septembre 22, 2020

Dark Project – La Guilde des Voleurs

Dark Project

Résumé :

Nous incarnons le personnage de Garrett, un excellent voleur. Garrett a été recruté par ce qu’on appelle Les Gardiens, sorte de secte secrète qui protège la ville dans l’ombre. Ce voleur était leur meilleur élément, jamais auparavant ils n’avaient trouvé quelqu’un qui excellait autant dans ce domaine, mais suite à certaines raisons il les quitta et continua de voler pour des marchands malhonnêtes.

Avis :

Ce qu’il faut savoir c’est que Dark Project : La guilde des voleurs est un des premiers jeux d’infiltration se jouant seulement à la première personne. Au premier abord quand on voit Garrett avec son arc, on pensera FPS ! Nan, même si l’arc est l’arme principale du voleur, le jeu ne consiste pas à tuer les gardes ou monstres du premier coup, mais comme tout jeu d’infiltration il faut plutôt les éviter ! Là est le vrai challenge !

Le jeu se joue donc seulement à la première personne, pas de troisième personne dans cette version, nous sommes équipés d’une épée (blesse réellement les adversaires, ils crieront même si vous les tuez d’un coup dans le dos), d’une matraque (ne blesse pas les adversaires, c’est seulement s’il n’est pas conscient de votre présence que le coup dans le dos l’assommera, ce coup ne provoque aucun bruit), d’un arc avec une multitude de flèches : flèches à tête large (une flèche des plus ordinaires), flèches à eau (nettoient les flaques de sang et éteignent les torches), flèches de feu (causent énormément de dégâts et allument les torches), flèches à mousse (rendent le sol moins bruyant et étouffent temporairement les adversaires), flèches à corde (sortes de grappin), flèches bruyantes (utiles si l’on veut attirer quelqu’un dans une certaine direction) et les flèches à gaz (tuent dans le silence n’importe quel être respirant et elles peuvent aussi éteindre les feux comme les flèches à eau).

Après tout cet arsenal, nous avons une variété d’autres objets : potions de soin, bombes aveuglantes, eau bénite etc. Cette quantité d’objets offre d’énormes possibilités de gameplay, le joueur peut décider d’être très bruyant et de jouer le rôle de meurtrier sans pitié et lancer ses mines et tirer ses flèches de feu sans même se soucier du bruit causé ou alors jouer avec ruse et discrétion et utiliser rapidement une bombe aveuglante s’il est repéré ou bien rendre ses pas presque inaudibles en étouffant le bruit avec des flèches à mousse.

Parlons graphismes, le jeu n’est pas tout récent : Les bords ronds sont presque inexistants !

Dark Project 1

On pourrait se croire dans Minecraft ! Mais le jeu a maintenant 16 ans, il faut donc se mettre à la place des programmeurs de l’époque et c’était vraiment pas mal. Les graphismes et décors ne sont pas vraiment opérationnels, il m’est arrivé plusieurs fois d’être bloqué dans des petits creux sans avoir aucun moyen d’en sortir, grimper une échelle est assez stressant aussi…

Ceci dit, l’image de l’explosion des morts-vivants est bien sympathique ! Les cinématiques sont aussi de très bonnes qualités.

Le principe de Dark Project : La guilde des voleurs ou Thief 1 est de jouer avec l’environnement au maximum, guetter les zones d’ombre pour paraître invisible et surprendre ou éviter les ennemis, marcher sur la mousse ou les tapis plutôt que sur les plaques métalliques, pour faire autant de bruit qu’un souffle d’air, chercher des passages secrets pour ne pas avoir à affronter les gardes des entrées principales !

Pour ce qui est du scénario, nous commençons avec une mission classique pour un voleur : voler un objet précieux à un riche. Et plus nous avançons dans le jeu plus les missions seront périlleuses. Une riche personne nous demandera de dérober une précieuse épée « Constantine » et à partir de là Garrett jouera sa vie à chaque instant, avec pour aide … Son simple équipement.

Nous croiserons des humains, de plus en plus entraînés, des morts-vivants, des fantômes, des insectes géants, des sortes de dinosaures … Et le Diable lui-même !

Dark Project 2

Nous visiterons des châteaux, des catacombes, des mines, églises, cité perdue, l’enfer …

Les points négatifs du jeu, mis à part quelques bugs du décor qui nous obligent à charger notre partie parce que nous sommes bloqués, sont inexistants…

Le jeu est parfait en tout point : des niveaux de difficulté très bien jaugés, des décors et des bruitages qui donnent une atmosphère vraiment envoûtante ! Un scénario bourré de rebondissements qui obligeront Garrett à changer son arc d’épaule !

Des possibilités de gameplay énormes comme dit plus haut, meurtrier sans pitié ou voleur hors pair, à vous de choisir.

Dark Project : La guilde des voleurs est pour moi aujourd’hui et sans conteste le jeu d’infiltration par excellence. Il nous plonge dans un monde à la fois médiéval, fantastique et moderne avec perfection !

Un bijou !

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Herschell

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.