avril 15, 2021

Bon à Tirer

Titre Original : Hall Pass

De : Bobby et Peter Farrelly

Avec Owen Wilson, Jason Sudeikis, Jenna Fischer, Christina Applegate

Année : 2011

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie

Résumé :

Meilleurs amis du monde, Rick et Fred sont tous deux mariés depuis longtemps. Lorsqu’ils commencent à montrer des signes de lassitude à la maison, leurs femmes décident d’une mesure radicale pour mettre du piment dans leur vie conjugale : elles donnent à leurs hommes « carte blanche », une semaine de liberté totale où ils pourront faire ce que bon leur semble. Sans aucune question. Au début, cela ressemble à un rêve devenu réalité pour Rick et Fred, mais ils découvrent rapidement, dans des situations hilarantes, que leur idéal de vie célibataire -et eux-mêmes- sont totalement en décalage avec le monde réel.

Avis :

Les frères Farrelly sont deux réalisateurs américains qui se sont lancés dans la comédie et on peut dire qu’ils sont devenus des poids lourds du genre. Allant de succès en succès, posant en début de carrière des films devenus cultes comme « Dumb et Dumber« , « Mary à tout prix » ou encore « Fous d’Irène« , il vrai qu’ils ont quelque peu perdu de leur superbe, offrant par la suite, des comédies sympathiques, regardables et amusantes, sans pour autant tenir l’excellence de leur début.

Après avoir conclu les années 2000 avec le méconnu « Les femmes de ses rêves« , les deux réalisateurs débutent les années 2010 avec un film qui veut revenir aux lourdes comédies de leur début. Il faut dire que lorsqu’on regarde le synopsis de ce « B.A.T. Bon à tirer« , le film a de quoi se faire alléchant. Outre le casting des plus sympathiques, « B.A.T. … » tient surtout une bonne idée qui pouvait faire des étincelles devant la caméra des frangins Farrelly, malheureusement, si ce « B.A.T. … » reste tout à fait regardable et allant même jusqu’à offrir quelques moments amusants et des personnages assez hauts en couleurs (on n’avait encore jamais vu Richard Jenkins dans cet état-là !), le film des Farrelly demeure aussi bien sage, et moins débile que prévu. Du coup, on se retrouve devant une petite comédie plate et convenue, ce qui est dommage.

Fred et Rick, la quarantaine, sont tous deux mariés depuis une pelletée d’années. Si les deux hommes sont amoureux de leurs épouses, ils ne peuvent pas non plus dire qu’ils ont la vie dont ils rêvaient. Les deux hommes, comme leurs épouses d’ailleurs, s’ennuient dans leur mariage. Au cours d’une discussion avec l’une de leurs amies, les épouses de Fred et Rick entendent alors parler d’un B.A.T, un Bon à tirer. En gros, les épouses offriraient à leurs maris une semaine de carte blanche. Une semaine de congé hors mariage. Une semaine où les deux hommes pourraient faire ce qu’ils veulent avec qui ils veulent sans aucune conséquence. Au départ réticentes, les deux femmes décident d’accorder cette semaine à leurs époux, une bénédiction pour les deux hommes, mais revenir dans le game, après des années est… plus compliqué qu’ils ne l’avaient prévu… Enfin, ça dépend pour qui…

Il est vrai que « B.A.T. … » se laisse regarder, et le film des Farrelly tient quelques idées amusantes. Les deux frangins, qui tiennent une bonne intrigue de départ, nous offrent quelques scènes qui nous feront sourire, et le film tient quelques personnages qu’on apprécie suivre. Mais voilà, il est tout aussi vrai que pour une comédie signée du duo, l’ensemble est très léger et surtout très classique. Certes, parfois, on retrouve l’humour gras et débile qu’on est venu chercher. On aura quelques blagues qui marchent très bien et qui feront même leur petit effet de surprise. Puis, on ne peut nier que le duo Owen Wilson/Jason Sudeikis fonctionne bien, les deux comédiens arrivant à offrir un joli fond à leur personnage, ce qui les rendra attachants et touchants.

Mais derrière tout ceci, « B.A.T. … » est un film qui est, comme je le disais, terriblement classique. C’est un film qui n’offre pas vraiment de surprises sur l’ensemble de ce qu’il va raconter, ainsi, il sera on ne peut plus prévisible. Si on pourra lui laisser une jolie évolution dans ses personnages, qui vont évidemment se rendre compte que la vie de famille et l’amour pour leur épouse est le plus fort, on restera déçu de voir comment les deux frangins se sont calmés et sont encore une fois très loin de ce qui a fait le succès hilarant de leur début. On sent bien que le duo a des idées et qu’ils s’aventurent sur des sentiers dont les ornières pourraient être bouchées par le gras que les Farrelly pourraient offrir, mais il y a cette sensation que les deux frères n’osent plus vraiment. Et au-delà de la prévisibilité de leur film, de leur histoire et de leur personnage, « B.A.T. … » est une comédie qui sonne comme plate. Oui, elle nous fera sourire, pourquoi pas rire parfois, mais sur l’ensemble, le rythme, les enchaînements des gags et l’histoire même, c’est un peu faiblard. En fait, on suit ce film avec l’attente qu’il commence vraiment à un moment ou un autre et malgré les idées et le fait qu’il se laisse gentiment regarder, ce sentiment qu’il hésite, que jamais il ne démarre vraiment, restera là, jusqu’à cette fin abrupte qui laisse la même sensation que tout le film nous avait déjà apporté. Vous me direz, ça reste cohérent.

En fait, il n’y a pas grand-chose à dire de « B.A.T. Bon à tirer« , qui se pose comme un petit cru pour les Farrelly. L’ensemble se laisse aisément regarder, le film a de quoi gentiment nous amuser. Puis, au-delà de ça, il y a ces acteurs qui renforcent le tout, et là, je ne parle pas seulement de Wilson et Sudeikis, quoi que sur les deux, Sudeikis est franchement le plus drôle, avec un personnage un moins propre que celui de Wilson. Le film tient aussi de bons personnages secondaires et des acteurs sympathiques pour les incarner. Au programme, Jenna Fischer, Christina Applegate, Stephen Merchant, Richard Jenkins, Alexandra Daddario, et même un petit rôle comme ça pour Alyssa Milano.

Bref, entre humour gentil et sans conséquence, présenté avec une petite histoire prévisible à souhait, qui tient toutefois une jolie réflexion sur l’amour et le couple, « B.A.T. Bon à tirer » reste sympa à regarder et habille bien une petite soirée. Après, peut-être que les deux frères ont démarré trop fort et peut-être que c’est nous, public, qui avons tendance à en attendre trop aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, « B.A.T. Bon à tirer » est aussi divertissant sur l’instant qu’il est décevant pour une comédie signée des Farrelly.

Note : 11/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.