octobre 28, 2020

Courage Fuyons

55462

De : Yves Robert

Avec Jean Rochefort, Catherine Deneuve, Philippe Leroy, Michel Beaune

Année : 1979

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Pharmacien, Martin Belhomme vit une existence paisible aux côté de sa femme et de ses deux enfants. Un jour, il tombe amoureux d’Eva, une chanteuse de cabaret. Dès lors, le parcours de Martin va être semé d’embuches.

Avis :

Yves Robert fait partie de ces réalisateurs cultes. On lui doit les films « La Guerre des boutons« , « Le Grand Blond avec une chaussure noire » ou « Le Château de ma mère » et « La gloire de mon père« . « Courage Fuyons » sorti en 1979 est encore une belle réussite. Très bonne comédie sur un homme qui préfère fuir que d’affronter les choses, je me suis éclaté du début à la fin.

COURAGE-FUYONS-1979_portrait_w858

Milieux des années 50, Martin Belhomme rêvait d’être musicien et chanteur, mais quand il a rencontré Mathilda tout s’est envolé. Oui car, Martin n’est pas du tout courageux, il préfère mentir et se faire oublier que d’affronter une personne. D’ailleurs c’est de famille et il tient ça de son arrière-grand-père.

Aujourd’hui, Martin est pharmacien, il a épousé Mathilda et a deux enfants. Paris est en pleine révolution, les émeutes de Mai 1968 font rage. Un soir, Martin est embarqué dans les émeutes et se retrouve à caillasser sa propre voiture devant sa famille pour éviter d’avoir des ennuis avec les jeunes manifestants. Pour lui c’est la goutte d’eau et il préfère fuir au lieu d’affronter le regard et les accusations de Mathilda. Il échoue dans un squat de jeunes et fait la connaissance d’Éva. Elle est belle, classe, blonde et chanteuse, il tombe sous le charme et décide de la suivre à Amsterdam. Le courant passe bien et Martin vit un rêve, mais la réalité ne va pas tarder à le rattraper et son courage à se défiler.

« Courage fuyons » est donc une excellente comédie hilarante. Le regretté Yves Robert nous livre une comédie que j’ai pris un vrai plaisir à découvrir. L’histoire est improbablement drôle et nous entraîne dans un cocktail d’aventures rocambolesques menées par l’amour.

J’ai été très surpris pas la structure du film comme son histoire. Dès le début Yves Robert nous présente le personnage d’un froussard et de ses origines et tout est dit. En quelques scènes on a tout compris sur le personnage. Les scènes dans lesquels on découvre sa famille sont terriblement drôles et j’ai beaucoup ri, en particulier de l’arrière-grand-père.

Le scénario est superbe, l’histoire est un vent de fraîcheur à elle toute seule, pleine de drôleries, de scènes hilarantes, c’est très bien vu, très comique c’est de la belle et grande comédie.

Ce film n’est pas qu’une comédie. C’est aussi un beau film d’amour et je l’ai trouvé très touchant et tendre aussi. Il résonne comme un parcours initiatique pour le personnage de Martin. Au fur et mesure du film, le personnage évolue, il va devoir s’endurcir, apprendre de ses erreurs, passer au-dessus (ça va être dur), prendre son courage à deux mains ou se débiner comme il a si souvent l’habitude de le faire. Le réalisateur va nous emmener vers un film absolument génial que je n’aurais osé imaginer, même dans les rêves les plus dingues. Surtout qu’il correspond tellement au personnage c’est terrible, surprenant, intelligent et j’en rigole encore.

Yves Robert nous offre un couple magnifique de cinéma. Catherine Deneuve et Jean Rochefort sont beaux ensemble, il y a une belle alchimie entre eux deux. Les deux acteurs sont excellents chacun dans leur rôle et l’on a vraiment envie qu’ils terminent ensemble tant le réalisateur a si bien su les filmer ensemble.

Jean Rochefort m’a tellement fait rire, je peux même dire que sur une scène je me suis fait un sacré fou-rire. Il est tellement naturel dans la peau de Martin. Son personnage est aussi drôle qu’il est touchant et dans un sens pitoyable (Son retour, improbable et tellement intelligent, le froussard par excellence).

Catherine Deneuve est sexy, incroyablement belle, elle vampirise tout le film de son talent, de son naturel, de ses sourires. J’ai adoré les scènes où elle est sur scène, elle dégage tant et le réalisateur sait très bien la mettre en valeur. Dominique Lavanant trouve elle aussi un excellent rôle. Elle est tellement lourde et étouffante qu’on ne peut que comprendre le personnage de Martin. Une petite apparition très fun de Gérald Darmon alors en début de carrière et un bon rôle pour Michel Aumont dans le rôle du frère radin de Martin.

courage-fuyons-yves-robert-1979-L-Jv36be

« Courage fuyons » est donc une très belle surprise. J’ai adoré ce film et sous ses airs d’excellente comédie réussie, j’ai trouvé un film touchant. Le regretté Yves Robert, décédé en 2002, signe là encore un excellent film et un classique de son cinéma.

Des comédies aussi intelligentes que celle-ci ne parcourent plus les écrans ces dernières années et c’est dommage.

Un film à découvrir pour passer un très bon moment !

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.