. Ainsi, entre comédie potache, comédie débridée, comédie romantique, comédie musicale, comédie de trentenaire, Roger Kumble ne fait aucun choix et conjugue le tout. Certes, ce n’est parfois pas bien vu, d’autres fois, c’est hésitant et d’autres fois encore, c’est un peu trop poussé, mais sur l’ensemble, force est de constater que ça fonctionne bien. Il faut dire aussi que le rythme est très soutenu, car après les hésitations du début, « Allumeuses ! » laisse très peu de temps à son spectateur pour reprendre son souffle, enchaînant les gags, les débilités et les délires à une allure folle, imposant au passage quelques moments qui peuvent aisément prétendre à être cultes (le resto chinois, le motard, les toilettes, ou encore la fellation de Selma Blair).

Ce qui fait aussi que le film fonctionne bien, c’est ce trio d’actrices qui se donnent totalement pour le délire. Ainsi, si Selma Blair est quelque peu en retrait, les shows fournis pas Cameron Diaz et Christina Applegate sont vraiment débridés à souhait, délirants et presque sans limite, le petit best of de l’absurde, l’improbable, le graveleux et le génial étant la scène du motard… Très difficile de ne pas rire tant c’est con au possible.

Troisième long-métrage pour Roger Kumble, « Allumeuses ! » est une comédie aussi facile et déjà vue dans son côté romantique, que génialement conne, débile, grave, débridée et vulgaire. Tenu par un trio d’actrices qui se donnent à fond, si le film a un peu de mal à se mettre en place, une fois lancé, il est bien difficile de l’arrêter, tant on passe d’un gag et surtout d’une connerie à l’autre. Alors certes, le film de Roger Kumble ne s’imposera pas comme un modèle du genre, et peut-être même qu’à la longue, il finira par être oubliable, mais sur l’instant, pour une soirée (ou plusieurs), ces « Allumeuses ! » nous font rire, et c’est tout ce que l’on était venu chercher.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.